Oliver Wyman rebondit timidement au T3

Marsh & McLennan (MMC) vient de publier ses résultats du 3e trimestre (ici) ; il en ressort pour son entité de conseil Oliver Wyman un chiffre d’affaires de 480 M$ en recul de 6 % par rapport à la même période l’an dernier, après un T1 à 511 M$ et un T2 à 467 M$.

02 Nov. 2020 à 16:35
Oliver Wyman rebondit timidement au T3

« Cela représente une amélioration séquentielle de son activité par rapport à la baisse enregistrée au deuxième trimestre, grâce à des ventes plus fortes et une exécution toujours solide des projets », explique Mark McGivney, le directeur financier du groupe MMC. Sur les neuf derniers mois, le chiffre d’affaires d’Oliver Wyman s’élève à 1,5 Md$ (– 6 % à périmètre et taux de changes constants par rapport à 2019).

Scott McDonald, CEO d’Oliver Wyman, a rappelé lors de la confcall de présentation des résultats du T3 que le cabinet a su rapidement s’adapter aux nouveaux besoins des clients.

« Comme vous le savez, au deuxième trimestre, nous avons connu une contraction assez marquée de nos revenus, toutefois pas aussi sévère que lors de la crise financière de 2008 (au cours de laquelle le CA d’Oliver Wyman s’était contracté sur six trimestres consécutifs, dont deux trimestres à – 19 %). Si comme dans la plupart des périodes de crise, nos clients se sont d’abord concentrés sur la mise en œuvre de leurs plans d’urgence pour faire face à la gravité de la pandémie, à partir de la fin des deuxième et troisième trimestres, ils ont à nouveau identifié des besoins d’accompagnement stratégique pour naviguer au mieux dans ce nouvel environnement et au-delà. Cela s’est immédiatement traduit pour nous par la signature de plusieurs missions significatives. Nous continuons d’améliorer notre position concurrentielle toujours avec le souci d’œuvrer auprès de nos clients ; une fois l’économie mondiale remise sur les rails, et la confiance des entreprises et des ménages restaurée, nous serons alors en mesure de revenir à nos taux de croissance historiques l'année prochaine. »

Et le CEO de MMC, Dan Glaser, d’ajouter qu’« il est encore peu probable que nous revenions à des conditions normales avant la fin de 2021. Chez MMC, nous nous sommes donc préparés pour pouvoir faire face à ces conditions sur un temps long. Nous traversons actuellement l’une des pires récessions de l’histoire moderne et j’estime que nos performances à ce jour sont tout simplement remarquables à l’aune de ces circonstances si exceptionnelles ».

Crédit photo : Adobe Stock.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Cylad se pose à Munich
    02/12/22

    Dix ans après Hambourg, le cabinet Cylad Consulting ouvre un 2e bureau en Allemagne à Munich, et le 8e dans le monde.

  • Ce Bainie qui parle à l’oreille du Pape
    28/11/22

    Deuxième « mission papale » pour le consultant italien Pier Francesco Pinelli, 59 ans, chez Bain & Company de 1996 à 2003, associé depuis 2013 de la société italienne de développement digital Netplan.

  • Québec : McKinsey sous la menace d’une nouvelle enquête parlementaire
    14/11/22

    Les États-Unis, la France et maintenant le Canada ? McKinsey ne cesse de concentrer l’attention d’élus aux quatre coins de la planète. Après que des sénateurs français et des parlementaires américains lui ont consacré des enquêtes, au tour des oppositions québécoises d’en appeler une de leurs vœux.

  • Supply chain : McKinsey annonce une acquisition
    07/11/22

    Le cabinet avale un expert des solutions logicielles pour les supply chains basé à Chicago.

  • Le BCG, petit prince du fonds souverain saoudien
    01/11/22

    C’est une information de Bloomberg : depuis plusieurs mois, le BCG tiendrait une place de choix à la stratégie du fonds souverain saoudien, le colossal véhicule financier chargé de diversifier l’économie du royaume pétrolier.

  • Objectif aéro/défense pour Oliver Wyman
    20/10/22

    Le cabinet Oliver Wyman annonce la finalisation prochaine de l’acquisition – d’ici la fin de l’année – d’Avascent, société de conseil centrée sur le private equity et la stratégie dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense.

  • L’interview du chat noir de McKinsey au New York Times
    19/10/22

    Depuis 2018, Mike Forsythe multiplie les enquêtes gênantes pour la réputation du cabinet de conseil avec son confrère Walt Bogdanich. Enquêtes dont ils ont fait un livre récemment paru, When McKinsey Comes To Town. À cette occasion, il répond aux questions de Consultor.

  • McKinsey : l’enquête qui met à nu un siècle de contradictions
    07/10/22

    Depuis quatre ans, Walt Bogdanich et Michael Forsythe, deux journalistes du New York Times, multiplient les enquêtes sur McKinsey. Ils publient le 4 octobre When McKinsey Comes To Town, un livre extrêmement fouillé – aux tons de réquisitoires diront certains – sur tous les égarements et contradictions de la firme.

  • Afrique du Sud : McKinsey poursuivi, Bain interdit
    07/10/22

    Les deux cabinets de conseil sont mis en cause (parmi de nombreuses autres entreprises, telles que Bell Pottinger, KPMG, HSBC, SAP) pour des missions effectuées dans le cadre de la « capture de l’État », ainsi qu’ont été nommées les affaires de corruption qui ont gangrené les années au pouvoir de Jacob Zuma (2009-2018).

Super Utilisateur
Monde
Oliver Wyman, Mark McGivney, Scott McDonald, Dan Glaser
2851
Oliver Wyman
0