Info Consultor : sur le télétravail des fonctionnaires, McKinsey délègue à Alixio

Lors de l’audition, le 19 janvier dernier, d’Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, une mission a particulièrement retenu l’attention.

Consultor.fr
15 Fév. 2022 à 06:00
Info Consultor : sur le télétravail des fonctionnaires, McKinsey délègue à Alixio
Adobe Stock

La sénatrice (UC) de l’Orne, Nathalie Goulet, l’a plus particulièrement interrogée sur une mission de McKinsey en 2020 – Amélie de Montchalin était secrétaire d’État chargée des affaires européennes jusqu’en juillet 2020 –, concernant la rédaction d'un guide du télétravail dans la fonction publique, à destination des managers et des agents publics. 

Un travail rémunéré quelque 236 000 euros. « Pourquoi avoir eu recours à un cabinet de conseil pour rédiger ce type de guide ? Comment coordonnez-vous votre action avec celle de France Stratégie, institution bien identifiée qui peut être aussi compétente qu'un cabinet privé ? », a questionné la sénatrice. 

« Le télétravail reste un enjeu majeur pour l'administration. Le guide que nous avons publié visait à accélérer notre capacité à déployer une nouvelle culture du travail. Nous avons confié à un sous-traitant la mission d'identifier les bonnes pratiques dans d'autres organisations, car nous partions de loin. Le pilote a été mené par la DITP et la direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP), et j'ai moi-même travaillé avec les organisations syndicales sur le sujet. Il ne s'agit donc absolument pas d'un guide écrit en chambre, qui aurait été mis en oeuvre sans aucune appropriation », a soutenu la ministre qui a tenu à étayer son analyse avec quelques chiffres factuels. 

Au début de la crise sanitaire, 90 000 agents de l'État étaient en mesure de télétravailler ; ils seraient aujourd’hui plus de 400 000. « Il s'agissait donc de lancer un processus qui a ensuite été internalisé et qui a fait l'objet d'un certain nombre d'échanges avec les organisations, avant de devenir notre outil », a assuré Amélie de Montchalin.

Selon les informations de Consultor, cette mission a été confié au titre du marché-cadre d'accompagnement de la transformation publique qui avait été attribué par la Direction interministérielle à la transformation publique (DITP) en juin 2018 à treize cabinets de conseil privés principaux, et à quarante-cinq sous-traitants. Le premier lot de ce marché-cadre, celui ayant trait au conseil en stratégie, avait pour premier attributaire McKinsey en binôme avec Accenture ainsi que plusieurs sous-traitants (Heva, Orphoz, Algoe, Alixio, Sciences Po, Vraiment Vraiment...). Par le jeu du tourniquet qui veut que chaque nouvelle mission soit attribuée de manière tournante aux cabinets retenus par le marché-cadre, c'est McKinsey qui a été retenu sur le sujet du télétravail. Or pour cette mission, étant donné son sujet très social, toujours selon les informations de Consultor, c'est Alixio qui a effectué et facturé la totalité de la mission. 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

secteur public

Benjamin Solano
secteur public
télétravail, amelie de montchalin, fonction publique, secteur public
10350
McKinsey
2022-02-15 17:19:51
0
Non