Au BCG, fini la bamboche en avion

Le bureau du BCG à Londres a décidé de mettre un terme aux voyages en avion, par exemple à Barcelone et Florence, auxquels pouvaient être conviés des candidats au recrutement, selon un article du Financial Times. Ces séjours touristiques et de dégustations œnologiques visaient à séduire des candidats et de les convaincre de rejoindre le Boston Consulting Group plutôt que la concurrence.

31 Aoû. 2021 à 07:27
Au BCG, fini la bamboche en avion
Crédit photo : Unsplash, Thomas de Luze

Dorénavant, ces séjours seront maintenus mais devront impérativement avoir lieu dans des destinations accessibles en train. Une décision prise à la suite des confinements à répétition liés à la crise de covid-19 qui ont également amené le cabinet à réduire les voyages en avion aux fins de formation interne – avec l’objectif global de tirer vers le bas les émissions de gaz à effet de serre du cabinet.

De même, et au bureau de Paris cette fois, les vols de Paris à Nice sont proscrits. Un mouvement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre que le BCG est loin d’être le seul à embrasser : plusieurs autres cabinets de conseil interrogés par le quotidien britannique font savoir que plusieurs événements internes précédemment organisés de visu seront désormais digitalisés.

D’autres cabinets indiquent également que lorsque l’avion est inévitable, ils poussent pour réduire les recours aux classes affaires dont les bilans carbones sont plus négatifs qu’un ticket de classe économique.

Les voyages d’affaires représentant souvent une très grosse part des émissions de gaz à effet de serre des entreprises de conseil, certaines n’hésitent plus à se doter d’outils pour montrer à chaque collaborateur le coût carbone de chacun de ses voyages.

Ces annonces interviennent alors que les cabinets de conseil veulent passer à la vitesse supérieure en devenant « Net Zéro », c’est-à-dire neutres en carbone sans se reposer sur la béquille de la compensation (relire notre article).

4
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (4)

Parental Advisory
03 Sep 2021 à 09:45
On se lamente pour des sièges d'avion...Rien d'autre à rajouter.

citer

signaler

Stratesclave
01 Sep 2021 à 22:41
C'est surtout un signe des temps : les candidats sont traités avec le même mépris que celui réservé aux consultants. Au moins, cela a le mérite d'annoncer la couleur -- verte, en l'occurrence.

citer

signaler

Sustainable advisor
01 Sep 2021 à 05:55
Ce qui va être pénible si l'avion n'est pas limité, et à plus forte raison en business, c'est la vie sur terre. Les épisodes climatiques extrêmes cet été l'ont suffisamment démontré

citer

signaler

Consultant0101
31 Aoû 2021 à 11:54
J'espère que la tendance des tickets en classe économique ne va pas s'étendre en France. Déjà que c'est souvent pénible de devoir voyager à l'autre bout du monde, si en plus on nous demande de sacrifier le confort et notre standing social : non merci

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Haro sur le copier-coller des consultants dans le Golfe
    07/12/22

    Dans les colonnes du Tagesspiegel, le chercheur Dawud Ansari tacle la recette unique déployée selon lui par les cabinets de conseil en stratégie occidentaux pour se mettre les dirigeants des pays dans la poche, avec force honoraires à la clé, au détriment de leur développement économique effectif.

  • Cylad se pose à Munich
    02/12/22

    Dix ans après Hambourg, le cabinet Cylad Consulting ouvre un 2e bureau en Allemagne à Munich, et le 8e dans le monde.

  • Ce Bainie qui parle à l’oreille du Pape
    28/11/22

    Deuxième « mission papale » pour le consultant italien Pier Francesco Pinelli, 59 ans, chez Bain & Company de 1996 à 2003, associé depuis 2013 de la société italienne de développement digital Netplan.

  • Québec : McKinsey sous la menace d’une nouvelle enquête parlementaire
    14/11/22

    Les États-Unis, la France et maintenant le Canada ? McKinsey ne cesse de concentrer l’attention d’élus aux quatre coins de la planète. Après que des sénateurs français et des parlementaires américains lui ont consacré des enquêtes, au tour des oppositions québécoises d’en appeler une de leurs vœux.

  • Supply chain : McKinsey annonce une acquisition
    07/11/22

    Le cabinet avale un expert des solutions logicielles pour les supply chains basé à Chicago.

  • Le BCG, petit prince du fonds souverain saoudien
    01/11/22

    C’est une information de Bloomberg : depuis plusieurs mois, le BCG tiendrait une place de choix à la stratégie du fonds souverain saoudien, le colossal véhicule financier chargé de diversifier l’économie du royaume pétrolier.

  • Objectif aéro/défense pour Oliver Wyman
    20/10/22

    Le cabinet Oliver Wyman annonce la finalisation prochaine de l’acquisition – d’ici la fin de l’année – d’Avascent, société de conseil centrée sur le private equity et la stratégie dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense.

  • L’interview du chat noir de McKinsey au New York Times
    19/10/22

    Depuis 2018, Mike Forsythe multiplie les enquêtes gênantes pour la réputation du cabinet de conseil avec son confrère Walt Bogdanich. Enquêtes dont ils ont fait un livre récemment paru, When McKinsey Comes To Town. À cette occasion, il répond aux questions de Consultor.

  • McKinsey : l’enquête qui met à nu un siècle de contradictions
    07/10/22

    Depuis quatre ans, Walt Bogdanich et Michael Forsythe, deux journalistes du New York Times, multiplient les enquêtes sur McKinsey. Ils publient le 4 octobre When McKinsey Comes To Town, un livre extrêmement fouillé – aux tons de réquisitoires diront certains – sur tous les égarements et contradictions de la firme.

Super Utilisateur
Monde
bcg, avion, emission gaz, effet de serre, rse, voyage d'affaire, déplacement, emission carbone, impact
9683
Boston Consulting Group
2021-11-05 17:16:14
4
Non