Quand le consultant en strat’ « s’improvise » fabricant de masques made in France

L’ancien project manager de Roland Berger, Emmanuel Nizard, CEO de Simple & New Advisory, petit cabinet de conseil en stratégie, a lancé sa propre fabrique de masques dans les Hauts-de-Seine.

26 mai. 2020 à 05:05
Quand le consultant en strat’ « s’improvise » fabricant de masques made in France

Dès le début de la pandémie, le consultant, lui-même touché par le covid-19, s’est trouvé confronté à la pénurie de masques chirurgicaux en France et à l’anarchie dans l’organisation de l’importation de masques chinois.

Son constat est simple : s’il n’y a pas de masques en France, pourquoi ne pas les produire soi-même sur le territoire français ? En bon stratège, il détache une partie de son équipe sur ce projet qui s’est déployé en deux mois : un local est trouvé à Meudon, ainsi que des fournisseurs français pour les tissus, les élastiques et le renfort nasal.

Une première machine est importée de Chine le 4 mai – ce n’est pas un choix, mais parce que les « les prix étaient prohibitifs » – cinq fois plus chers – « et le délai de livraison de huit mois ». Le Masque français est lancé.

Depuis le 8 mai, 50 000 masques chirurgicaux ont été fabriqués quotidiennement – une quinzaine de personnes se relaient 24 h/24 pour vérifier et préparer les commandes – et la production devrait atteindre 200 000 exemplaires très rapidement avec l’arrivée toute récente d’une deuxième machine. L’entrepreneur réussit aussi l’exploit de réaliser du made in France aux prix chinois.

Avec un succès immédiat : le territoire Grand Paris Seine Ouest  a commandé très vite 500 000 masques, plusieurs villes et territoires franciliens lui ont emboîté le pas, puis le Centre-Val de Loire, la Haute-Savoie se sont également portés acquéreurs.

Il faut dire qu’Emmanuel Nizard connaît bien le domaine de la vente au détail, puisqu’il avait en charge des missions axées sur les practices retail et fast-moving consumer goods chez Roland Berger. Ce diplômé de l’ESCP Europe en 2003 a fait ses armes dans le conseil chez Deloitte Consulting entre 2004 et 2005, avant de rejoindre Roland Berger en 2006, où il restera presque six années.

Consultant, puis senior consultant en 2007, il sera nommé project manager en 2009. En 2011, il décide de voler de ses propres ailes en créant son cabinet de conseil en stratégie, Simple & New Advisory, dix collaborateurs aujourd’hui, qui propose ses services en stratégie d’investissements, retail et FMCG, et digitalisation.

Sa petite entreprise de masques chirurgicaux français ne compte pas s’arrêter là. Une troisième machine a été commandée, pour produire des masques FFP2 et l’entrepreneur-consultant souhaite également produire des masques de type IIR dédiés aux médecins.

Crédit photo : Le Masque français.


2
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (2)

Consultantdu92
27 mai 2020 à 09:00
Vous auriez pu au moins citer l'article du Parisien que vous reprenez...

citer

signaler

Consultor
27 mai 2020 à 08:18
Bonjour, le lien vers l'article du Parisien avait sauté à l'édition d'une des citations, c'est corrigé.

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Bain rattrapé par le bourbier sud-africain
    17/01/22

    En 2018, Bain avait cherché par tous les moyens à faire taire la vive polémique concernant une mission de conseil de deux ans et de neuf millions d’euros que le cabinet avait obtenue en 2015 pour la South African Revenue Service (SARS), l’agence de perception des revenus de l’État sud-africain. 

  • République tchèque : le passage éclair du nouveau MAE chez McKinsey
    14/01/22

    La nouvelle coalition gouvernementale formée le 17 décembre 2021 en République tchèque a fait entrer trois membres du Parti pirate au gouvernement. Une première pour un pays de l’Union européenne.

  • Climat : le BCG joue la carte de la séquestration de ses émissions
    09/01/22

    Objectif net-zero d’ici 2030. C’est ce qu’espère atteindre le Boston Consulting Group (BCG) en s’associant à Climeworks dans le cadre d’un partenariat d’une durée de dix ans. Cette start-up suisse a mis au point une technologie capable de capter le CO2 dans l’air ambiant et l’enfouir dans le sol, le faisant ainsi disparaître de l’atmosphère.

  • En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice
    05/01/22

    En 2020, le cabinet a remboursé sept millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseillait depuis quinze ans. Le partner incriminé, qui avait dû quitter ses fonctions de consultant, est désormais inculpé par la justice.

  • Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie
    04/01/22

    Aujourd’hui, certaines fortunes choisissent de demander conseil à un tiers pour distribuer leurs dons à différentes causes. Et pour se faire, le cabinet à but non lucratif Bridgespan, fondé par des anciens de Bain, est devenu LA référence.

  • Covid-19 : aux États-Unis, le bilan mitigé de l’aide des consultants
    21/12/21

    Depuis le début de la pandémie, au moins 25 États, ainsi que des villes et des agences fédérales américaines se sont appuyés sur des cabinets de conseil pour soutenir un système de santé débordé.

  • Kearney met la main sur un spécialiste nordique des achats
    12/12/21

    Kearney a annoncé mettre la main sur Prokura, un cabinet de conseil spécialisé dans les achats. 

  • UK : douche écossaise pour les consultants de Monitor Deloitte
    29/11/21

    Dans un email écrit en juillet 2021 et révélé par le site efinancial, Alexander Curry, associé de Monitor Deloitte en Grande-Bretagne, met particulièrement la pression sur les jeunes recrues du cabinet.  

  • US : la SEC met à l’amende le fonds interne de McKinsey
    23/11/21

    Le McKinsey Investment Office, le fonds d’investissement interne à McKinsey, dont l’existence avait été révélée dans les colonnes du Financial Times en 2016, vient d’être mis à l’amende par le gendarme de la bourse américain. Ce dernier juge que le cabinet de conseil n’a pas mis en place des mesures de contrôle appropriées pour prévenir tout usage inapproprié par les partners du cabinet du fait d’informations non publiques auxquelles ils auraient accès dans le cadre de leurs fonctions de conseil. McKinsey est mis en demeure de mettre un terme à ces pratiques et doit s’acquitter d’une amende de 18 millions de dollars.

Super Utilisateur
Monde
Roland Berger, Emmanuel Nizard, masques
2683
Roland Berger
2