Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Avec le closing du rachat du joaillier américain par le groupe de luxe, l’un des fils de Bernard Arnault, passé chez McKinsey, est promu parmi les dirigeants de Tiffany. Le CEO de joaillier, un ancien de Bain, quitte ses fonctions. Enfin, chez Balmain, un ancien du BCG passe directeur commercial exécutif.

Alors que LVHM vient de finaliser l’acquisition de Tiffany & Co (pour 15,8 milliards de dollars, la plus importante pour le secteur du luxe selon Bloomberg), le groupe de luxe vient de nommer Alexandre Arnault, le fils du président-directeur général (PDG) de LVMH, Bernard Arnault, comme directeur exécutif, produits et communication de la marque de luxe américaine.

Alexandre Arnault (Ingénieur Telecom Paris 2015, master de l'école Polytechnique 2017), 28 ans, est, passé par McKinsey en 2014 en tant que summer business analyst, tout comme son frère, Frédéric, 24 ans, récemment promu CEO de TAG Heuer (voir ici). Il est également membre du conseil d'administration de Carrefour depuis avril 2019.
L’aînée de la fratrie, Delphine Arnault, 45 ans (EDHEC, London School of Economics), consultante chez McKinsey pendant deux ans en début de carrière, est directrice générale adjointe de Louis Vuitton. 

Depuis 2017, Alexandre Arnault avait endossé le rôle de CEO de Rimowa, une marque de bagagerie allemande acquise par LVMH en 2016. Il avait rejoint LVMH à la sortie de ses études.

Autre mouvement managérial chez Tiffany. Alessandro Bogliolo, consultant au bureau parisien de Bain entre 1989 et 1991, vient de quitter son poste de CEO de l’entreprise de luxe. Il est remplacé par Anthony Ledru, chez LVMH depuis 2013, executive VP de Louis Vuitton depuis 2017. Pour l’instant, le Bainie ne communique pas sur son futur job. Il annonce simplement qu’il retourne dans son pays d’origine, l’Italie.

Du côté de la maison de couture Balmain (185 M€ de CA en 2019), c’est Matthieu Petri, ex-project leader du Boston Consulting Group, qui vient d’être nommé CCO (chief commercial officer). Balmain a été rachetée en 2016 en intégralité pour près de 500 M€ par la société d’investissement Mayhoola, déjà détentrice de la marque italienne Valentino.

Diplômé de l’ESSEC, Matthieu Petri a été consultant au BCG entre 2007 et 2012, où il a particulièrement travaillé dans l’industrie du luxe. Il avait ensuite rejoint LVMH, d’abord comme senior project manager de LVMH Fashion Group, puis senior VP en charge de la stratégie aux USA (de 2014 à 2017), avant d’intégrer Chaumet comme directeur Europe du retail.

L’ex-BCGer Matthieu Petri a comme mission à son poste de directeur commercial de Balmain de définir et mettre en œuvre la politique commerciale dans le but, selon l’entreprise, « d’optimiser les résultats des différents réseaux de distribution tout en respectant l’image de marque de toutes les lignes Balmain, grossistes et détaillants dans le monde ».

Tiffany

Crédit photo : Bangkok, Thailand - December 1, 2019 : Tiffany & Co. logo in front of the shop.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.