Articles

2016-02-18 13:52:40
consultor-img-defaut

Uber et AirBnB ont fait des émules jusque dans le conseil en stratégie. Les diplômés de MBA sont désormais de plus en plus nombreux à éviter les cabinets classiques et à lancer leur propre activité par le biais de site dit de « rent your MBA ». Plusieurs plateformes ont déjà été créées aux USA, parmi lesquelles Bhive ou Skillbridge. Une autre, HourlyNerd, revendique une base de données de 17 000 consultants, la plupart d’entre eux ayant un MBA.

Pour les titulaires d’un MBA, les avantages sont nombreux. D’abord, avec leur propre structure, ils peuvent voir un éventail plus grand de tâches au sein d’une même mission, puisqu’ils assurent seuls l’ensemble du process. Par ailleurs, leur structure plus petite leur permet de baisser les coûts, mais également d’empocher jusqu’à 200 dollars de l’heure via ces plateformes.

Source : Business Because

2016-06-29 05:04:00
mary_calam

La commission en charge d’étudier les passages de hauts fonctionnaires anglais vers le privé a autorisé, lundi 20 juin, le recrutement de Mary Calam par McKinsey. La Britannique diplômée d’Oxford en 1990 était depuis 2013 directrice générale du département Crime and Police du Home Office, le ministère de l’Intérieur du Royaume-Uni. La commission a tout de même posé quelques restrictions au recrutement de Mary Calam par McKinsey. Elle ne pourra pas, pendant les deux premières années, faire de lobbying auprès du gouvernement britannique pour le compte de son nouvel employeur. Mary Calam devra également attendre un an avant de pouvoir conseiller McKinsey dans toute démarche commerciale ou mission pour le Home Office ou pour des clients sur des sujets liés à ses précédentes attributions.

Source : civilserviceworld.com

2019-07-26 07:01:00
7073498451_26695b520d_z

C’est un élément de la biographie du nouveau Premier ministre britannique qui est plutôt méconnu : avant de se lancer dans une carrière médiatique d’abord au Times dont il sera rapidement licencié pour avoir inventé une citation puis ultérieurement au Daily Telegraph, l’ancien maire de Londres s’est aussi frotté… au conseil en stratégie.

2015-10-08 08:57:41
logo_bcg_consultor

Le Boston Consulting Group va étendre son programme PTO, pour predictability, teaming and open communication. Lancé il y a une dizaine d’années à Boston, en partenariat avec la Harvard Business School, le programme vise à permettre aux consultants de se réserver du temps pour leurs activités personnelles. Le principe, assez simple, consiste à intégrer à la road map de chaque projet des plages de temps personnel. Ainsi, l’ensemble de l’équipe dédiée au projet ainsi que les clients peuvent prévoir les périodes durant lesquelles un consultant ne sera pas joignable. Cette démarche concrétise l'étude menée par le BCG sur le droit à la deconnexion.

Actuellement, une centaine de consultants à travers le monde servent de « facilitateurs » pour le déploiement du programme. Le BCG annonce désormais vouloir accroître son effort sur le sujet, notamment en le généralisant à l’Inde, aux USA, à l’Autriche ou encore à l’Allemagne. Depuis le lancement du PTO, les chercheurs d’Harvard impliqués ont observé une nette amélioration des indicateurs de bien-être au sein du BCG.

Source : IndiaTimes

2015-09-10 10:13:25
bcg_tsg

Le Boston Consulting Group a pris des parts dans le cabinet australien TSG Consulting. Ce dernier, créé en 1999 et dont les 50 consultants œuvrent en Australie et au Chili, intervient principalement dans le secteur minier. Depuis quelques années, TSG a diversifié ses activités et conseille désormais des clients dans les secteurs du transport et de l’industrie. Le BCG devient le plus gros actionnaire externe de TSG, même s’il reste minoritaire. Les deux parties n’ont pas souhaité révéler le montant de l’opération ni le pourcentage de parts prises par le BCG.

Source : Business News

2016-06-02 09:12:52
bcg_travel

Le BCG a lancé une toute nouvelle application à destination de ses collaborateurs. MyBCGTrip, d’ores et déjà mise à disposition de l’ensemble des plus de 80 bureaux du cabinet, doit permettre à chaque consultant d’accéder en un clin d’œil aux différentes informations liées à son voyage d’affaires (durée, escale, horaires...). Le consultant pourra également directement enregistrer son vol via MyBCGTrip.

