Femmes partners : peut (décidément) mieux faire

 

Avec seulement, selon l’enquête de Consultor réalisée en septembre, 11,5 % de femmes partners au sein des huit bureaux parisiens dirigés par dix associés au moins, les cabinets de conseil en stratégie sont à des années-lumière de la parité.

Le métier n’est certes pas renommé pour sa féminisation. Mais la proportion de femmes partners sur la place parisienne a quand même de quoi laisser pantois.

 

05 Oct. 2015 à 23:10
Femmes partners : peut (décidément) mieux faire

 

Dans les cabinets de plus de dix associés, elles ne représentent que 11,5 %. Soit 27 femmes sur un total de 233 partners. Un chiffre peu glorieux, à l’image du monde économique : selon une étude du cabinet Russell Reynolds, les comités exécutifs du CAC 40 comptaient fin 2014 10,6 % de femmes.

 

Part des femmes dans les Partner-groups parisiens - Etude 2015

classement femmes partners 2015

 

De surcroît, ce score est en baisse par rapport à la précédente enquête de Consultor publiée en juillet 2014. On dénombrait alors 12,7 % de femmes partners. Bons derniers,A.T. Kearney – qui n’a pas décollé depuis le dernier classement – et AlixPartners – qui fait son entrée – méritent un zéro pointé, ne comptant pas une seule femme partner. Quant à Oliver Wyman, malgré une politique affichée de mentorat et de formation au leadership pour les femmes destinées à devenir associées, il n’affiche plus qu’une seule partner basée à Paris.

Avec 24 % d’associés femmes, le premier cabinet du classement n’atteint même pas les résultats (26 %) du lauréat de 2014. Plutôt bon élève en la matière avec 23 % de femmes partners, McKinsey est par exemple en légère régression par rapport à 2014 (24 %), perdant sa première place, tout comme Bain qui n’atteint plus que 16% cette année contrairement à 2014 (20%).

En cause, le fameux plafond de verre, qu’il soit réel ou tellement intégré par les femmes que celles-ci préfèrent poursuivre leur carrière dans d’autres entreprises ou secteurs d’activité.

Des politiques volontaristes... ou pas

Dans ce tableau général assez morose, quelques progressions notables sont à souligner. Kea & Partners, par exemple, continue d’améliorer son score : de 19 % de femmes partners il y a près de quatre ans, le cabinet a atteint cette année 24 %, prenant la première place du classement. Pourtant, Kea se défend de toute action ciblée sur les femmes. « Nous prônons plutôt une attention à l’individu, quels que soient son âge, son sexe ou ses problématiques. Par exemple, la question de la parentalité est intégrée – nous disposons d’une crèche d’entreprise – pour les hommes comme pour les femmes. En revanche, un facteur de succès clé pour les femmes qui ont des enfants, c’est d’avoir une organisation au top », estime Céline Choain, mère de trois enfants, nommée senior partner en janvier 2014.

Pour booster leur nombre de femmes partners, certains cabinets ont choisi de s’en donner les moyens. Le BCG a par exemple lancé il y a une dizaine d’années un plan d’action spécifique. Des événements « Recrutement » leur sont par exemple spécialement dédiés pour les inciter à postuler à un métier et auprès d’un cabinet qui peut encore les faire hésiter. Le BCG comptait 10 % de femmes en 2004, il atteint désormais la proportion de 35 % sur son effectif global, dont 40 % de juniors, 30 % au niveau chef de projet et 10 % au niveau des partners. « Nous avons expérimenté l’année dernière un programme pour les femmes susceptibles de devenir associées. Pendant un an, elles bénéficient d’un coaching individuel et de groupe pour se projeter dans leur carrière ainsi que d’un accompagnement par un partner senior et d’activités de cohésion de groupe », indique Vanessa Lyon, directrice associée au bureau de Paris du BCG. Porté par le bureau de Paris pour les bureaux de Paris, Londres et Madrid, ce programme a désormais vocation à être déployé plus largement. « Nous avons eu un excellent retour des participantes, qui au départ ne voyaient pas forcément l’intérêt de cet accompagnement, mais pour qui ce programme a été l’occasion de réfléchir vraiment à leur choix de carrière », note Vanessa Lyon.

Espérons que Consultor puisse mesurer les résultats de cette action dans son prochain classement !

 

Gaëlle Ginibrière pour Consultor.fr

 

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Classement

  • Partners : bientôt la parité ?
    29/12/21

    Consultor publie son 7e baromètre de la parité dans les partnerships de cabinets de conseil en stratégie. Les chiffres continuent à témoigner de microvariations d’un cabinet à l’autre dans un paysage qui reste toujours ultramasculin. Certains appellent pourtant à la patience et assurent que le changement est en cours.

