Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Il vient de l’annoncer sur les réseaux sociaux. Benjamin Griveaux, député de Paris, ancien porte-parole d’En Marche auprès d'Emmanuel Macron, ex-secrétaire d’État, décide de s’engager dans le conseil en stratégie. Il a annoncé, hier 11 mai, sa démission en tant que député au président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, abandonnant par là-même la vie publique. Il est loin d'être le premier à se recycler de la sorte dans le secteur privé.

« Je m’engage désormais dans une autre voie. J’ai aimé l’énergie dégagée par les entrepreneurs que j’ai eu la chance de rencontrer au cours de ma vie. Cette même énergie m’anime aujourd’hui. C’est pourquoi je crée un cabinet qui conseillera et accompagnera les dirigeants d’entreprise dans leurs choix stratégiques », atteste l’homme politique qui va endosser l’habit de consultant.

Un choix qui peut paraître surprenant pour celui qui déroule une carrière publique et politique depuis sa sortie de HEC en 2001 (il est aussi diplômé de l’IEP Paris en 1999). Benjamin Griveaux a été conseiller de Dominique Strauss-Kahn de 2003 à 2007, VP du Grand Chalon Agglomération (2008-2014), VP du conseil général de Saône-et-Loire (2008-2015), secrétaire d’État et porte-parole du gouvernement entre 2017 et 2019, puis élu député de Paris.

Il n’est pourtant pas le premier macroniste à se convertir à la stratégie. En 2017, Zineb Mekouar, ex-porte-parole du candidat, est devenue consultante chez Kearney (ici) ; elle en est partie un an plus tard. Ismaël Emelien, l’ancien conseiller spécial du Président Macron, et Christian Dargnat, l’un des membres fondateurs d’En Marche, surnommé « l’architecte du financement de la campagne victorieuse de 2017 », ont tous les deux créé leur propre cabinet de conseil, Unsual pour Emelien, et Alphée Consulting pour Dargnat.

Ismaël Emelien avait été engagé, trois mois après son départ de l’Élysée en 2019, comme consultant en stratégie environnementale par le groupe LVMH. De son côté, le cabinet de Christian Dargnat, Alphée Consulting, travaille officiellement pour la direction financière de Veolia depuis le début de cette année.

« Son boulot est de contrer les fonds américains qui se sont positionnés sur Suez en opposition à notre OPA. Il est mandaté pour construire une stratégie de défense. Pour l’heure, il n’a pas touché un kopeck de notre part », a précisé à Marianne Laurent Obadia, le responsable de la communication de Veolia. 

Cet appel du conseil en stratégie chez les macronistes est-il un hasard ? Il est vrai que l’entourage du Président côtoie régulièrement le monde du conseil en stratégie depuis plusieurs années déjà… Depuis le début de la campagne en 2016, nombreux sont les stratèges qui ont été missionnés dans le giron Macron (relire ici) et le Président de la République entretient par ailleurs une relation très suivie avec McKinsey (ici).

Ceci dit, le passage de la politique au conseil (et vice versa) est monnaie courante (relire notre article sur ces consultants un peu particulier ici, sur François Fillon ici ou sur Éric Besson ici). Et pas plus tard qu’il y a deux jours, La Lettre A décrivait par le menu la manière avec laquelle François Baroin fait fructifier sa société de conseil (relire ici). 

Benjamin Griveaux 40581872673 cropped

Crédit photo : Benjamin Griveaux, Wikimédia. 

Commentaires   

0 #2 RichardD 25-05-2021 14:25
Citation en provenance du commentaire précédent de Sceptique :
Beaucoup de storytelling dans cet article, qui voit une tendance de fond là où il n'y en a pas vraiment.

Rien à voir entre d'un côté Griveaux, qui va monnayer son entregent (je ne pense pas qu'il fasse beaucoup de business plans...), et le très classique passage par Kearney d'une jeune HEC qui a aussi été petite main de la campagne d'EM.

Oui je rejoins totalement.
Parlons de quanti un peu sur ce site...
Citer | Signaler ce contenu comme inapproprié
+5 #1 Sceptique 13-05-2021 23:14
Beaucoup de storytelling dans cet article, qui voit une tendance de fond là où il n'y en a pas vraiment.

Rien à voir entre d'un côté Griveaux, qui va monnayer son entregent (je ne pense pas qu'il fasse beaucoup de business plans...), et le très classique passage par Kearney d'une jeune HEC qui a aussi été petite main de la campagne d'EM.
Citer | Signaler ce contenu comme inapproprié

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.