Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Emmanuelle Malecaze Doublet, l’associate partner qui a quitté le bureau parisien de McKinsey en 2018 pour rejoindre le PMU en tant que directrice financière exécutive (CFO) et membre du comité exécutif, a récemment pris du galon au sein du géant des paris hippiques.

Celle qui en 2019 avait occupé des fonctions de directrice marketing a vu, en février 2021, son périmètre élargi à l’e-commerce et à l’international.

Âgée de 34 ans, diplômée de HEC Paris (2012), Emmanuelle Malecaze Doublet a passé près de six ans chez le stratège McKinsey & Company. Elle y débute comme stagiaire au grade de junior associate.

Elle y revient en début de carrière d’abord au sein du bureau parisien où elle passe associate en 2014, engagement manager en 2015, et senior engagement manager en 2016 au bureau de New York. Elle réintègre McKinsey Paris en 2018 au grade d’associate partner.

Elle a travaillé sur des missions dans le secteur de la grande consommation et du retail, du luxe, de la mode, en France et à l’international. Chez McKinsey, elle avait déjà travaillé sur des missions pour le PMU (relire notre article sur une mission de McKinsey dans le domaine des courses hippiques).

« Sa connaissance de l’entreprise sera un avantage certain pour l’élaboration et la mise en œuvre des nouvelles orientations stratégiques avec l’ensemble des membres du comité de direction », avait ainsi commenté la direction du PMU lors de son arrivée dans l’entreprise.

La transformation digitale est l’un des piliers de la stratégie de développement du PMU depuis plusieurs années déjà. Mais en 2020, face à la crise sanitaire, l’ancienne consultante avait dû accélérer cette transformation.

« Nous sommes aujourd’hui à un moment charnière du développement du PMU. Notre objectif est de nous préparer du mieux possible à la sortie de la crise sanitaire en poursuivant nos actions auprès des turfistes et notre dynamique de développement en ligne. La poursuite du déploiement de notre activité en ligne est un levier de croissance stratégique. En effet, le PMU est une marque e-commerce extraordinaire, portée par une capacité d’innovation inédite et dotée d’une offre différenciée attrayante », a-t-elle déclaré en début d’année.

Grâce à la digitalisation, le PMU s’est plutôt bien sorti de la crise. Cinq semaines après la reprise des courses hippiques en France – suspendues du 17 mars au 11 mai 2020 –, le PMU avait en effet retrouvé son niveau d’activité d’avant crise. Conforté par un été historique avec 2,35 Md€ d’enjeux entre juillet et septembre 2020, sa perte de chiffre annuel s’est ainsi limitée à 10 % sur l’ensemble de l’année 2020.

26 04 2021 courses hippiques

Crédit photo : Adobe Stock.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.