Réalité virtuelle, le nouveau cheval de bataille de Catherine Seys

Nommée en mai 2021 directrice exécutive d’Emissive, une entreprise française spécialisée dans les divertissements culturels en réalité virtuelle, Catherine Seys, ingénieure, une « historique » de Kea & Partners, arrive sur un marché en pleine croissance, notamment dans les jeux vidéo, mais aussi dans plusieurs autres secteurs tels que la formation, l’éducation, la culture, la médecine, le retail… le tout dopé par la crise sanitaire et les confinements.

01 Juil. 2021 à 03:07
Réalité virtuelle, le nouveau cheval de bataille de Catherine Seys

L’entreprise Emissive, codirigée par Catherine Seys, propose des formats en réalité virtuelle d’expositions culturelles, au sein des institutions culturelles comme « hors les murs ». « Il est essentiel que cette technologie immersive qu’est la réalité virtuelle puisse s’insérer dans la vie quotidienne de façon utile et pas gadget. Ces technologies de rupture doivent apporter des solutions aux problèmes qui existent. Le format long, 40 à 45 minutes, en free roaming et avec une forte densité de public, s’inscrit totalement dans cette plus-value que l’on peut apporter aux expériences culturelles. Cela permet de rendre la culture accessible au plus grand nombre tout en protégeant le patrimoine culturel », atteste Catherine Seys à Consultor.

À la suite à son diplôme des Mines ParisTech (promo 2000), Catherine Seys choisit le conseil en stratégie et entre chez Gemini Consulting, avant de « partir dans la boucle » avec les fondateurs de Kea & Partners pour créer ce cabinet, qui est fondé en 2001.

Catherine Seys y reste huit années comme consultante, d’abord junior, et montera jusqu’au grade de manager, mais « associée dès la création du cabinet ». La consultante généraliste va également participer à la création et à la gestion de The Transformation Alliance, le réseau international de cabinet auquel appartient encore aujourd’hui Kea.

En 2009, Catherine Seys devient directrice de projets du laboratoire d’innovation stratégique d’Ubisoft (qu’elle a quitté en mai dernier), qui a pour vocation d’imaginer et de mettre en place les futurs possibles de l’industrie du divertissement (relire notre article sur le gaming).

Parallèlement, en 2011, Catherine Seys cofonde UrbanHello, start-up de la FrenchTech, qui conçoit et fabrique des objets connectés pour le « bien-être des familles au quotidien » (récompensée en 2013 et 2017 par le prix de l’innovation au CES de Las Vegas).

Crédit photo : LinkedIn.

0
tuyau

Un tuyau intéressant à partager ?

Vous avez une information dont le monde devrait entendre parler ? Une rumeur de fusion en cours ? Nous voulons savoir !

écrivez en direct à la rédaction !

commentaire (0)

Soyez le premier à réagir à cette information

1024 caractère(s) restant(s).

signaler le commentaire

1024 caractère(s) restant(s).

L'après-conseil

  • Parcours sans fautes au PMU

    En février dernier, elle se voyait nommée à la tête du marketing, de l’e-commerce et de l’international du PMU. Nouvel obstacle bien franchi pour l’ex McKinsey

     

  • À la Croix-Rouge, une directrice de l’innovation issue du conseil

    Carine Sit, 33 ans, consultante chez Kea & Partners entre 2011 et 2015, rejoint la Croix-Rouge française en tant que directrice de l’innovation territoriale et de la stratégie tiers-lieux.

  • Après conseil : une principal se met aux arts de la table

    Une directrice associée (équivalent principal dans la hiérarchie de PMP) va quitter le cabinet, Maryne Guyot, 37 ans, experte en expérience client et digital, après près de cinq années chez PMP. « Je pars avec l’envie d’entreprendre, de créer et de faire quelque chose par moi-même. Je souhaite proposer des coffrets déco de table uniques. Mon ambition est de décomplexer et de moderniser les arts de la table », confie celle qui va consacrer 100% de son temps à sa nouvelle activité le 15 octobre prochain, Maryne Guyot Créations. 

     

  • Sortir du conseil d’art-d’art

    Après presque vingt-cinq années chez Mars & Co, l’ex-VP de Mars & Co Patrick Fuvel a changé de vie. C’est peu de le dire.

    En 2015, Patrick Fuvel se lance comme artiste-peintre dans un style pictural aux accents naturaliste et pop. Cet ingénieur des Ponts a toujours su qu’un jour l’appel de l’art serait le plus fort.

  • Après le conseil, le filon saké

    Il a fait ses armes au Boston Consulting Group entre 2013 et 2015. Takuma Inagawa, 33 ans, a relevé un défi de taille en voulant convertir les Français, buveurs de vin, au saké. Qui plus est, un saké vieilli en fût de chêne !

  • Le nouvel apiculteur du Cher issu d’Oliver Wyman

    Consultant chez Oliver Wyman durant onze ans en 1997 et 2008, puis chez Lippincott (2008-2019), Vincent Parisse a décidé de devenir un acteur de la protection de l’environnement, en lançant son entreprise Beopolis, installée au Noyer dans le Cher. Avec un slogan : « Ensemble, faisons un pas en avant pour préserver les abeilles, la pollinisation naturelle et notre environnement. »

  • Après McKinsey, le pari (réussi) du PMU

    Emmanuelle Malecaze Doublet, l’associate partner qui a quitté le bureau parisien de McKinsey en 2018 pour rejoindre le PMU en tant que directrice financière exécutive (CFO) et membre du comité exécutif, a récemment pris du galon au sein du géant des paris hippiques.

  • « Hard work », méthodo et réseau : les années Bain du CEO de Kiloutou

    Pour Olivier Colleau, le président du groupe de location de matériel Kiloutou, les années conseil chez Bain à la sortie de HEC ne devaient durer qu’un temps, quelques années tout au plus. Ce démarrage de carrière durera finalement une décennie. Ce dont le dirigeant perçoit jusqu’à aujourd’hui encore les bénéfices, dans ses méthodes de travail et l’étendue de son réseau. Moins dans le sens du management qu’il a plutôt acquis a posteriori, notant une forme d’entrisme propre à l’élitisme du conseil en stratégie.

  • « Guerre des contenus » : au service du Frenchy Salto

     

    Après avoir évolué chez Greenwich Consulting puis EY, Danielle Attias, spécialiste des médias, a intégré France Télévisions et a participé à la naissance de la plateforme Salto dont elle est aujourd’hui la secrétaire générale de la société éditrice. Une mission qui demande une grande adaptabilité dans une véritable guerre mondiale des contenus.

L'après-conseil
réalité virtuelle, gaming, culture
3127
Kea & Partners
2021-11-03 14:07:41
0