L’application a été développée par la société Amadeus. Son design a été imaginé par l’équipe Global Travel du Boston Consulting Group.

2016-10-06 08:48:53
agefi_logo

L’AGEFI publie dans son dernier numéro un sujet consacré aux tendances du recrutement dans le conseil. L’article ne se focalise pas sur le conseil en stratégie, mais quelques cabinets ont malgré tout été interrogés. Ainsi, Oliver Wyman déclare vouloir embaucher quarante consultants cette année. Roland Berger, pour qui le ciel semble au beau fixe à Paris, annonce 90 nouveaux consultants en 2016 et autant en 2017. Des chiffres astronomiques comparés aux 200 consultants actuellement employés par le cabinet.

La reprise des recrutements a nécessairement un impact sur les salaires à l’embauche. Ainsi, Roland Berger assure à l’AGEFI que les grilles pour jeunes diplômés ont été réévaluées de 5 à 10 % en dix-huit mois.

2016-05-12 08:55:55
Beyonce_-_Lemonade_Official_Album_Cover

Leslie Parker, partner d’A.T. Kearney à Los Angeles, croit avoir trouvé dans le dernier album de Beyoncé la recette du parfait turn-around. Dans un billet sur LinkedIn, la consultante décrypte les trois éléments essentiels qui ont fait passer la (pas si) « single lady » du statut de « chanteuse à booty » à celui de chanteuse à texte. Ces trois éléments, Leslie Parker assure qu’il faut les appliquer aux entreprises qui souhaitent revoir leur business.

Premièrement, s’entourer d’une « rock star team », comme l’a fait Beyoncé dans son dernier album. Le meilleur exemple, c’est la participation de Serena Williams qui, comme chacun le sait, a travaillé ses vocalises en fond de court avant de se lancer sur les devants de la scène.

Deuxièmement, inventer une histoire qui créera une « burning platform ». Tout comme vous êtes sans doute, chers lecteurs, très excités par la nouvelle vocation de la diva, les salariés comme les clients d’un business qui se transforme veulent croire dans l’histoire qui leur est racontée.

Troisièmement, rompre avec son passé. Il ne suffit pas de dire que l’on change, il faut changer réellement et mettre un terme à ses anciennes pratiques. Tant pis pour les fans... pardon, les clients... qui ne seraient pas prêts.

En quelques phrases, Leslie Parker fait ainsi la preuve qu’avec un peu d’imagination, on peut trouver de la stratégie dans n’importe quel sujet. Pas sûr en revanche que la partner d’A.T. Kearney aille jusqu’à présenter un « plan Beyoncé » à son prochain client.

2015-06-01 14:06:53
robert_willen

Robert Willen a été nommé managing director d'A.T. Kearney pour le Moyen Orient. Entré dans la firme en 1995, il en est devenu partner en 2002. Très actif dans les practices Aerospace & Defense ainsi que Automotive, il a dirigé la practice Public Sector & Defense du cabinet américain entre 2008 et 2013.

Robert (Bob) Willen est également connu pour son passé de sportif de haut niveau. Pendant ses études supérieures, il a joué pour l'équipe de football (soccer) de l'Université de Virginie. En 1987, il a reçu le trophée du meilleur gardien de but du championnat universitaire américain.

2015-09-16 13:31:58
theaustralian-com-au_gordon_cairns

Le président de la chaîne de supermarchés Woolworths, Gordon Cairns, a annoncé sa décision de quitter McKinsey. En parallèle à ses différents mandats, il opérait en qualité d’advisor depuis plusieurs années pour le secteur de la grande distribution.

La principale raison du départ de Gordon Cairns tient, selon Business Spectator, dans l’allègement de son emploi du temps alors que les supermarchés Woolworths connaissent l’une des crises les plus importantes de leur histoire. Gordon Cairns, qui avoue que sa collaboration avec McKinsey lui manquera, entend également mettre fin aux rumeurs de conflit d’intérêts. Le cabinet a en effet réalisé de très nombreuses missions au sein du groupe Woolworths. Selon certains observateurs, McKinsey aurait facturé près de 35 millions de dollars en deux ans à la chaîne de grande distribution.


crédit : The Australian

2016-12-28 11:46:55
financial-times-2

L'idée selon laquelle les anciens consultants deviennent facilement CEO de grandes entreprises est battue en brèche.

