Nouvelle gestion du Stade de France : l'État emboîte le pas à Roland Berger

Quelques semaines après que lui a été remis un rapport (lien vers la synthèse du rapport rendue publique par le ministère des Sports le 27 septembre) sur l'avenir de la gestion du Stade de France, qui avait été commandé à Roland Berger et Wavestone (un des binômes de cabinets choisis par le gouvernement entre 2017 et 2022), la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a indiqué que « la décision a été prise et arrêtée de ne pas renouveler la concession actuelle ».

04 Oct. 2019 à 05:53
Nouvelle gestion du Stade de France : l'État emboîte le pas à Roland Berger

En cela l'État s'aligne sur la position privilégiée par les consultants dans leur rapport. La question qui leur était posée était simple : que faire de l'enceinte de Saint-Denis au-delà du 30 juin 2025, terme de la concession confiée en avril 1995 au Consortium Stade de France qui réunit Vinci (deux tiers du capital) et Bouygues (un tiers) ?

Parmi trois options (conservation de la concession telle qu'elle existe aujourd'hui, vente du stade et renouvellement de la concession), Roland Berger et Wavestone écrivent que l' « octroi de la gestion du Stade de France, sous une forme juridique à préciser et dans le respect des règles de la commande publique, à un consortium incluant les fédérations de football et de rugby permettrait de sécuriser davantage son équilibre économique ».

Crédit photo : CpaKmoi Prise le 24 mai 2010 CC BY-NC-ND 2.0

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

Super Utilisateur
Monde
stade de france, roland berger, secteur public, wavestone
2415
0