Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

L'une des figures historiques de Roland Berger, Burkhard Schwenker, se met en retrait de la direction du cabinet. D'après la presse allemande, l'actuel président du conseil de surveillance n'est pas candidat à sa propre succession. Fin juin, les 220 partners du cabinet allemand devront nommer cinq membres au conseil de surveillance. Le nom de Burkhard Schwenker ne fait pas partie de la liste des candidats. C'est une page importante pour le cabinet qui se tourne.

Docteur en économie, Burkhard Schwenker avait rejoint Roland Berger en 1989 avant d'être nommé partner en 1992. En 2003, il avait pris le poste de CEO, qu'il avait occupé jusqu'en 2010 puis de mai 2013 à juillet 2014. Depuis juillet 2010, il était président du conseil de surveillance du cabinet allemand. Burkhard Schwenker ne va pas pour autant quitter Roland Berger. Il devrait se focaliser sur des clients importants et pourrait servir comme une sorte de chef de la stratégie.

D'après Manager Magazin, plusieurs noms sont évoqués pour succéder à Burkhard Schwenker. Son actuel second, l'allemand Marcus Berret, ainsi que le parton de l'Italie, Roberto Crapelli, sont bien placés dans la course. Il semblerait toutefois que le favori soit Christian Fischer. Il est reconnu en interne pour avoir accéléré la croissance de la practice restructuring.

logo roland berger consultor

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.