CYLAD roule pour la Bourgogne Franche-Comté

Le cabinet CYLAD vient d’être désigné comme l’un des quatre attributaires d’un marché de la région Bourgogne Franche-Comté. Celui-ci concerne des prestations de conseil dans la stratégie de diversification régionale pour les entreprises de la filière automobile.

Consultor
08 Déc. 2022 à 05:00
CYLAD roule pour la Bourgogne Franche-Comté
Panneau Chassagne-Montrachet, vignoble de Bourgogne, France © Ricochet64

Un accord-cadre multiattributaires donc (avec KPMG, EY, Katalyse), « une prestation d’assistance à maîtrise d’ouvrage, qui doit permettre d’accompagner les entreprises dans leurs réflexions liées à leurs stratégies de mutation ou de diversification vers de nouveaux marchés dans et hors de la filière automobile », notifiait l’appel d’offres. Pour une durée de 2 ans, ce marché d’une valeur totale de 250 000 euros pourra être renouvelé par tacite reconduction une seule fois pour une année.

Si les cabinets sont nombreux auprès des différents acteurs auto, pressés dans leur mutation par le tournant écologique – lui-même accéléré par la pandémie –, à l’instar récemment de McKinsey auprès de Volkswagen ou de Roland Berger auprès de Renault, ce sont aussi les grandes régions industrielles, historiquement ancrées dans ce secteur, qui prennent en main la réflexion sur la reconversion territoriale du secteur.

Car l’automobile, avec en tête de pont PSA à Sochaux, est une industrie historiquement très implantée en Bourgogne-Franche-Comté. Elle dénombrait au dernier recensement 350 établissements, 45 000 emplois salariés hors intérim (près de 9 300 intérimaires, 20 % d’emplois supplémentaires), soit un tiers de l’emploi industriel de la région. La moitié de ces emplois se situe dans la zone d’emploi de Belfort-Montbéliard-Héricourt avec le site sochalien de PSA et de son réseau d’entreprises.

En janvier dernier, la région lançait son Plan auto avec, comme bras armé, la FIMA, la « Force d’intervention mutations automobile », chargée avec les entreprises du secteur de réaliser un état des lieux général et de trouver des solutions ciblées. Pour cela, 35 millions d’euros avaient été débloqués par la région Bourgogne Franche-Comté en 2022. L’État, quant à lui, dans le cadre de France 2030, a créé un fonds de 300 M€ pour accompagner l’innovation et la diversification, plus 100 M€ pour déployer le dispositif « chocs industriels » dans les territoires les plus touchés. Pour l’instant, la Bourgogne Franche-Comté n’est pas concernée.

« CYLAD est spécialiste de l’industrie, que ce soit l’aéronautique, la défense, le ferroviaire, l’énergie ou encore les dispositifs médicaux. Autant de secteurs qui peuvent être des opportunités pour les acteurs de l’automobile. Nous sommes très fiers de les accompagner dans l’élaboration de leur feuille de route stratégique », partage pour l’occasion à Consultor Patrick Sage, directeur associé.

Le cabinet CYLAD vient de fêter ses 15 ans en affichant un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros pour l’année fiscale 2021-22, un record depuis sa création, en hausse de près de 30 % par rapport à l’année précédente. Le cabinet a également ouvert en novembre, à Munich, son 8e bureau dans le monde, le 2e en Allemagne.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

automobile - mobilités

Adeline
automobile - mobilités
mobilités, automobile, automobiles, auto, cylad, région, régions, bourgogne, franche comte
12180
Cylad Consulting
Patrick Sage
2022-12-07 20:19:58
0
Non