Après McKinsey et LaRem, une école de la rénovation énergétique

Ariane Komorn, 32 ans, experte énergie, « Mac » de 2014 à 2017, lance son entreprise de formations dédiées aux métiers de la rénovation énergétique des bâtiments, La Solive. Un marché des travaux de rénovation qui s’élève à plus de dix milliards d’euros par an.

06 mai. 2021 à 09:05
Après McKinsey et LaRem, une école de la rénovation énergétique

« Améliorer le parc immobilier résidentiel et tertiaire est devenu une priorité de la transition écologique. C’est un secteur en très forte croissance, qui a été multiplié par trois en trois ans, sur lequel l’État investit des milliards chaque année, et qui recrute massivement sur des métiers à impact. Le manque de main-d’œuvre qualifiée est une problématique actuelle majeure pour accélérer le processus. 600 000 nouvelles personnes vont être embauchées dans ce secteur d’ici à 2050 », expose à Consultor Ariane Komorn, qui s’est associée pour l’occasion à un ingénieur, Côme de Cossé Brissac.

Pour répondre à ces besoins, l’école propose des formations intermédiaires agréées, de deux à six mois, pour les 30-50 ans qui souhaitent se reconvertir dans des métiers d’avenir : chefs de projet en rénovation énergétique, artisan qualifié. « Nous demandons aux candidats d’avoir un équivalent bac +2, une expérience professionnelle de cinq à dix ans, une appétence aux sujets techniques et si possible d’avoir déjà eu des responsabilités en gestion de projet. »

Cette diplômée de l’ENS (promo 2013) est également titulaire d’un master en administration publique, droit public et économie à Sciences Po (2011), en économie de l’énergie à l’IFP School (2012) et de la Columbia University (2013).

Ariane Komorn débute sa carrière chez McKinsey. Durant trois ans, la consultante va travailler essentiellement pour le secteur de l’industrie, notamment l’aéronautique, les matériaux de construction, l’automobile sur des sujets de stratégie et de transformation opérationnelle. Parallèlement, comme plusieurs autres consultants McKinsey (relire ici), Ariane Komorn s’était engagée dans la campagne du candidat Macron.

En 2017, après l’élection du nouveau Président, Emmanuel Macron, la consultante quitte McKinsey pour la République en Marche, nommée cheffe du pôle engagement. « J’ai travaillé sur le développement des programmes innovants et sur la formation. Le parti était une start-up à l’époque. Après avoir été au contact de grands groupes chez McKinsey, j’ai eu envie d’une expérience entrepreneuriale. »

Première promotion de formations de La Solive en septembre prochain à Paris. Et un objectif pour la dirigeante : proposer des formations en région dans la foulée.

1
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaires (1)

Sonia LUGASSY
07 mai 2021 à 07:15
Je l je lui souhaite une magnifique réussite avec sa start-up la SOLIVE, son parcours son parcours, ses engagements, l'objet même de cette école portée par de belles valeurs méritent non seulement un coup de chapeau mais un soutien sans état d'ame! Bravo!

citer

signaler

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

energie - environnement

energie - environnement
Ariane Komorn, McKinsey, Côme de Cossé Brissac, Emmanuel Macron
3059
McKinsey
2021-08-22 21:47:11
1