Deux anciens McKinsey au gouvernement hollandais

Karien van Gennip et Wopke Hoekstra ont respectivement été nommés ministre des Affaires sociales et de l’Emploi et ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, le 10 janvier 2022. En plus d’avoir comme point commun un ministère, tous deux sont également d’anciens consultants passés un temps chez McKinsey.

Jennifer Matas
02 Fév. 2022 à 13:00
Deux anciens McKinsey au gouvernement hollandais
Wikimedia.

Jamais deux sans trois, avance le célèbre dicton. Voire même quatre… Après la nomination de Kyriákos Mitsotákis en tant que Premier ministre de la Grèce en juillet 2019 (relire notre article) et celle de Jan Lipavský au poste de ministre des Affaires étrangères de la République tchèque (relire notre article), deux anciens McKinsey ont accédé à des fonctions de ministres, au gouvernement hollandais cette fois. Il s’agit de Karien van Gennip, nommée ministre des Affaires sociales et de l’emploi, et de Wopke Hoekstra, ministre des Affaires étrangères le 10 janvier 2022.

Karien van Gennip a passé plus de six ans dans le conseil avant de rejoindre la politique. Cette Néerlandaise de 53 ans, diplômée en physique appliquée de l’université de Delft (Pays-Bas) puis d’un MBA à l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD) en France, a démarré sa carrière dans le conseil, au sein du cabinet McKinsey. D’abord au bureau d’Amsterdam à partir de 1994, puis au bureau de San Francisco, où elle est restée de 1996 à 2002.

Elle a ensuite quitté le privé pour le public, en devenant responsable du projet de création de l’Autorité de contrôle des marchés financiers à Amsterdam (2002-2003), puis secrétaire d’État aux Affaires économiques (2003-2007), et députée, membre de la Chambre des représentants pour le parti politique centre-droit CDA (Appel chrétien-démocrate) jusqu’en septembre 2008.

Après ces cinq années dans le public, donc quatre en politique, Karien van Gennip a décidé de retourner dans le privé. De 2008 à 2020, elle a occupé différents postes au sein de la direction du groupe ING, dont celle de PDG d’ING Bank France de 2015 à 2020. Une responsabilité qu’elle a quittée en 2020 pour devenir présidente du conseil d'administration de la mutuelle VGZ aux Pays-Bas. 

L’ex-McKinsey est donc de retour dans la sphère politique de son pays d’origine, les Pays-Bas. Au programme de son mandat ministériel : s’atteler à d’importants chantiers, dont une réforme en profondeur du marché du travail.

à lire aussi

Wopke Hoekstra est resté quant à lui plus longtemps, onze ans exactement, chez McKinsey : de 2006 à 2017. Depuis 2013, il était partner du cabinet. Mais ce Néerlandais de 46 ans n’a pas démarré sa carrière par le conseil. Après des études de droit puis, à l'instar de Karien van Gennip, un MBA à l’INSEAD en France et Singapour, il a rejoint le groupe Shell où il est resté deux ans à différents postes, entre Berlin, Hambourg et Rotterdam.

A la différence de Karien van Gennip, Wopke Hoekstra n’a pas attendu de quitter le conseil pour s’engager en politique. Il est élu sénateur en 2011 et vice-président du groupe CDA au parlement alors qu’il était encore chez McKinsey.

Lorsqu’il quitte le conseil en 2017, il démarre son tout premier mandat ministériel, aux Finances cette fois. Mandat qui a duré jusqu’en 2022. Avec sa nomination le 10 janvier au poste de ministre des Affaires étrangères, Wopke Hoekstra enchaîne donc un deuxième mandat ministériel. Il est également vice-premier ministre.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Pour ses 15 ans, Cylad décolle
    29/11/22

    Le cabinet Cylad Consulting, né à Toulouse avec une forte connotation aéro/défense, vient de fêter ses 15 ans d’existence.

  • Ce Bainie qui parle à l’oreille du Pape
    28/11/22

    Deuxième « mission papale » pour le consultant italien Pier Francesco Pinelli, 59 ans, chez Bain & Company de 1996 à 2003, associé depuis 2013 de la société italienne de développement digital Netplan.

  • Québec : McKinsey sous la menace d’une nouvelle enquête parlementaire
    14/11/22

    Les États-Unis, la France et maintenant le Canada ? McKinsey ne cesse de concentrer l’attention d’élus aux quatre coins de la planète. Après que des sénateurs français et des parlementaires américains lui ont consacré des enquêtes, au tour des oppositions québécoises d’en appeler une de leurs vœux.

  • Supply chain : McKinsey annonce une acquisition
    07/11/22

    Le cabinet avale un expert des solutions logicielles pour les supply chains basé à Chicago.

  • Le BCG, petit prince du fonds souverain saoudien
    01/11/22

    C’est une information de Bloomberg : depuis plusieurs mois, le BCG tiendrait une place de choix à la stratégie du fonds souverain saoudien, le colossal véhicule financier chargé de diversifier l’économie du royaume pétrolier.

  • Objectif aéro/défense pour Oliver Wyman
    20/10/22

    Le cabinet Oliver Wyman annonce la finalisation prochaine de l’acquisition – d’ici la fin de l’année – d’Avascent, société de conseil centrée sur le private equity et la stratégie dans les secteurs de l’aéronautique et de la défense.

  • L’interview du chat noir de McKinsey au New York Times
    19/10/22

    Depuis 2018, Mike Forsythe multiplie les enquêtes gênantes pour la réputation du cabinet de conseil avec son confrère Walt Bogdanich. Enquêtes dont ils ont fait un livre récemment paru, When McKinsey Comes To Town. À cette occasion, il répond aux questions de Consultor.

  • McKinsey : l’enquête qui met à nu un siècle de contradictions
    07/10/22

    Depuis quatre ans, Walt Bogdanich et Michael Forsythe, deux journalistes du New York Times, multiplient les enquêtes sur McKinsey. Ils publient le 4 octobre When McKinsey Comes To Town, un livre extrêmement fouillé – aux tons de réquisitoires diront certains – sur tous les égarements et contradictions de la firme.

  • Afrique du Sud : McKinsey poursuivi, Bain interdit
    07/10/22

    Les deux cabinets de conseil sont mis en cause (parmi de nombreuses autres entreprises, telles que Bell Pottinger, KPMG, HSBC, SAP) pour des missions effectuées dans le cadre de la « capture de l’État », ainsi qu’ont été nommées les affaires de corruption qui ont gangrené les années au pouvoir de Jacob Zuma (2009-2018).

Monde
McKinsey, ministres, alumni, Kyriákos Mitsotákis, Jan Lipavský
10302
McKinsey
2022-06-02 13:49:19
0
Non