Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

La féminisation des gouvernances des cabinets de conseil en stratégie avance à pas comptés. Après Bain (Ada Di Marzo en 2019, ici) et Kearney (Delphine Bourilly depuis le 1er juillet dernier, ici), c’est au tour de McKinsey de faire le choix d’une femme pour diriger le cabinet en France : Clarisse Magnin-Mallez en devient ainsi la cheffe d’orchestre. Patron depuis 2017, Homayoun Hatami, quant à lui, prend la direction à l’échelle mondiale des practices fonctionnelles et des priorités d’innovations du cabinet et entre au comex mondial, le Shareholders Council. Il a récemment été finaliste de l’élection du CEO monde .

Clarisse Magnin-Mallez compte de multiples cordes à son « arc Mac ». Au niveau mondial, elle fait partie des leaders du pôle de compétence consumer, de la practice sustainability, directrice du pôle économie circulaire, et membre du comité de direction du McKinsey Global Institute (MGI), le think tank maison dédié à l’économie globale. Entre 2018 et 2021, l’associée séniore était membre du comex mondial, en charge des services clients.

Experte en biens de grande consommation, de la distribution, du luxe et de la mode, la consultante française intervient aussi dans les secteurs du private equity et de l’agriculture ; elle a fondé et dirige le pôle agriculture en France.

Clarisse Magnin-Mallez est entrée chez McKinsey comme consultante après sa sortie de HEC Paris en 2000 (également diplômée d’un DEA d’économie à Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2003). Clarisse Magnin-Mallez a gravi tous les échelons de la firme, nommée partner en 2010. Entre 2005 et 2007, elle a été engagement manager aux bureaux de Boston et du New Jersey.

Après bientôt vingt et un ans de maison, la senior partner fait aussi partie des 46 % d’associés ayant fait leur parcours dans un seul et unique cabinet.

Cette nomination au féminin est un choix fort pour McKinsey qui ne compte que trois femmes parmi les vingt-deux partners seniors. Un déficit de femmes du partnership qui est amplement partagé dans l’ensemble des autres cabinets de conseil en stratégie. Clarisse Magnin-Mallez est d’ailleurs largement impliquée dans l’évolution de la place des femmes au sein du top management des entreprises et chez McKInsey ; en prenant entre autres la tête du programme « Women matter » du cabinet de conseil.

La nouvelle DG de McKinsey France a enfin cofondé (en 2019) et présidé Génération France, une ONG qui développe des programmes de formation visant à intégrer des jeunes éloignés du marché du travail. Son DG depuis un an est le senior partner du bureau parisien ; Karim Tadjeddine.

clarisse magnin mckinsey france

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.