Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

digital revolutionLe digital est partout.

Améliorer un parcours client, repenser sa communication, réenchanter sa relation client, optimiser sa production, se lancer sur un nouveau marché… toutes ces problématiques, désormais, ne se traitent plus sans les examiner au travers du prisme du digital. C’est de cette manière qu’Eleven Strategy a choisi de travailler.

« Notre métier est de conseiller les PDG, les actionnaires, voire leur N-1, sur des questions de stratégie, avec la particularité d’intervenir sur toutes les dimensions du digital» , explique Ambroise Huret, partner chez Eleven Strategy. «Autrement dit, toutes les fois où ils ont une question sur leur stratégie et où la variable digitale ou big data peut représenter une partie de la solution. » Ce qui n’enlève rien à la variété des missions rencontrées par le cabinet.

Une variété de missions

Récemment, Eleven a travaillé pour un client international dans le secteur des services, souhaitant repenser sa stratégie digitale face aux bouleversements de sa chaîne de valeur. Le cabinet l’a aidé dans un premier temps à prendre en compte l’intégralité du spectre des impacts sur son écosystème technologique liés aussi bien à l’émergence de pure players qu’au positionnement des grands acteurs du digital (GAFA : Google, Amazon, Facebook, Apple) sur son cœur de métier. 

Puis dans un deuxième temps, à définir des stratégies de réponse adaptées à chacun de ces enjeux, et à les valider,
dans le cadre d’un séminaire stratégique avec l’ensemble des membres du comité de direction, avant d’en restituer la synthèse à la direction générale.

« Nous avons aussi travaillé pour un acteur important des services financiers qui souhaitait repenser l’intégralité de son parcours client, tous canaux confondus, poursuit Ambroise Huret. Les équipes de ce client intégraient déjà des data-scientists, mais ils ne suffisaient pas pour capitaliser sur l’ensemble des informations provenant de ses canaux en adéquation avec les orientations stratégiques du groupe. Cela représentait des milliards de lignes. » Les consultants ont mobilisé des outils big data pour traiter ces téraoctets d’informations et déceler des comportements digitaux sur les interfaces B to C qui sont determinants pour pérenniser la relation-client et augmenter le taux de conversion. « C’était une solution qui, pour ce client, se révélait tout à fait inédite. »

Les exemples ne manquent pas. Dans tous les cabinets, la dimension digitale est devenue une évidence. La différence tient à la conception de la matière. Là où certains constituent des équipes dédiées au digital qui travaillent sur des missions spécifiques au numérique, Eleven utilise le digital comme un fil rouge qui apparaît dans chaque solution stratégique envisagée par le cabinet.

Un pied dans les deux mondes

Pour Ambroise Huret, la plus-value d’Eleven, aussi bien pour les clients que pour les recrues, se trouve dans cet équilibre entre laraison d'être du cabinet, c’est-à-dire le conseil en stratégie, et les outils tournés vers le digital et le big data qui ouvrent le champ de possibilités pour les clients comme pour les consultants. « Aujourd’hui, l’IT a pris une place centrale dans l’esprit des patrons qui comprennent les enjeux, poursuit Ambroise Huret. Ils ont besoin d’agence de communication pour lancer des campagnes sur les réseaux sociaux, ils ont besoin de SS2I pour fabriquer des applications, mais ils ont aussi besoin de nous : des stratèges qui possèdent une réelle compétence autour du digital et du big data. » Pour les consultants, c’est aussi l’assurance d’une reconversion réussie s’ils souhaitent un jour quitter le conseil. En ayant un pied dans les deux mondes, ils deviennent des profils particulièrement intéressants pour l’équipe fondatrice d’une start-up, mais aussi pour les grandes entreprises. Récemment, le groupe Accor a par exemple nommé un chargé du digital parmi les membres du board.

Le digital est partout et tout devient digital. D’ici 2020, nous pourrions atteindre plus de 80 milliards d’objets connectés, produisant 44 000 milliards de Go de données. Des chiffres faramineux qui soulignent que le tsunami numérique doit être une priorité pour les dirigeants. Et pour les consultants qui les accompagnent.

Lisa Melia pour Consultor

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise Cookies, pour vous offrir le meilleur service possible. Si vous continuez à utiliser le site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies.