Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Parmi les mille polémiques qui ont émaillé la gestion de la crise sanitaire par l’État, celle de la pénurie de tests ne fut pas des moindres. Mediapart fait le récit de la manière avec laquelle, pour mettre court à l’inefficacité de plusieurs directions générales au sein du ministère de la Santé, une « cellule tests » placée sous la responsabilité du directeur de cabinet de Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, est officiellement créée le mercredi 1er avril. Sans aucun poisson d’avril.

Elle est dirigée par le directeur de cabinet de Frédérique Vidal, Nicolas Castoldi, agrégé de philosophie, et Johanna Michielin, directrice de CNRS Innovation, juriste de formation. Un inspecteur des finances, formé à HEC, Thomas Cargill, est « chargé du sourcing », c’est-à-dire de trouver des fournisseurs. La partie « expertise scientifique » est confiée au professeur de médecine à Paris-Diderot André Andremont.

Une trentaine de personnes détachées du ministère de la Santé, de l’Inspection générale des affaires sociales ou de l’Inspection générale des finances composent cette task force, censée être enfin opérationnelle. Son agencement est in fine orchestré la Direction interministérielle de la transformation publique (DITP), qui coordonne les interventions des cabinets dans le secteur public (relire notre article qui lui est consacré). Pour ce faire, la DITP, qui en juin 2018 a supervisé le marché public octroyé à treize cabinets de conseil privés principaux et quarante-cinq sous-traitants spécialistes pour accompagner la transformation publique d’ici 2022, choisit McKinsey and Company.

Une fois cette cellule constituée, elle a l’idée de mandater Bain and Company pour réaliser un audit sur les capacités des laboratoires à réaliser des tests en France (relire notre article). « Quand j’ai appris ça, les bras m’en sont tombés. Quatre mois après le début de la crise, on n’est donc pas capable d’avoir cette information ? Et il faut se retourner vers un cabinet privé qui va encore mettre des semaines pour rendre ses travaux ? C’est délirant », réagissait un haut fonctionnaire, qui suit le dossier depuis le début, dans les colonnes de Mediapart.

laboratoire analyse medicale

Crédit : Pixabay.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.