Les concepts utiles au consultant : le vocabulaire du consultant en stratégie

Tour d’horizon des termes à connaître pour parler le langage du consulting

Due-dil, taux de staffing, M&A, PE… sont autant de mots ou d’acronymes qui se rapportent aux problèmes auxquels sont confrontés les consultants en stratégie.

Consultor
06 Juil. 2011 à 14:07
Les concepts utiles au consultant : le vocabulaire du consultant en stratégie

Les 15 termes les plus utilisés par un consultant en stratégie

BU : Business Unit, unité, département représentant un segment spécifique de l'entreprise.

Due-dil : Due-diligence, audit d'acquisition pour donner à l'acquéreur toutes les informations nécessaires et les risques liés à une acquisition.

Fast-tracker/low-tracker : consultant évoluant rapidement/ consultant évoluant lentement.

Fonction support : dans un cabinet, tous les postes différents de celui de consultant (RH, marketing...).

KPI : Key Performance Indicator, paramètre représentatif d'une activité de l'entreprise permettant d'évaluer la performance globale de cette dernière en fonction de ses objectifs.

KSF: Key Success Factor, facteurs clefs de succès (par exemple pour le lancement d'un produit).

Livrable: ce que le cabinet apporte à l'entreprise.

On the beach : entre deux missions.

PE : Private Equity, activités des fonds d'investissements.

Practice : secteur d'expertise d'un partner.

Principal: grade entre manager et senior.

Propale : proposition commerciale faite par un cabinet à une entreprise.

Taux de staffing : nombre de consultants facturé à un client sur nombre de consultants total dans le cabinet.

Time in grade : Temps passé par un consultant à chaque grade.

TJM : Taux Journalier Moyen, taux de facturation d'un cabinet par jour et par consultant missionné.


Un glossaire plus complet du consulting

Les acronymes du quotidien

B-case : Business case.

B2B/B2C : Busines to Business/Business to Consumer, activités entre deux entreprises/activités entre une entreprise et des particuliers.

CAGR : taux de croissance annuel moyen.

COGS : Cost of goods sold, prix des biens vendus.

FS : Financial Services, services fournis par l'industrie de la finance (banques, assurances...)

IB : Investment Bank, banque d'investissement regroupant les activités de marchés.

IRL : In Real Life, "dans la vrai vie" pour parler de "l'industrie", c'est à dire toutes les activités en dehors du conseil

LBO : Leveraged buy-out, effet de levier facilitant l'acquisition et la défiscalisation d'un projet d'achat d'entreprise.

M&A ou Fusac : Merger and Acquisition, Fusion et Acquisition, tous les aspects du rachat d'une entreprise

MECE : Mutually Exclusive and Collectively Exhaustive. (voir l'article sur les concepts utiles aux consultants)

SME : Subject Matter Expert, expert d'un domaine, cf practice.

SNU : Slide Non Utilisée.

Cabinets : Mck (McKinsey), BCG (Boston Consulting Group), MBB( McKinsey, Boston Consulting Group, Bain), RB (Roland Berger), ATK (AT Kearney), OW (Oliver Wyman), Booz (Booz&co, et non Booz Allen comme avant 2008), ADL (Arthur .D Little), CVA (Corporate Value Associates), ACN (Accenture), BP (BearingPoint), KS (Kurt Salmon).

Abréviations mails : Qpt (qu'en penses-tu), Btw (by the way), Fyi (for your information), Tbc (to be confirmed), Tbd (to be defined).


Les définitions de 26 mots supplémentaires  pour parfaire son vocabulaire

Blueprint : étape suivant le brouillon, première esquisse.

Brainteaser : problèmes logiques, mathématiques ou d'ordre général, de courte durée, posés en entretien. (voir l'article sur les concepts utiles aux consultants)

Bulge bracket : les 10 plus grosses banques d'investissements, Bear Stearns, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs, J.P. Morgan Chase, la défunte Lehman Brothers, Merill Lynch,Morgan Stanley, UBS.

Bullet point : puce, point important.

C-suite, C-level, CXO : niveaux les plus élevés dans une entreprise, CEO, CFO, CCO, CIO, CKO, CSO.

Close the loop : boucler un dossier.

Cranter : s'enrichir intellectuellement grâce au cabinet.

Deck : se dit d'un paquet de slides.

Ding : moment durant l'entretien où le recruteur se dit que le candidat ne correspond pas au profil.

Draft : brouillon.

Elevator test : test de l’ascenseur, test consistant à savoir si le temps d'un voyage en ascenseur le consultant est capable d'expliquer les points importants d'un dossier.

Engagement : mission.

Feedback : retour sur expérience.

Granularité : le niveau de granularité définit la profondeur d'étude d'un élément. Plus le niveau est haut, plus l'évaluation est fine.

