PMP aide à fibrer le Tunnel sous la Manche

Une mission unique en son genre pour le cabinet Performance Management Partner.

28 Sep. 2021 à 12:00
PMP aide à fibrer le Tunnel sous la Manche
Crédit : Getlink.

PMP a, en effet, accompagné le groupe Getlink, opérateur de transport en charge de la gestion du Tunnel sous la Manche, dans la mise en place d’un partenariat stratégique avec l’opérateur de télécommunications B2B, spécialiste des services réseaux à très haut débit, Colt Technology Services. Un partenariat qui va permettre à Colt de faire passer entre la France et la Grande-Bretagne un réseau de fibre optique – et de le commercialiser – grâce à l’installation de liens fibre optique. Une première dans ce type de partenariat !

Getlink, qui regroupe également la marque Europorte, premier opérateur privé de fret ferroviaire en France et ElecLink, la future interconnexion électrique entre le Royaume-Uni et la France, cherche à se diversifier. « Le point de départ est le contexte dans lequel se trouve Getlink suite au Brexit et à la pandémie depuis quelques mois. Il souhaitait réfléchir aux options de valorisation de son asset telecom à l’intérieur du tunnel », confirme Denis Lafarge, associé (depuis janvier dernier, relire ici) du pôle télécoms en charge de ce dossier. En 2020, le groupe Getlink a, en effet, vu son chiffre d’affaires (815,9 M€) chuter de 24 % par rapport à l’année précédente, avec un trafic en chute libre de 77 % pour l’Eurostar, et une baisse de 17 % pour les navettes de passagers.

Trois consultants sont ainsi intervenus durant six mois de façon discontinue, avec un pic de travail de deux mois, tant sur la strat’ que la mise en place du partenariat. « Nous avons accompagné le groupe à la fois sur l’élaboration stratégique de ses opportunités de croissance sur ses adjacences – au-delà de son métier d’origine –, que sur le choix des scénarios et la sélection des acteurs. C’était un projet hybride entre le conseil stratégique classique et une boutique M&A avec l’exécution du process. »

Ce partenariat va rapporter 185 M€ à Getlink sur vingt-cinq ans, une paille pour le groupe. Mais il va lui permettre d’absorber quelque peu le choc de l’année 2020 et ouvre de nouvelles perspectives de projets entre ces opérateurs de transport et de télécommunication. « Il est intéressant, car il est unique en son genre. Il marque le début d’autres projets de ce type, tels que des opérateurs autoroutiers ou de transport qui vont chercher à valoriser leurs infrastructures dans les télécoms. »

PMP est historiquement positionné sur le secteur des télécoms. La practice TMT représente une soixantaine de consultants (sur 150 consultants répartis sur cinq bureaux : Paris, Bruxelles, Montréal, Casablanca et Londres) et 50 % de son activité.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

transports - tourisme

  • Un avenir sur les rails pour la partner d’Oliver Wyman

    Partner chez Oliver Wyman depuis deux ans et demi, l’experte ferroviaire Gwendoline Cazenave retourne dans son secteur de prédilection en prenant la tête, le 1er octobre prochain, d’Eurostar Group.

  • Enquête – Air France, l’autre bastion du BCG

    Renault, Sanofi… le Boston Consulting Group est le cabinet de conseil en stratégie référent de plusieurs grandes entreprises françaises. Chez Air France, la décision récente de Ben Smith, le directeur général d’Air France-KLM, de travailler à la nouvelle stratégie du groupe avec le BCG témoigne d’une prépondérance vieille de 20 ans.

  • Redécollage d’Air France-KLM : le BCG en copilote

    La compagnie aérienne prépare un nouveau plan stratégique baptisé « New Horizon » sur lequel a travaillé le Boston Consulting Group. Pas encore dévoilé officiellement, des bribes sont sorties dans la presse, laissant entrevoir qu’après deux années compliquées par la pandémie, Air France-KLM était prêt à rebondir.

  • Le Grand Paris Express fait l’impasse sur McKinsey

    McKinsey, en trio avec EY et Eurogroup Consulting, avait été choisi le 14 juillet 2020 par la Société du Grand Paris, qui est le maître d'ouvrage du projet du Grand Paris Express (GPE), pour l'accompagner « dans les domaines de gestion et de management de l'ensemble des activités du GPE »

  • Supply chain : les leviers pour répondre aux pénuries

    S’il est un sujet que la pandémie a particulièrement mis en exergue, c’est bien la rupture des chaînes d’approvisionnement. Certains experts pointent du doigt son modèle pilote, le lean, qui aurait montré à cette occasion des limites insoupçonnées.

  • Loisirs : face à Airbnb & co, l’État avance ses pions

    En juin dernier, le président Macron annonçait un vaste plan de reconquête du secteur du tourisme, qui a subi le tsunami covidien.

    L’un de ses piliers, Alentour, une plateforme touristique de proximité, officiellement lancée il y a quelques jours. À la manœuvre pour sa préfiguration et sa mise en place, le cabinet PMP>, sur le dossier depuis le printemps, à la demande de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Une mission à la fois classique pour ce cabinet pour qui ce secteur représente une part significative de son activité, et à la fois unique, dans un contexte économique et politique hors-norme.

  • Le Puy du Fou choisit un DG formé chez McKinsey

    Olivier Strebelle, ancien « Mac » (de 2004 à 2014), passe de l’univers de l’impression 3D à celui du spectacle et de la reconstitution historique en étant nommé DG du Puy du Fou. Créé en 1989 par l’homme politique vendéen Philippe de Villiers, le Puy du Fou, présidé depuis 2004 par l’un de ses fils, Nicolas, est aujourd’hui le deuxième plus grand parc d’attractions français avec 2,3 millions de visiteurs par an (hors crise covid-19), après Disneyland Paris, première destination touristique d’Europe (9,8 millions de visiteurs par an).

  • Pour leur présidence, les Belambra Clubs piochent à nouveau chez Roland Berger

    L’expert en tourisme et loisirs, Alexis Gardy, a quitté Roland Berger après vingt ans de conseil en stratégie pour rejoindre Belambra Clubs en tant que président.

  • Alix Boulnois promue au Comex d’Accor

     

    Engagement manager de McKinsey & Company jusqu’en 2012, Alix Boulnois, entrée chez Accor début 2020 comme SVP du digital, des produits et de l’innovation, vient d’être nommée chief digital factory officer du groupe hôtelier en charge du digital, de l’innovation, de l’ingénierie et de son déploiement.

Super Utilisateur
transports - tourisme
Tunnel sous la Manche, Getlink
9703
PMP Strategy
Denis Lafarge
2021-11-05 16:47:34
0
Non