Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie

Aujourd’hui, certaines fortunes choisissent de demander conseil à un tiers pour distribuer leurs dons à différentes causes. Et pour se faire, le cabinet à but non lucratif Bridgespan, fondé par des anciens de Bain, est devenu LA référence.

Consultor
04 Jan. 2022 à 13:00
Bridgespan, le cabinet des milliardaires en quête de philanthropie
Adobe Stock

Fini le temps où tous les milliardaires fondaient leur propre fondation pour soutenir des programmes caritatifs. Parmi les clients de Bridgespan, MacKenzie Scott, ex-femme du fondateur d’Amazon Jeff Bezos, lui-même première fortune mondiale avec 194,1 milliards de dollars d’après le dernier classement Forbes 2021. À leur divorce, MacKenzie Scott a cédé 75 % des actions communes avec son ex-mari dans Amazon et Blue Origin, et a conservé 4 % du capital du géant d’Internet.

Sa fortune, évaluée à 59,2 milliards de dollars en 2021, a déjà servi à financer plusieurs œuvres caritatives. En 2020, l’ancienne épouse de Jeff Bezos a octroyé un premier don de 5,8 milliards de dollars puis, en juin dernier, elle a annoncé dans un post un don de 2,739 milliards de dollars à « 286 équipes qui donnent du pouvoir aux voix que le monde a besoin d’entendre ». Et c’est vers Bridgespan qu’elle s’est tournée pour les distribuer.

Parmi les bénéficiaires se trouvent le Center for Effective Philanthropy, Rockefeller Philanthropy Advisors, Charity Navigator, le théâtre de danse de Harlem ou encore l’Urban Institute et Bridgespan lui-même, qui a assuré « utiliser ce don principalement pour poursuivre des recherches destinées à profiter au secteur caritatif dans son ensemble », cite le New York Times.

Bridgespan a également accompagné la Fondation Bill et Melinda Gates, la Fondation Ford, les Open Society Foundations (OSF) de George Soros, la Fondation Rockefeller, YMCA aux Etats-Unis, l’Armée du Salut et Sesame Workshop côté associatif. Son nom n’est peut-être pas connu du grand public, mais il est incontournable dans les cercles philanthropiques.

à lire aussi

Fondé en 1999 à Boston par Jeff Bradach et Thomas Tierney, consultants chez Bain & Company, Bridgespan est un cabinet dédié au conseil des organisations sans but lucratif et des philanthropes. Il ne vise pas le profit mais l’atteinte d’objectifs en matière d’enjeux de sociétés tels que la justice, la pauvreté, les droits humains ou encore l’environnement.

« Nous travaillons avec les organisations à but non lucratif sur des types classiques de problèmes stratégiques, en clarifiant ce qu’elles essaient de faire et en mettant leurs ressources en œuvre. Ce que nous essayons de faire, c’est apporter aux organisations un soutien à la prise de décisions », explique Taz Hussein, consultant chez Bridgespan, repris par le New York Times.

Depuis plusieurs années, le travail des consultants dans les cabinets non-profit a pris de l’ampleur. D’un côté, les dons des fondations privées – poussés notamment par les milliardaires de la tech – se sont développés : +20 milliards en 2017 par rapport à 2013 d’après le groupe de recherche Candid. Et puis, un nouveau modèle de philanthropie incarné par MacKenzie Scott, qui se détache du schéma de la fondation éponyme pour donner à des œuvres, a émergé. Résultat, les cabinets comme Bridgespan comptent plus que jamais dans la philanthropie mondiale. Pour preuve, c’est dans les bureaux de Bridgespan à New York que se sont rencontrés universitaires et milliardaires lors de discussions autour de l’avenir du secteur caritatif. Et pour se restructurer, c’est vers Bridgespan que s’est tourné OSF.

