USA : McKinsey paie une faramineuse indemnité de 573 millions de dollars

McKinsey a conclu un accord financier de 573 millions de dollars avec 47 États américains, selon les informations du New York Times du jeudi 3 février. Cette indemnité intervient en réparation du rôle joué par le cabinet dans la « crise des opioïdes », ces antalgiques accusés d’avoir rendu des centaines de milliers d’Américains dépendants à la drogue.

03 Fév. 2021 à 12:00
USA : McKinsey paie une faramineuse indemnité de 573 millions de dollars

Cet accord est la conséquence de la révélation au grand public, fin novembre dans la presse américaine, de toute l’étendue et de la nature des conseils apportés par McKinsey auprès de Purdue Pharma, l’un des principaux fabricants d’opiocés.

Car si on connaissait depuis début 2019 le rôle de McKinsey auprès de Purdue Pharma, le labo détenu par la richissime famille Sackler (relire notre article) qui produit l’un des médicaments mis en cause, l’OxyContin, son rôle s’est considérablement précisé fin novembre 2020 dans des documents légaux déposés devant un tribunal de commerce fédéral de New York (relire notre article). 

Le cabinet continue donc à chercher à s’extraire d’une des plus retentissantes polémiques qui entourent sa marque. Mi-décembre, geste rarissime, le cabinet faisait acte de contrition sur ce dossier en indiquant publiquement qu’« en jetant un regard a posteriori sur le travail que nous avons conduit pour notre client durant la crise des opioïdes, nous reconnaissons que nous n’avons pas pris en compte de façon adéquate le tournant épidémiologique ou l’impact foudroyant des mésusages et des addictions d’opioïdes sur la vie de millions de familles américaines ».

Déjà, en 2019, le cabinet en stratégie avait indiqué ne plus accepter aucune mission en lien avec les opioïdes.

De son côté, Purdue Pharma a annoncé un accord à l’amiable avec le ministère fédéral américain de la Justice (Justice Department) dont le montant est colossal : 8,3 milliards de dollars. Cet accord est intervenu après que le laboratoire avait plaidé coupable concernant des poursuites pénales visant ses politiques de commercialisation de l’OxyContin.

Une somme si conséquente qu’elle va conduire à une dissolution du groupe tel qu’il existe aujourd’hui. La famille Sackler qui possède l’entreprise a accepté de payer 225 millions de dollars (186 M€) – soit 2 % environ de sa fortune – pour clôturer des plaintes au civil. La famille a indiqué ne pas être au courant de la dangerosité du produit que leur entreprise commercialisait.

Plus tôt, le 15 septembre 2019, Purdue Pharma s’était placé sous la protection de la loi américaine sur les faillites, mais restait visé par plus de 2 600 plaintes déposées par des municipalités, des comtés, des États, des tribus ou encore des établissements hospitaliers. Autant d’acteurs avec lesquels, selon le Financial Times, Purdue Pharma pourrait trouver un accord début ou mi-février.

Note : article mis à jour le 04/02 suite à l'information du New York Times confirmant la conclusion de l'accord.

Crédit photo : Adobe Stock.


3
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (3)

StephW
04 Fév 2021 à 11:10
Citation en provenance du commentaire précédent de Consultant Ethique
Quand l'argent remplace la conscience..

Cela devient un calcul assez facile :
Si Bénéfice Net - Amendes * Probabilité_de_se_faire_prendre > 0 ==> Feu vert du Comex

citer

signaler

StephW
04 Fév 2021 à 11:03
À noter que McKinsey a également obtenu de ne pas avoir à admettre une quelconque faute dans le cadre de cet accord (McKinsey won’t acknowledge any wrongdoing as part of the settlement, source Bloomberg).

Aussi pour info, dans le FT d'hier, le cabinet vient de licencier des consultants de son équipe banque d'investissement (Corporate & Investment Banking Insights) suite à des manquements (McKinsey fires investment bank researchers after policy breaches, https://www.ft.com/content/c5082aee-6b81-4e3b-ab05-18b0e0509525)

citer

signaler

Consultant Ethique
04 Fév 2021 à 08:45
Quand l'argent remplace la conscience..

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

pharmacie - santé

Super Utilisateur
pharmacie - santé
McKinsey, opiacés, transaction, procès, risque, réputation, purdue pharma
2945
McKinsey
2021-08-23 20:05:44
3