Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Après la branche néerlandaise d’Air-France KLM, KLM Royal Dutch Airlines, (dont nous parlions tout récemment ici), le Boston Consulting Group est choisi par la compagnie aérienne portugaise TAP Air Portugal pour plancher sur son plan de restructuration.

C’est ce que vient d’annoncer le président du conseil d’administration du groupe, Miguel Frasquilho, dans une lettre aux employés, relayée par la presse portugaise. Comme KLM, la compagnie aérienne nationale portugaise a été autorisée par la Commission européenne, en vertu des règles relatives aux aides d’État, à recevoir une aide.

Cette aide confirmée par le Conseil des ministres du 17 août consiste en un prêt d’un montant maximal de 1 200 millions d’euros.

Avant la crise sanitaire, la TAP – plus de 8 000 collaborateurs, 118 M€ de chiffre d’affaires en 2018 – était pourtant dans une dynamique plutôt positive. La compagnie portugaise a transporté 9 millions de passagers en 2010, 11,7 en 2016, et 17 millions en 2019, soit une progression de 50 % entre 2010 et 2019. Lors du 1er semestre 2019, elle avait enregistré sa meilleure croissance, avec une évolution de 4,8 % de son trafic. Depuis 2013, le JACDEC, Jet Airline Crash Data Evaluation Center, l’a classée 7e compagnie la plus sûre au monde sur 60, Finnair étant la seule autre européenne dans les dix premières.

La crise du covid-19 est passée par là et la situation économique de la TAP est devenue critique, à l’instar de l’ensemble de ses concurrentes clouées au sol pendant plusieurs semaines. « Nous voulons ce plan de restructuration qui commencera à être et deviendra un véritable plan de relance TAP. Les temps auxquels nous sommes confrontés et ceux à venir ne sont pas et ne seront pas faciles. Mais, en travaillant ensemble et unis, nous surmonterons ces difficultés et assurerons l'avenir durable de notre TAP », précise Miguel Frasquilho.

Outre le prêt accordé, des négociations sont en cours pour l’acquisition par l’État portugais de participations et autres droits économiques, et pour reprendre aussi une partie des dettes de l’actuel actionnaire de TAP SGPS, Atlantic Gateway, SGPS, Lda. L’État a annoncé fin juillet vouloir fait passer ses parts dans le capital de 50 à 72,5 %, pour un montant de 55 millions d’euros ; ce qui de fait correspond à une renationalisation.

La mission du BCG a débuté le 17 août et le plan de restructuration proposé sera ensuite présenté à la Commission européenne. Pour accompagner ce plan, un autre cabinet de conseil, spécialisé en ressources humaines, va également être appelé.

A340TAP

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.