Quand Wirecard missionnait McKinsey sur une possible fusion avec Deutsche Bank

Wirecard, la fintech de paiement allemande en plein effondrement outre-Rhin après que son bilan comptable s'est révélé grossièrement surestimé, a envisagé à la fin de l'année 2019 un rapprochement avec Deutsche Bank. Un rapprochement dont le projet avait alors été confié à McKinsey.

26 Jui. 2020 à 03:06
Quand Wirecard missionnait McKinsey sur une possible fusion avec Deutsche Bank

Dans une étude datée de novembre dernier, citée par Bloomberg, le cabinet concluait que la fusion Wirecard-Deutsche Bank transformerait « fondamentalement le système financier » et pourrait dégager six milliards d'euros supplémentaires de bénéfices annuels d'ici 2025. Deutsche Bank aurait rapidement mis fin aux discussions, rapporte Les Échos.

Lancée en 1999 et entrée au DAX – l'indice clé de la Bourse de Francfort – en septembre 2018, Wirecard servait de solution de paiement pour des sites à risque (jeu en ligne, industrie pornographique...). Le groupe est ensuite devenu un prestataire international employant près de 6 000 salariés devenant une véritable success-story de la finance allemande.

Jusqu'au cataclysme de ces derniers jours. Lundi 22 juin, l'entreprise a confirmé la « probable » non-existence de quelque 1,9 milliard d'euros pourtant inscrits dans ses comptes. Vendredi 19 juin, le patron et fondateur de Wirecard, Markus Braun, a démissionné et a été arrêté lundi soir par les autorités allemandes. 


Crédit photo : L'un des services proposés par Wirecard.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

services financiers

services financiers
wirecard, mckinsey
2721
McKinsey
2021-08-24 21:28:22
0