Australie : Mercedes-Benz dans la tourmente, le BCG cité

Les concessionnaires australiens poursuivent le constructeur allemand en justice pour violation du code de la franchise. Ils réclament 650 millions de dollars australiens, soit environ 450 millions d’euros. Au cours de l’enquête, le nom du Boston Consulting Group a été cité.

Consultor.fr
07 Sep. 2022 à 12:00
Australie : Mercedes-Benz dans la tourmente, le BCG cité
Adobe Stock.

Mercedes-Benz est poursuivi par 38 de ses 55 concessionnaires australiens. L’affaire, portée devant les tribunaux courant du mois d’août 2022, concerne la mise en place d’un modèle de vente directe qui aurait été faite sans concertation avec les franchisés, et aurait engendré une baisse de rémunération de leur côté. Le concept : transformer les concessions en sorte de showrooms où seraient exposés les modèles, dont la vente serait ensuite gérée par Mercedes-Benz via un portail d’achat centralisé.

Pour étayer leurs propos, les concessionnaires s’appuient sur leurs résultats depuis le début de l’année – date à laquelle est entrée en vigueur le nouveau modèle d’agence – et une étude d’impact réalisée par Deloitte. Leurs bénéfices auraient été fortement réduits, ce que des modélisations semblaient prédire dès février 2020 en interne chez Mercedes-Benz.

Il serait également question de supprimer jusqu’à dix concessionnaires dans le cadre de cette refonte, qui rentre dans le cadre du plan « Retail for the future » initié par la maison mère depuis l’Allemagne.

à lire aussi

Du côté de Mercedes-Benz Australie, en revanche, on nie toute tentative de vouloir réduire le réseau concessionnaire au profit d’un nouveau modèle d’agence, ainsi que toute absence de concertation avec les concessionnaires. « Je dois dire que je suis un peu surpris, car je n’étais pas au courant d’un plan de réduction massive », a ainsi déclaré Horst von Sanden, directeur de Mercedes-Benz Australie de 2014 à 2020.

Au cours du contre-interrogatoire de ce dernier, le tribunal a appris qu’en 2017, la société mère allemande avait chargé le Boston Consulting Group d’examiner la rapidité avec laquelle les accords de concessionnaires pouvaient être modifiés ou annulés.

Des mails entre Horst von Sanden et un consultant du BCG ont par ailleurs montré des échanges au sujet de la possibilité de ne pas parvenir à un accord mutuel avec les parties prenantes. Et qu’alors, « les compensations financières alternatives se chiffreraient en centaines de millions de dollars ».

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

automobile - mobilités

Benjamin Solano
automobile - mobilités
automobile, voiture, australie, allemagne, mercedes, mercedes benz
10849
Boston Consulting Group
2022-09-07 08:21:31
0
Non