McKinsey mandaté dans le différend Dexia-Econocom

Le groupe bancaire franco-belge Dexia contestait une prestation d’externalisation des activités d’infrastructure informatique confiée au groupe européen Econocom.

Consultor.fr
22 Juil. 2022 à 05:00
McKinsey mandaté dans le différend Dexia-Econocom
Adobe Stock

À la suite de l’audit McKinsey, le cabinet ayant été mandaté par Dexia, le groupe avait résilié le contrat signé avec Econocom. La mission ressort au détour d’un jugement de la cour d’appel de Paris du 1er juillet 2022.

En avril 2016, Dexia Crédit Local (DCL) – la banque franco-belge spécialiste du financement des collectivités locales que la crise de 2008 avait fait voler en éclats et dont les deux états ont garanti le bilan jusqu’à extinctions d’une somme colossale d’actifs (134 milliards d’euros en 2019, rapportait Les Échos) – confie à Econocom le soin d’externaliser les activités d’infrastructure informatique du groupe Dexia.

Mais jugeant qu’Econocom n’avait pas tenu les délais prévus au contrat, DCL mettait le 28 juillet 2017 Econocom en demeure de respecter les délais et de finaliser les prestations, puis résiliait unilatéralement le contrat le 2 octobre 2017.

Or cette mise en demeure intervenait au lendemain de la remise d’un rapport d’audit de McKinsey & Company en date du 27 juillet 2017. Le cabinet avait en effet été mandaté pour auditer le projet d’externalisation confié à Econocom.

à lire aussi

28/01/16
consultor-img-defaut

Olivier Hamoir semble être en pole position pour prendre la direction de Dexia, d’après les informations exclusives du magazine belge Le Vif. Si l’information était confirmée, il devrait prendre la suite de l’actuel CEO, Karel de Boeck, qui quittera le groupe le 18 mai prochain.

Olivier Hamoir a fait la quasi-totalité de sa carrière chez McKinsey. Diplômé de Solvay (la business school de l’Université Libre de Bruxelles), il avait intégré McKinsey en 1987, après trois années passées au service de Procter & Gamble. Il a ensuite mené toute sa carrière depuis la capitale belge, où il s’est spécialisé dans le conseil aux institutions financières et aux sociétés familiales européennes. Il a notamment co-dirigé la practice Financial Institutions Group pour la zone EMEA. Sa nomination n’a pas encore été officialisée et Dexia n’a ni confirmé ni infirmé la nouvelle, le service communication précisant qu’il ne dispose d’aucune information en ce sens.

Assigné par Econocom, Dexia avait été condamné en première instance par le tribunal de commerce de Paris. Le tribunal avait estimé que la résiliation décidée par DCL le 2 octobre 2017 du contrat de prestation de services du 15 juillet 2016 était fautive et avait condamné DCL à verser de l’ordre de 200 000 euros de factures impayées à Econocom.

La cour d’appel a confirmé ce jugement le 1er juillet 2022.

Econocom qui a compté dans ses rangs, postérieurement à cette mission, une ancienne de McKinsey : en effet, Julie Verlingue, avait rejoint Econocom en tant que directrice internationale adjointe en 2018 avant d’en devenir directrice générale adjointe. Elle a depuis rejoint l’éditeur de jeux vidéo Voodoo.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

services financiers

Benjamin Solano
services financiers
mckinsey, dexia, services financiers
10763
McKinsey
2022-07-24 08:00:40
0
Non