Un associé infra passe du BCG à EY-Parthenon

Quelques jours après le départ pour Oliver Wyman de l’associé dédié au private equity Pierre-Henri Vacher, EY-Parthenon a annoncé l’arrivée de François-Xavier Delenclos en qualité d’associé leader des infrastructures au sein de l'équipe capital-investissement, basée à Londres.

Consultor.fr
04 Mar. 2022 à 06:00
Un associé infra passe du BCG à EY-Parthenon
BCG

« Ma mission est de servir les investisseurs en infrastructure, aussi bien dans leur recherche d’actifs dans lesquels investir que dans les transactions elles-mêmes et, éventuellement, en amélioration opérationnelle et stratégique une fois les actifs en question entrés en portefeuille. Ces investisseurs sont typiquement les fonds de pension (comme les canadiens par exemple), les fonds souverains (plutôt d’origine géographique Moyen-Orient/Asie) et les fonds de type PE dédiés aux infrastructures qui sont soit au sein des grands noms du private equity traditionnels soit des fonds spécialisés infrastructure », précise à Consultor François-Xavier Delenclos. 

Il s'agit d'un transfert de poids pour EY-Parthenon, car cet expert en infrastructure était depuis 2017 associé senior des practices services aux investissements/private equity et biens industriels du bureau londonien du Boston Consulting Group (relire ici). Le segment des infrastructures est encore assez peu développé en Europe. Et pourtant. « On pense souvent au secteur du transport en termes d’infrastructure en France, notamment pour les transactions qui ont concerné les autoroutes et qui ont fait couler beaucoup d’encre, mais en vérité les secteurs de l’énergie et des télécommunications offrent des opportunités significatives. Dans les secteurs télécoms en particulier, les opportunités sont très nombreuses et certaines de taille très importante, il y a plusieurs transactions à plus de 5 milliards d’euros sur le marché en ce moment par exemple », atteste le nouvel associé d’EY-Parthenon.

Le nouveau leader infra d’EY-Parthenon a pour double objectif d’ici deux ans de développer ce segment au sein du cabinet et de bâtir une équipe conséquente. « Le secteur infra est une véritable classe d’investissement, même si c’est encore l’affaire de quelques centaines de professionnels et peu accessible au grand public. L’avenir est très prometteur. Il y a chez EY des connaissances sectorielles que je n’ai pas vu dans d’autres cabinets. Nous voulons nous positionner comme un cabinet qui répond à l’ensemble des besoins pour une transaction, c’est-à-dire la "due diligence" commerciale et stratégique mais aussi la revue des aspects financiers, comptables et opérationnels. Avec nos connaissances de nombreux secteurs et cette offre "combinée", on peut grandement simplifier la vie des grands institutionnels !», appuie l’associé qui mentionne en particulier le soutien de l’équipe sectorielle télécoms de 40 consultants. « Chez EY-Parthenon, les infrastructures sont vraiment une priorité. Avec l’ambition de devenir le leader du conseil en stratégie avec de véritables moyens associés. La preuve, depuis mon arrivée, nous avons déjà quatre projets infra en cours en Europe du Sud, au Moyen-Orient, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. C’est extrêmement motivant », reconnaît François-Xavier Delenclos.

Diplômé de l’IEP Paris en 1999, François-Xavier Delenclos avait débuté chez Arthur Andersen comme consultant en corporate finance, avant de rejoindre McKinsey pour sept ans en France, aux États-Unis et à Hong-Kong dans le segment de la finance institutionnelle. Durant cette période, en 2001, il avait effectué un MBA à l’ESSEC. Chez McKinsey, le consultant avait réalisé des projets de due dil pour différents secteurs industriels, ainsi que des missions de stratégie de croissance, et de M&A pour des multinationales industrielles. Entre 2008 et 2017, François-Xavier Delenclos était à la tête de la stratégie institutionnelle et développement de APM Terminals aux Pays-Bas, opérateur portuaire néerlandais, filiale de Maersk, où il dirigeait une équipe en charge des fusions et acquisitions et de la stratégie d'entreprise pour le secteur des infrastructures (ports et logistique). Il était ensuite passé au BCG à Londres, en tant que director et partner. Cabinet qu’il vient donc de quitter.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

services financiers

services financiers
private equity, capital investissement, londres, infrastructures
10400
Boston Consulting Group
2022-06-27 07:37:51
0
Non