En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice

En 2020, le cabinet a remboursé sept millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseillait depuis quinze ans. Le partner incriminé, qui avait dû quitter ses fonctions de consultant, est désormais inculpé par la justice.

Consultor
05 Jan. 2022 à 06:00
En Belgique, le Waterloo d’un partner de McKinsey atterrit en justice
Platforms of the renovated train station "Charlerloi Sud" in Belgium in February 2020. Adobe Stock.

Cela fait maintenant deux ans que cette affaire à plusieurs volets a éclaté en Belgique autour de Nethys et de son conseiller en chef, Jacques Bughin, associé senior de McKinsey Belgique. Le bureau belge de McKinsey, via Jacques Bughin, est en effet suspecté d’avoir réalisé des sous-valorisations d’entreprises (Win, Elicio et Voo) pour l’un de ses clients, Nethys.

Face aux nombreuses critiques, McKinsey réalisait en 2019 un audit interne pour vérifier les modes de calcul utilisés par son associé, qui était l’un des directeurs du McKinsey Global Institute, le pôle recherche du cabinet, concluant que « le travail fourni par McKinsey ne répondait pas à nos standards »

En avril 2020, pour éviter un procès, le cabinet US proposait parallèlement à Nethys le remboursement de 7 millions d’euros d’honoraires (soit plus de 12% du chiffre d’affaires annuel de ce bureau) et Jacques Bughin était remercié, après trente ans passés chez McKinsey (relire ici). En cinq ans de missions pour Nethys, le cabinet avait perçu la coquette somme de 20 millions d’euros…

à lire aussi

22/04/20
70580214_1257038364500057_3466914708185939968_o

Mi-avril, en Belgique, le cabinet a annoncé le remboursement de 7 millions d’euros d’honoraires à une entreprise publique qu’il conseille depuis quinze ans.

Le cabinet est suspecté d’avoir procédé à des sous-valorisations d’entreprises que le groupement public cherchait à vendre. Jacques Bughin, senior partner, l’un des trois directeurs du bras de recherche de McKinsey, le McKinsey Global Institute, a été remercié.

Fin 2021, nouvel acte dans l’affaire Nethys, annoncé par le quotidien L’Écho : l’ex-senior partner de McKinsey Belgique est inculpé dans la vente de Win, filiale de Nethys, pour association de malfaiteurs, abus de biens sociaux et détournement de fonds publics. Nethys devait revendre Win à une entreprise détenue par un de ses anciens administrateurs, pour un montant proche de 8 millions d’euros (McKinsey l’avait estimée entre 7 et 9 millions). Un montant jugé anormalement bas par les tutelles publiques de Nethys qui finissent par casser la vente par arrêté. 

La justice belge aurait en sa possession suffisamment de preuves et de pièces pour démontrer la réalité de la sous-valorisation de Win (estimée par d’autres experts entre 15 et 35 millions d'euros).

Après l’inculpation de l’ex-senior partner de McKinsey, l’enquête se poursuit, notamment sur les rôles dans l’affaire Win de l’acquéreur potentiel, François Fornieri, et du patron de Nethys, Stéphane Moreau.

Depuis son départ fracassant de McKinsey, Jacques Bughin exerce en tant que senior advisor chez Fortino Capital (à la fois cabinet de conseil financier et société d’investissement) en Belgique et aux Pays-Bas.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

Benjamin Solano
Monde
nethys, belgique, Jacques Bughin, Wallonie, mission, polémique, éthique
10172
McKinsey
2022-01-05 19:59:10
0
Non