Le Financial Times dévoile une étude du cabinet de recrutement Spencer Stuart qui démonte ce préjugé. Entre 2004 et 2010, seulement 5% des nominations à la tête d'une entreprise du S&P 500 concernaient des anciens consultants. Les spécialistes de Spencer Stuart explique ce phénomène par un 'biais' dû à quelques expériences malheureuses, comme celles d'Enron ou de Valeant.

Les actionnaires, lorsqu'ils doivent nommer un nouveau CEO, ont tendance à penser qu'un consultant n'est pas formé à l'opérationnel. Pourtant, selon Spencer Stuart, les anciens consultants ont de meilleurs résultats. Lorsqu'un CEO formé dans le conseil prend la tête d'une entreprise aux Etats-Unis, ses résultats financiers s'améliorent dans 71% des cas, contre 42% pour les CEO issus d'autres industries.

2015-08-25 08:59:27
consultor-img-defaut

Les étudiants des plus grands MBA américains sont une majorité à privilégier un stage dans une start-up plutôt que dans le conseil en stratégie rapporte Fortune. La tendance, si elle n'est pas nouvelle, s'affirme peu à peu. Ainsi, selon Kristen Fitzpatrick, en charge des carrières et du développement professionnel à la Havard Business School, 67% des étudiants de première année ont choisi d'effectuer leur stage d'été au sein d'une start-up. Et l'école les encourage en ce sens. Kristen Fitzpatrick l'avoue, Harvard offre des facilités aux start-up dont les moyens sont limités. L'école leur permet ainsi de venir gratuitement sur le campus ou les aide à obtenir les moyens de financer le stage d'été d'un étudiant d'Harvard.

Cette tendance risque bien d'avoir un impact sur la politique de recrutement des plus grands cabinets de stratégie. En effet, les McKinsey, BCG et Bain souhaitent souvent que leurs futurs consultants aient déjà fait leur stage d'été chez eux avant de leur offrir un poste. Si ces cabinets souhaitent toujours attirer les meilleurs diplômés des MBA, il faudra sans doute qu'ils assouplissent quelque peu leur politique de recrutement.

2015-11-25 08:54:15
consultor-img-defaut

Harvard organisait vendredi la neuvième Diversity Recruitment Consulting Conference de son histoire. L’événement était l’occasion pour les principaux cabinets de montrer leur attachement à la diversité et d’attirer ainsi les meilleurs étudiants dans leurs rangs. McKinsey, le BCG et Bain & Company étaient tous les trois présents et cofinançaient la conférence aux côtés de Monitor Deloitte. L’événement n’était pas uniquement une opération de communication. Il visait également à donner aux étudiants issus de milieux moins favorisés les clés d’une carrière dans le conseil, là où d’autres sont aidés par leur famille et leur entourage.

2015-07-20 08:26:01
consultor-img-defaut

Les start-up indiennes débauchent de plus en plus de talents dans les grandes entreprises mondiales. Unilerver, Pepsi ou Procter & Gamble ont tous vu partir d'importants dirigeants pour des structures de l'économie numérique. Mais c'est le conseil en stratégie, et particulièrement McKinsey, qui souffrent le plus de la fuite des cerveaux suivant l'Economic Times.

Récemment, cinq consultants expérimentés ont quitté la firme américaine pour une start-up. McKinsey a fourni à Snapdeal et Myntra leur responsable de la stratégie. Paytm a quant à elle débauché deux consultants tandis que Flipkart a fait le plus gros coup, en nomment COO un partners de McKinsey en Inde.

