Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Le couperet vient de tomber après une année d’incertitude et un bras de fer direction/syndicat. Le groupe Renault annonce la mise en vente de la Fonderie de Bretagne (FDB) de Caudan (385 salariés). Advancy avait été appelé l’été dernier par le constructeur auto afin de réaliser une revue stratégique du site d’une durée de huit mois.

Le cabinet a rendu un rapport confirmant les intentions évoquées par le groupe en mai 2020 et qui avaient déclenché une vague de protestations et de grèves. En effet, selon les conclusions d’Advancy (qui ne souhaite pas communiquer sur cette mission) et le communiqué du constructeur automobile, « le site doit diversifier ses activités et poursuivre la réduction de ses coûts de production ; un repreneur serait plus à même de pérenniser les activités et les emplois, et d’adapter l’outil industriel aux évolutions du secteur ».

Le constructeur automobile français, huit milliards d’euros de pertes en 2020, avait annoncé au printemps dernier un plan d’économies de plus de deux milliards d’euros sur trois ans avec la suppression d’environ 15 000 emplois dans le monde, dont 4 600 en France.

Dans la foulée, le patron de Renault, Jean-Dominique Senard, annonçait sur LCI que la Fonderie de Bretagne n’avait pas vocation à rester dans le groupe. 250 salariés avaient ainsi débrayé pour s’opposer à cette fermeture, ce qui avait provoqué un rétropédalage du PDG, affirmant qu’un seul site fermerait en France, celui de Choisy-le-Roi à l’horizon 2022.

« Vous imaginez le choc que nous avons reçu avec l’annonce de fermeture. En une seconde, nous n’avions plus de boulot, toute l’activité du site s’arrêtait. La semaine dernière, on allait fermer, aujourd’hui, c’est différent. Le plus important est de reprendre la production », avait alors confié à Consultor Maël Le Goff, le secrétaire général CGT de la FDB.

Les élus CGT du personnel de la Fonderie de Bretagne avaient décidé, de leur côté, de lancer une mission de conseil pour étudier l’avenir de la fonderie, auprès du cabinet Secafi, spécialisé dans l’expertise, l’assistance et le conseil au service exclusif des représentants du personnel.

« La mission, confiée à Secafi, c’était de réaliser une expertise du tonnage actuel et des années à venir, et de voir les possibilités de diversification en cas de manque de tonnage. Ses conclusions : Renault nous enlève des volumes de production, ce qui va à l’encontre des solutions pour notre avenir. Secafi avait fait des prévisions d’une entreprise qui pouvait devenir bénéficiaire dans les prochaines années.  À condition d’augmenter les volumes, d’effectuer un transfert de main d’œuvre – ce que nous étions prêts à entendre –, de réaliser des investissements ciblés et de faire des économies dans les achats », expose aujourd’hui à Consultor le représentant CGT.

Parallèlement, le groupe Renault avait, lui, lancé son propre audit auprès d’Advancy, qui est arrivé à des conclusions bien différentes de celles de Secafi. « C’est totalement à charge contre la FDB. Il préconise entre autres d’éteindre un four, ce qui va faire baisser les volumes de production. Leur vision : si Renault veut acheter des pièces à bas coût, ce n’est pas ici. Leur proposition, soit fermer, soit trouver un repreneur. C’est une décision totalement capitalistique », déplore le syndicaliste Maël Le Goff.

Le groupe Renault a suivi les préconisations d’Advancy. La recherche d’un repreneur doit débuter en mai prochain. Selon la direction de Renault, FDB pourrait intéresser « un industriel spécialisé dans la fonderie et doté d’une taille plus conséquente pour réaliser d’importants investissements ».

La mission d’Advancy à Caudan n’est pas sans rappeler celle de Roland Berger à la Fonderie Poitou Fonte (relire notre article). Renault est par ailleurs un gros acheteur de conseil en stratégie, notamment auprès du Boston Consulting Group (relire notre article).

Renault fonderie de bretagne

Crédit : October 17, 2019. Logo of Renault dealership store and car garage shop is seen in Soyons. Adobe Stock.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.