  • Classement Consultor 2022 des cabinets de conseil en stratégie
    19/11/21

    Consultor publie la 10e édition de son classement annuel des cabinets de conseil en stratégie. Dans ce sondage, les étudiants de dernière année scolarisés dans les écoles supérieures de commerce et d'ingénieurs indiquent quels cabinets référencés dans le guide des cabinets de conseil de Consultor ils connaissent le mieux. Et pour lesquels ils travailleraient le plus volontiers. Le périmètre de ce sondage s’élargit : jamais Consultor n’avait classé autant de cabinets, ils sont 27 cette année, avec plusieurs entrants tels que CMI, Eight Advisory, OC&C ou Publicis Sapient.

  • Les consultants dans la pharma : le classement Consultor 2021
    26/05/21

     

    Sanofi, Novartis… les plus grands laboratoires pharmaceutiques comptent parmi les plus gros acheteurs de conseil en stratégie avec des budgets annuels d’achats plus de 100 millions d’euros. Et le marché reste ultra dynamique : à l’instar de Cepton, spécialiste de la pharma, de la biotech et des medical devices, qui table sur + 50 % de croissance en 2021. L’un des plus gros marchés de conseil donc sur lequel nombre de cabinets ont des velléités de développement. Consultor a sondé 183 professionnels dans 26 laboratoires pour recenser les marques de conseil en stratégie qu’ils connaissent le mieux et ce qu’ils pensent des missions achetées. 

     

  • Universum : les « MBB » à leur plus fort niveau d’attractivité en dix ans
    21/04/21

    Universum publie son classement annuel des employeurs les plus attractifs aux yeux des étudiants hexagonaux.

    36 076 étudiants ont cette année été sondés (dont 20 471 dans des écoles de commerce, 13 744 dans les écoles d’ingénieurs, dans un panel de 169 écoles au global). McKinsey, Boston Consulting Group et Bain poursuivent la dynamique haussière de 2020 du côté des étudiants d’écoles de commerce – en revanche ils reculent dans les écoles d’ingénieurs. Un grand perdant : Roland Berger, qui sort de la liste des entreprises sondées faute d’y avoir suffisamment progressé ces dernières années.

  • Écarts de rémunération : le consulting bon élève en 2021
    23/03/21

     

    + 5 points ! Telle est la hausse moyenne enregistrée par les 13 cabinets de conseil en stratégie référencés par Consultor qui ont publié leur index de l’égalité professionnelle au 1er mars 2021. Avec une note moyenne de 88/100, contre 83/100 en mars 2020, ces entreprises font mieux que la moyenne nationale (85/100).

     

  • Vault 2021 : top 7 inchangé en Europe, McKinsey bousculé aux US
    02/02/21

    L’éditeur new-yorkais de classements annuels par sondage sur les milieux du conseil, de la banque, du droit, vient de publier les éditions européennes (top 25) et étatsuniennes (top 50) de son classement annuel des cabinets de conseil en stratégie et management.


  • Partners : que de turnover !
    26/01/21

     

    85 élections et 45 départs : tels sont les 130 mouvements intervenus dans les dix cabinets de conseil en stratégie du guide de Consultor dont l’effectif est de dix partners au moins. Ces mouvements ont eu lieu entre janvier 2019 et janvier 2021. Ces chiffres témoignent de la croissance du marché du conseil en stratégie malgré la crise et le rythme auquel les associé.e.s passent la main. Notre étude à découvrir.

     

  • Classement Consultor 2020 des cabinets de conseil en stratégie
    30/10/20

     

     

    Une première post-déclenchement de la crise sanitaire de covid 19. Entre le 3 août et le 18 septembre, 496 répondants (316 hommes et 180 femmes) dans sept grandes écoles (HEC, ESSEC, ESCP, Polytechnique, Ponts et Chaussées, Mines, Centrale Paris) ont indiqué quels cabinets parmi vingt-quatre entreprises de conseil en stratégie ils connaissent le mieux et celles pour lesquelles ils voudraient travailler en priorité.

     

  • Parité : le conseil régresse et publie des index de l'égalité sous la moyenne
    02/07/20

     

    Le conseil reste très masculin, et perd même du terrain alors que les précédentes éditions faisaient état de très faibles progrès. Les premiers index de l'égalité rendus obligatoires par la loi sont sous la moyenne nationale.

    Tels sont les éléments qui ressortent du 6baromètre Consultor de la parité dans le conseil en stratégie.

     

Super Utilisateur
Classement
femmes, partners, parité, associé, femme, classement, egalite, consultante, france, francais
3843
Céline Choain Vanessa Lyon
2021-11-09 19:59:05
0
Non