Bonne ou mauvaise nouvelle ? Les avis sont partagés, la question de savoir si consultants en stratégie et philanthropie font bon ménage n’étant pas évidente à trancher. Mais les cabinets comme Bridgespan peuvent jouer un rôle-clé dans ce secteur en pleine mutation. Et leurs consultants « servir de personnel externalisé pour que de nouvelles fondations trouvent leur place », ajoute le New York Times.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

Monde

  • Les impôts australiens et marocains de McKinsey (eux aussi) dans le viseur
    25/05/22

    Après que le parlement français a jugé anormal le niveau des impôts payés par McKinsey, en Australie et au Maroc, la fiscalité du cabinet apparaît également très en deçà des taux moyens.

  • Recrutement : le BCG s’affiche en long et en large dans les rues allemandes
    17/05/22

    Dans une campagne de recrutement lancée il y a trois ans, le BCG passe outre-Rhin un nouveau cap avec de volumineux billboards affichés dans quatre villes allemandes.

  • Pourquoi les cabinets de conseil rachètent à tout-va
    13/05/22

    Expansion internationale, intégration de compétences recherchées : les rachats de cabinets ont tous les avantages. Ces dernières années, les opérations de fusions-acquisitions ont été nombreuses dans l’univers du conseil en stratégie, et tous les cabinets ou presque s’y adonnent. Ne serait-ce que depuis le début de la crise sanitaire, Consultor a recensé pas moins de 27 rachats (de janvier 2020 à avril 2022 par les cabinets du guide de Consultor.fr) dans des secteurs comme les télécommunications, la transformation digitale, la data science ou encore la supply chain et la stratégie pure. Une tendance qui devrait se poursuivre, dans un climat de course effrénée à la croissance.

  • Espagne : McKinsey rachète un spécialiste de Salesforce
    09/05/22

    Les acquisitions se poursuivent chez la firme, qui vient d’annoncer sa toute dernière opération : le rachat de S4G Consulting, une société de conseil basée à Madrid, premier partenaire en Espagne de Salesforce. Objectif de l’opération : mieux aider ses clients à accroître leurs performances commerciales.

  • Young Global Leaders : la French family s’agrandit
    05/05/22

    Anne-Laure Malauzat, partner de Bain & Company aux Émirats arabes unis, responsable régionale de l’impact social et de la diversité, de l’équité et de l’inclusion (DEI), entre dans le cercle fermé des Young Global Leaders (YGL) 2022. Elle est la seule française retenue cette année à ce titre.

  • Bon démarrage en 2022 pour Oliver Wyman
    29/04/22

    Après une année 2021 exceptionnelle, le cabinet de conseil démarre l’année 2022 avec un chiffre d’affaires en hausse de 17 %, soit 667 millions de dollars sur la période janvier-mars 2022.

  • EY-Parthenon rachète QS-2, une société de conseil en technologies
    19/04/22

    Spécialisée dans le conseil scientifique et technologique (biotechnologies, intelligence artificielle), en ingénierie et en analyse avancée, l’entreprise américaine Quantitative Scientific Solutions (QS-2) a rejoint EY-Parthenon, qui renforce ainsi ses compétences en matière de conseil en technologies, ce qui devrait l’aider à mieux conseiller les entreprises dans leurs investissements dans les technologies émergentes.

  • Oliver Wyman reprend les activités de Booz Allen au Moyen-Orient
    08/04/22

    Nouvelle opération de croissance externe pour Oliver Wyman : après avoir mis la main sur Huron aux États unis et Azure Consulting en Australie, le cabinet de conseil renforce cette fois sa position au Moyen-Orient, où il est présent depuis 2005.

  • Un 7e bureau pour Cylad
    06/04/22

    C’est un deuxième bureau en Suisse, à Genève, que le cabinet Cylad vient d’ouvrir, après celui de Zurich (Pfäffikon SZ) en Suisse alémanique.

Benjamin Solano
Monde
bridgespan, amazon, jeff bezos, MacKenzie Scott, pro bono, non profit
10171
Bain & Company
2022-01-04 19:31:03
0
Non