Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

CV et lettre de motivation pour le conseil en stratégie

Optimiser votre candidature pour obtenir des entretiens

Plus de 90% des candidatures adressées aux cabinets de conseil en stratégie sont rejetées : comment surmonter cette difficulté pour obtenir un entretien dans le cabinet de vos rêves ? 

Avant toute chose, sachez que les cabinets de conseil en stratégie sont très exigeants en ce qui concerne le diplôme de leurs candidats en France : si vous ne venez pas des écoles cibles (HEC, ESSEC, ESCP, X, Mines Paris, Centrale Paris, Ponts, Télécom Paris, voire Supélec et Supaéro), vos chances d’échapper au premier screening des CV sont d’ores et déjà très minces, sauf peut-être si vos expériences professionnelles sont exceptionnelles (nous publierons prochainement un article sur la sélectivité des cabinets de conseil en management et la meilleure manière d’optimiser son parcours dans ce sens).

Pour en revenir à votre candidature en elle-même, sachez que vous avez encore plus d’une chance sur deux de vous la voir refuser même si vous venez d’une des écoles cibles. Mettez donc toutes les chances de votre côté, et suivez les conseils de nos experts en recrutement dans le conseil.

Améliorer son CV pour postuler dans les cabinets de conseil en management

En dépit des multiples sources d’informations et de conseils auxquelles les étudiants des grandes écoles et les salariés ont accès, un nombre significatif de CV est encore d’une qualité assez médiocre. C’est pourtant un élément crucial de votre candidature: si le recruteur n’obtient pas les informations dont il a besoin dans les quelques secondes qu’il consacre à chaque CV, ou si l’aspect formel lui donne une trop mauvaise impression, il ne lira sans doute pas votre lettre de motivation et votre aventure dans le conseil en stratégie s’arrêtera là.

Voici une liste de conseils de base pour vos CV :

  • Limitez votre CV à 1 page si vous êtes junior (2 pages si vous avez plus de 5 ans d’expérience)
  • Mettez en évidence vos diplômes (c’est l’information prioritaire pour le recruteur) et les noms des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé
  • Ne gardez que vos expériences les plus pertinentes, et présentez-les de façon concise, en utilisant des verbes d’action et des chiffres
  • Soyez honnêtes : une fausse information peut vous coûter très cher ; par exemple, ne mettez pas l’INSEAD dans vos diplômes si vous n’y avez passé que 5 jours de formation
  • Soyez clairs : le recruteur choisira la plus mauvaise option en cas de doute
  • Pour les cabinets français, faites vos CV de préférence en français
  • Adaptez votre CV au type de cabinet visé, suivant son domaine essentiellement (mais également en fonction de la culture du cabinet ou des secteurs dans lesquels il est présent)
  • Enfin, pour le détail, il est conseillé d’indiquer son âge (les recruteurs aiment bien le connaître) et d'écrire au minimum en Arial 10 (les problèmes de forme accaparent bien souvent beaucoup trop le travail des candidats)

Pour véritablement optimiser votre candidature, nous vous conseillons d’obtenir une correction personnalisée de votre CV par des experts du recrutement pour les cabinets de conseil, comme vous le propose Consultor.

Faire la différence avec sa lettre de motivation pour devenir consultant

Les lettres de motivation sont le plus souvent négligées, et ce pour plusieurs raisons : elles demandent un effort important en terme de prise d’information et de rédaction (de une à trois heures) et elles ont la réputation d’être rarement lues (ce qui n’est pas tout à fait faux, mais le risque à prendre est trop grand). C’est pour ces raisons que votre lettre de motivation peut vraiment faire la différence si elle est bien travaillée. Si deux CV sont équivalents – et c’est assez fréquent pour les jeunes diplômés – c’est bien cette lettre qui permettra au recruteur de faire un choix. 

Nos conseils pour améliorer vos lettres de motivation :

  • Sur la forme, une vingtaine de lignes suffit ; votre langue doit être claire et efficace (gardez à l’esprit qu’il est particulièrement éprouvant pour les recruteurs de lire toutes ces lettres)
  • Soignez les deux premiers paragraphes pour capter l’attention du recruteur ; l’originalité jouera le plus souvent en votre faveur (toutes les lettres se ressemblent beaucoup)
  • Evitez l’erreur rédhibitoire (mais répandue…) d’envoyer les mêmes lettres à tous les cabinets, les recruteurs s’en rendent compte très facilement et rien ne les agace plus
  • Par conséquent, informez-vous vraiment bien sur chaque cabinet et montrez pourquoi il vous correspond tout particulièrement; diversifiez vos sources : site du cabinet, témoignages,...
  • Profitez de la lettre pour mettre en évidence ceux de vos atouts qui peuvent facilement être négligés lors du screening de votre CV
  • Si par exemple vous n’avez que des expériences en marketing, expliquez pertinemment pourquoi vous vous intéressez soudainement au conseil

Ces conseils sont là encore d’ordre général, et pour véritablement optimiser votre lettre pour les cabinets de conseil, un soin personnalisé est nécessaire. C’est pour cette raison que Consultor vous propose une offre de relecture de vos lettres de motivation par des experts en recrutement qui travaillent pour les cabinets de conseil. Leurs connaissances précises du secteur vous aideront à faire la différence.

Consultor, le portail du conseil en stratégie- 17/02/2011

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.