2016-11-03 11:17:55
advisory_council_on_economic_growth

En février dernier, le Premier ministre canadien Justin Trudeau nommait Dominic Barton, patron mondial de McKinsey, à la tête d’un groupe de travail réfléchissant à l’avenir de l’économie nationale. Cette nomination ne concernait, du moins en apparence, que Dominic Barton à titre personnel. Finalement, on apprend grâce au site canadien Maclean's que des consultants de McKinsey sont directement impliqués dans le projet. S’interrogeant sur les raisons de la participation de Dominic Barton à cette commission, le média a pu avoir la confirmation par le ministère des Finances d’interventions auprès de la commission de consultants du cabinet qui fournissent des études et analyses et administrent les prestations du groupe de travail. D’après le ministère des Finances canadien, ces missions sont fournies à titre gracieux par le cabinet de conseil en stratégie.

2016-01-07 08:42:36
logo_mckinsey_consultor_v2

McKinsey Recovery and Transformation (RTS), la branche turnaround du cabinet américain, a été mandaté pour accompagner Kenya Airways dans son redressement. La compagnie aérienne, qui connaît des pertes massives depuis plusieurs années, est dans le collimateur des autorités locales qui l’ont sommée de réagir. McKinsey RTS a été engagé pour aider les dirigeants à suivre un plan en vingt-quatre points, parmi lesquels la réduction des coûts, la refonte des prix ou encore une optimisation de la trésorerie. Les dirigeants donnent un an et demi à McKinsey RTS pour mener à bien sa mission.

Source : AllAfrica.com

2016-04-04 07:17:43
fedpayments-site-header1

La Fed s’est adjoint les services de McKinsey dans son travail pour améliorer l’efficacité des paiements aux États-Unis. Le régulateur américain avait déjà formé la 'Faster Payments Task Force', chargée de faire des propositions. Après avoir rendu trente-six propositions en février, la task force a demandé qu’une entreprise extérieure évalue ces solutions avant une décision finale. McKinsey a été choisi pour cette mission, après appel d’offres. Le cabinet devra rendre un avis sur chaque proposition dans les prochains mois. La task force pourra alors trancher définitivement entre chaque option. Son rapport final est attendu pour le début de l’année 2017.

Source : Finextra

2015-12-18 06:06:13
logo_consultor_mckinsey_v2

McKinsey a été condamné par la cour d’arbitrage de Milan à verser 11,8 millions d’euros en réparation d’une mission effectuée chez Alitalia avant son dépôt de bilan, en 2008. D’après la Repubblica qui révèle l’info, le cabinet de conseil doit rembourser les 9 846 000 euros d’honoraires perçus entre février et décembre 2006. La décision évoque un non-respect partiel des clauses du contrat.

Fin septembre, le dépôt de bilan d’Alitalia avait déjà fait l’objet d’un arrêt du tribunal de Rome. Les anciens dirigeants de la société avaient été condamnés à des peines de prison et à de très lourdes amendes. Une première fois, le nom de McKinsey était apparu dans le dossier. Pour démontrer la mauvaise gestion reprochée aux dirigeants, le contrat de 50 millions d’euros passé entre le cabinet et la compagnie aérienne avait été pris en exemple.

 

 

2016-04-12 06:06:23
drapeau_angola

Le gouvernement angolais a engagé McKinsey pour la mise en place de sa réforme fiscale. Le pays, exsangue suite à la chute des prix du pétrole, cherche les moyens de diversifier ses rentrées d'argent. McKinsey aura ainsi la lourde de tâche d'accompagner l'administration dans sa mise en place d'une réforme fiscale qui devra rapporter dès cette année entre 409 et 764 millions d'euros au pays.

Dans le même temps, l'Angola a annoncé avoir fait une demande d'aide au FMI pour faire face son manque à gagner dans le pétrole, qui a dépassé les 4,7 milliards d'euros depuis la chute du prix du baril l'année dernière.

Source : Dinheiro Vivo

2016-05-10 07:33:09
nicaragua_canal_mckinsey

D’après une enquête publiée sur Confidential.com, McKinsey aurait cessé tout contact avec son client HKND, propriété du milliardaire chinois Wang Jing. Le groupe est à l’origine d’un projet de canal maritime traversant le Nicaragua. Il avait mandaté McKinsey afin d’étudier la rentabilité d’un tel projet. Selon des sources internes, cette étude devait notamment servir de garantie aux investisseurs internationaux. Mais voilà, malgré plusieurs relances, HKND n’aurait jamais payé le cabinet de conseil en stratégie. L’étude n’aurait donc pas été livrée, contrairement à ce qu’annonce HKND ou le gouvernement nicaraguayen. Ces révélations portent un nouveau coup au projet de canal, déjà peu réaliste, en lui enlevant la caution apportée par une étude de McKinsey.

