Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

portraits de consultants vertone

Quelle évolution personnelle et professionnelle le métier de consultant offre-t-il ?

Pour illustrer les atouts de cette carrière, deux consultants et deux managers VERTONE racontent la réalité de leur métier.

Diversité, stimulation, dynamisme de carrière : le conseil ne manque pas d’arguments pour séduire les jeunes diplômés.

 

Entre diversité et challenge

Pourquoi choisir le consulting ? Une question légitime que se posent chaque année de nombreux étudiants perdus dans la jungle de l’orientation. Pas toujours sur le devant de la scène, le conseil en stratégie offre pourtant des possibilités de carrière très variées. « Ce que j’apprécie particulièrement dans mon métier de consultante c’est la diversité des tâches que j’accomplis au quotidien, affirme Florence Vareille*, EM lyon, consultant senior chez Vertone. On a une vision globale et stratégique de l’entreprise, de ses enjeux et de ses problématiques. »

Le consultant ne fait jamais deux fois la même chose. Il peut passer des assurances au e-commerce avant d’organiser le lancement d’une gamme de produits de luxe. Autrement dit, « le consultant est un transformiste, résume Ghita Bouzoubaa*, HEC, consultante chez Vertone. Par exemple l’année dernière, j’ai réalisé une mission pour une association humanitaire nationale. Quelques semaines plus tard, j’avais rendez-vous avec le P-DG d’une des plus grandes banques d’affaires mondiales. »

Car l’autre intérêt du métier réside indubitablement dans le fait que les analyses et les conseils des professionnels se traduisent par des évolutions très concrètes, non seulement sur le client, mais parfois aussi sur toute une filière. Certes, le métier ne vole pas sa réputation de profession difficile, car il faut être prêt à s’investir entièrement pour chaque client, mais les contreparties rendent l’exercice d’autant plus stimulant. Chaque nouvelle mission se conçoit comme un défi. « Le conseil permettra aux jeunes d’apprendre au quotidien à devenir de bons managers », insiste Raphaël Levi*, ESCP, senior manager.

Un impact sur le monde

Si les beaux slides qui restent lettre morte sont une réalité dans le métier, la majorité des clients sait valoriser l’expertise que leur apporte le cabinet de conseil qu’ils ont missionné. « En tant que consultant, on a plus de poids qu’un collaborateur interne, reprend Florence Vareille. Notre intervention est concrète et a une vraie utilité. » La récompense viendra alors de l’impact du travail du consultant sur son client.

L’une des principales raisons de choisir cette profession, poursuit Ishane Rahmani*, ESSEC, manager chez Vertone, est de « travailler sur des sujets en profondeur qui impactent vraiment la stratégie des entreprises et leurs résultats. Sans fausse modestie, on fait grandir les clients dans leur réflexion. » Les consultants se sentent parfois frustrés de ne pas faire partie de l’équipe de l’entreprise qui a recours à leurs services. Pour autant, la satisfaction d’avoir participé au redressement d’une société enlisée dans les difficultés est réelle. Une expérience enrichissante, y compris sur le plan personnel.

« On découvre les capacités qu’on a, on repousse toujours un peu plus ses limites et on apprend à se connaître en termes personnels », apprécie Ghita Bouzoubaa. Les séminaires et le travail en équipe sont des moments privilégiés qui permettent d’allier bonne ambiance et saine émulation. Et souvent, on finit par appliquer des outils professionnels à sa vie personnelle. Tandis que Florence Vareille organisait benchmarks et plannings pour son mariage, Raphaël Levi mobilise ses copropriétaires, met en place des campagnes d’appels sortants avec un fichier de données et un suivi qui connaît un taux de retour de 76%. « Et bien sûr je benchmark tout et tout le temps, pour acheter un nouveau lave-vaisselle ou pour changer d’assurance, s’amuse le senior manager. C’est plutôt efficace ! »

Sans compter qu’une carrière de consultant peut se révéler un véritable tremplin professionnel. Passant d’un sujet à l’autre, évoluant dans des sphères très différentes, rencontrant des personnalités très diverses, le jeune consultant dispose de nombreuses options pour la suite de sa vie professionnelle, peu importe ce qu’il décide d’en faire. Selon Ghita Bouzoubaa, le conseil est tout simplement « un formidable accélérateur de carrière ».

Vertone Publi-rédactionnel -10/12/2012

Les consultants Vertone interrogés :

  • Florence Vareille, consultant senior, diplômée de l’EM Lyon, est entrée chez Vertone en 2008
  • Ghita Bouzoubaa, consultante, diplômée d’HEC, travaille pour Vertone depuis 2010
  • Raphaël Levi, senior manager, diplômé de l’ESCP, a intégré Vertone en 2002
  • Ishane Rahmani, manager, diplômée de l’ESSEC, travaille pour Vertone depuis 2005.

Pour en savoir plus : La fiche de Vertone dans le guide des cabinets de conseil en stratégie

 

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.