Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Jayne Hrdlicka, ancienne partner de Bain & Co en Australie, CEO de Virgin Australia depuis novembre 2020, est sous les feux des critiques dans la presse économique australienne pour le niveau de ses achats récurrents de missions de conseil à son ancien cabinet.

En cause, les achats que Jayne Hrdlicka a notamment effectués en 2019 et 2020 lorsqu’elle était à la tête de a2 Milk, le producteur de produits laitiers néo-zélandais – des fonctions qu’elle a occupées de juin 2018 à juin 2020.

En octobre 2020, l’Australian Financial Review (AFR) estimait que Jayne Hrdlicka a fait progresser les dépenses de conseil globalement de 9 millions de dollars néo-zélandais (5,3 millions d’euros) au cours de l’exercice fiscal 2018, avant son arrivée, à 27,6 millions de dollars au cours de l’exercice 2019 (16,4 millions d’euros), puis à 29,1 millions de dollars (17,3 millions d’euros) pour l’exercice 2020 – dont une partie majoritaire auprès de Bain.

Le sujet a rebondi à l’occasion d’une interview donnée par Jayne Hrdlicka le 12 mars 2021, alors qu’elle est entre-temps devenue CEO de Virgin Australia. Elle y indique que les chiffres allégués sur ses dépenses de conseil chez a2 Milk sont faux.

Une affirmation démentie par l’actuel président d’a2 Milk : dans un courrier adressé à Jayne Hrdlicka et rendu public, il confirme que l’ancienne CEO d’a2 Milk a dépensé 33 millions de dollars (19,6 millions d’euros) en conseil au cours de ses deux années en fonction, dont 80 % sont allés à Bain & Co.

Un attachement très prononcé à son ancien cabinet qui ne se dément pas. Toujours selon l’AFR du 25 mars, depuis son arrivée à la tête de la compagnie aérienne, une douzaine de consultants de Bain & Co, emmenés par David Emerson, un associé de Dallas et patron de la practice aérienne du cabinet, ont été missionnés.

Un poste de CEO que Jayne Hrdlicka a d’ailleurs obtenu du fait du rôle de conseil qu’elle a joué auprès de Bain Capital, la société de capital-investissement dont le fondateur de Bain & Co, Bill Bain, avait confié la création à Mitt Romney, l’ancien candidat républicain à la présidentielle américaine (relire nos articles ici et ).

Bain Capital a annoncé en septembre 2020 se rendre acquéreur de Virgin Australia.

Bain and Co a aussi travaillé pour la fédération australienne de tennis où Jayne Hrdlicka siège comme présidente.

Virgin Australia

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.