2016-04-07 08:16:43
volvo

D’après la presse suédoise, les principaux actionnaires de Volvo ont pris des mesures pour limiter au maximum le recours du géant de l’automobile aux cabinets de conseil en stratégie. Cette décision n’a rien à voir avec des mesures d’économie, elle fait suite au récent échec de la fusion des activités « camion » du groupe, fiasco attribué à McKinsey.

Le géant américain aurait en effet conseillé à l’ancien CEO de fusionner ses quatre branches « camion », jusqu’alors indépendantes, et de les réunir en trois zones géographiques. L’opération de centralisation devait permettre des prises de décisions plus rapides. Par la suite, les trois zones ont elles-mêmes été fusionnées pour qu’il n’y ait plus qu’une seule direction des ventes. Cette hyper-centralisation, si elle a réduit la chaîne de commandement, a empêché les petites marques du groupe de s’adapter rapidement aux spécificités de leurs marchés. Tant et si bien que seulement quatre ans après une fusion que l’on imagine coûteuse, le nouveau management de Volvo Group a choisi de revenir à l’ancien modèle d’indépendance de ses marques. Un sacré camouflet pour McKinsey, qui s’est sans doute grillé auprès de la direction et des actionnaires.

2016-08-29 10:02:09
azerbaijan_flag

McKinsey a été embauché par l'Etat Azéri pour le mettre sur la voie de l'après pétrole, comme l'indique le Financial Times dans un article sur l'avenir du pays. Le cabinet doit rendre, d'ici octobre, un rapport sur les orientations que l'économie locale devrait suivre à l'horizon 2025 et au-delà.

Le livrable devrait notamment inclure une roadmap pour aider le pays à passer à l'après pétrole, alors que les autorités n'avaient pas anticipé une chute si rapide des revenus liés à l'or noir.

2016-01-21 09:09:55
consultor-img-defaut

Sebastian Muschter, partenaire de McKinsey en Allemagne, a été nommé directeur par intérim du bureau berlinois de l’Office des réfugiés. L’ancien directeur avait démissionné sous la pression en décembre dernier. McKinsey connaît bien l’office. Le cabinet l’accompagne depuis l’année dernière dans sa réorganisation après les critiques récurrentes contre l’administration, accusée de n’avoir pas su gérer l’afflux de migrants en 2015.

2015-12-14 13:18:26
consultor-img-defaut

D’après Bloomberg , McKinsey aurait pris des parts dans une des branches dédiée au e-commerce de la filiale immobilière du groupe chinois Ping An. D’après la communication interne qu’a pu consulter Bloomberg, cet achat d’actions est un préalable à une offre publique d’achat de la Ping An Property E-commerce Co. Le communiqué ne donne aucun indice quant au calendrier prévisionnel de cette deuxième étape. Le jour de l’annonce de cet investissement, mercredi 2 décembre, la partner de McKinsey Violet Chung a été nommée directrice générale de l’entité.

Les liens entre McKinsey et le groupe Ping An Insurance ne datent pas d’hier. Le cabinet de conseil américain conseille sa direction depuis plus de dix ans et l’a accompagnée dans la diversification des métiers du groupe, notamment dans l’immobilier. Par ailleurs, de nombreux partners de McKinsey en Chine ont rejoint ses différentes filiales à des postes stratégiques.

2015-09-24 08:19:36
logo_mckinsey_consultor_v2

En réaction à la crise des migrants, la majorité gouvernementale en Allemagne a décidé d’une réforme en profondeur de sa politique d’asile et d’accueil des migrants. Le BAMF (office fédéral pour les migrants et réfugiés) aurait, selon le Spiegel, embauché McKinsey pour l’accompagner dans cette réforme.

Le cabinet de conseil aidera l’organisation à se restructurer afin d’accélérer les procédures décisionnelles. La mission portera essentiellement sur les outils informatiques, les procédures internes ainsi que les formations aux langues au sein de l’administration.