Lean : amélioration continue, élimination des gaspillages.

Learning curve : courbe d'apprentissage, très élevée dans les cabinets de conseil.

Leverage : levier, avoir un effet levier.

Low profile : se dit d'un(e) cabinet/personne sobre et humble.

Market-sizing ou Guestimate : questions posées en entretien, il s'agit le plus souvent d'évaluer la taille d'un marché en quelques minutes.(voir l'article sur les concepts utiles aux consultants).

Next step : étape suivante, le consultant pense toujours à l'étape suivante.

Out-of-the-box thinking : réfléchir d'une autre façon, sortir des sentiers battus.

Signing bonus : prime lors de l'entrée dans un cabinet.

Sunk cost : coûts ne pouvant être récupérés en cas d'avortement du projet.

Takeaway ou Key learnings : ce que l'on doit retenir d'une réunion.

Taux d'attrition : nombre de consultants quittant de leur plein gré le cabinet sur le nombre total de consultants.

Value proposition : proposition de valeur, c’est l’intérêt d’un modèle économique.


Pour poursuivre votre lecture sur les concepts utiles au consultant 

 - les méthodes de résolution de cas

les grades des cabinets de conseil en stratégie, de Consultant Junior a Partner


Consultor, le portail du conseil en stratégie -06/07/2011

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Manuel de survie

  • Le consulting à la recherche des représentants du personnel perdus

    Tickets restaurants, intéressement, télétravail… Dans les cabinets de conseil en stratégie, comme dans n’importe quelle entreprise, les représentants du personnel sont obligatoires et interviennent sur divers sujets. Pourtant, ils y sont souvent totalement méconnus, évoluant dans des cultures d’entreprises peu portées à la revendication.

  • Handicaps : l’inclusion selon Kea

    Le handicap dans l’entreprise, sujet tabou. Le secteur du conseil en stratégie n’échappe pas à la règle et n’est, pour le moins, pas des plus exemplaires en matière de travail des personnes en situation de handicap. Quelques expériences fonctionnent pourtant.

     

  • Dans le secret des sources des consultants

    Les consultants multiplient les canaux d’information : appels téléphoniques dans leur réseau ou au-delà, appels au débotté (alias cold call), appels masqués (alias blind calls), déjeuners ou cafés informels… Enquête. 

  • Consultant recherche infos à tout prix

    Depuis une dizaine d’années, des plateformes d’intermédiation agrègent des milliers d’experts. Les consultants y ont abondamment recours, en particulier dans le domaine du private equity. Enquête. 

  • Congé pat’ : McKinsey double à son tour les 28 jours

    Nommée en août dernier comme directrice générale de McKinsey France, Clarisse Magnin-Mallez, 45 ans, première femme à la tête du géant du conseil en France, fait du bien-être de ses salariés-parents l’une de ses priorités.

  • La vie de stratège en BD – Épisode 4 : classe affaires

    Avec la reprise de l’activité de conseil post-covid, quoique le télétravail restera une composante importante, les déplacements chez les clients vont reprendre de plus belle. Si les capitales du business font rêver, Paris, Londres ou New York, la réalité des missions chez les clients peut être un soupçon moins exotique. Nouvel épisode de notre BD sur le conseil en stratégie, Consultix.

  • Étude : des « Baby Partners » rarement passés par l'opérationnel

    Dix ans de maison, des expériences préalables dans l’industrie, peu d’entrepreneuriat : voilà quelques-uns des traits caractéristiques du parcours type des partners des cabinets de conseil en stratégie. Avec quelques exceptions notables.

    Découvrez les résultats de l’étude de Wit Associés pour Consultor.

  • 300 clients, 700 copils, 5 déménagements : 30 ans de consulting

     

    Quarante-quatre ans de carrière, trente-cinq de conseil en stratégie, dont vingt-cinq passés sous le label Kearney dont il est devenu un associé énergie et pricing : Laurent Dumarest a vu s’enchaîner les révolutions technologiques et s’est frotté aux clients et aux projets les plus inattendus. Jeune retraité, il n’en a pourtant pas fini avec le conseil, au contraire.

  • Avocat et consultant : la difficile équation

    Ce sont des profils plutôt atypiques au sein des cabinets de conseil en stratégie. Certains avocats choisissent la strat’ plutôt que le barreau. Ils y sont recherchés, non pas pour leur connaissance du droit, mais pour leurs qualités personnelles, d’éloquence ou de rigueur. Les avocats-consultants Rémi Philippe, senior consultant chez Kea & Partners, et Grégoire de Vogüé, ex du BCG et d’Ares & Co, avocat chez Taj, donnent leur point de vue.

Super Utilisateur
Manuel de survie
glossaire, vocabulaire, concepts, dictionnaire, concepts utiles
3733
0