Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Maël de La Lande de Calan natif du Finistère (le 30 avril 1980 à Saint-Pol-de-Léon), de longue date militant politique à droite, fils de la figure du patronat français Dominique de Calan (ancien numéro 2 de l’UIMM, l’Union des industries et métiers de la métallurgie), dont le grand public a découvert le nom en début d’année en tant qu’un des consultants de McKinsey chargés d’accompagner le gouvernement sur la vaccination contre le covid (relire notre article), vient d'être élu président du Conseil départemental du Finistère, le premier juillet dernier.

Il était le chef de file de « Penn ar Bed War raok ! » liste d’union de la droite et du centre (54 candidats et 54 suppléants). Conseiller départemental sortant dans l’opposition (le département est présidé par la gauche depuis 1998), il était à nouveau candidat dans le canton de sa ville de naissance à Saint-Pol-de-Léon. Une campagne au cours de laquelle Maël de La Lande de Calan, qui avait présenté son programme en préparation « depuis un an » pour le Finistère le 20 mai dans les colonnes de Ouest France, a fait de la politique de sécurité un sujet d’affrontement avec le maire socialiste actuel de Brest (principale agglomération finistérienne, avec cinq des vingt-sept cantons de la liste départementale localisées dans la ville), suscitant la colère de l’édile.

Réélu avec 66 % des voix dans son canton de Saint-Pol-de-Léon, il a été élu Président du conseil départemental, avec une courte majorité de 28 conseillers sur 54 (1 canton d'écart) permettant à la liste de droite de reprendre le département.

En plus de ces engagements politiques, dans le privé, Maël de La Lande de Calan, après avoir été directeur financier de la biotech ManRos Therapeutics, est associate partner (le grade en dessous d’associé au sein de ce cabinet) chez McKinsey depuis 2018 – de manière assez iconoclaste par rapport aux standards de recrutement et de progression dans ce cabinet et dans le secteur (relire notre article). C’est à ce titre qu’il intervenait dans une réunion du 23 décembre par visioconférence réunissant le ministre de la Santé, les directions des agences régionales de santé et les patrons des hôpitaux sélectionnés pour étrenner la campagne de vaccination.

Cette mission de McKinsey auprès du ministère de la Santé a depuis été par deux fois prolongée. Elle était toujours en cours mi-mai 2021 (relire notre article).

Note : article mis à jour le 12/07 suite à l'élection à la présidence du Conseil départemental du Finistère.

Mael de calan

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.