Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Mardi 21 juillet, le cabinet McKinsey a poursuivi le travail engagé auprès de la Présidence de la République française dans l’organisation du sommet Tech For Good, auquel le cabinet assistait déjà en force lors de la première édition en juin 2018 au Palais de l’Élysée (relire notre article).

Se tenait en effet mardi une visioconférence, à l’invitation du Président de la République, avec des dirigeants des entreprises françaises et internationales de la tech, pour la préparation du prochain sommet Tech For Good qui devait avoir lieu en juin dernier, mais a été reporté bien sûr, crise sanitaire oblige.

Une étape intermédiaire doit se tenir en novembre prochain avant le grand sommet de juin 2021, organisé à la veille du Salon VivaTech, le rendez-vous depuis cinq ans des grands groupes et des start-up du secteur.

Tech For Good a lui été créé il y a deux ans par Emmanuel Macron pour réunir les grands patrons du digital afin de les pousser à s’impliquer officiellement et concrètement dans une démarche plus écoresponsable, à l’heure où les géants du secteur – à l’instar des Gafam – sont très vivement critiqués pour leurs méthodes sans foi ni loi. Et « mettre la technologie au service du bien commun, » comme le rapporte McKinsey dans son post.

Le Président de la République souhaitait à l’occasion de cette réunion virtuelle effectuer un bilan d’étape (comme le révèle Les Échos) avec les dix PDG présidant les cinq groupes de travail thématiques : éducation, futur du travail, diversité, lutte contre les inégalités, environnement.

Chez McKinsey, membre de Tech for Good, ce ne sont pas moins de quatre directeurs associés seniors qui représentaient le cabinet pour cette réunion préparatoire : Kevin Sneader, global managing partner, Pal Erik Sjatil, le managing partner Europe, Homayoun Hatami, managing partner à Paris, Éric Hazan, directeur associé senior, qui avait chapeauté un rapport commandé à McKinsey lors de la deuxième édition de Tech for Good en 2019 et a structuré les travaux sur les grandes thématiques depuis la création du sommet.

« Depuis sa création, McKinsey concourt à l’organisation du sommet par un appui stratégique et méthodologique, ainsi qu’un apport en capital intellectuel que le cabinet a développé sur les différentes thématiques abordées par les participants », confirme le cabinet.

Une collaboration entre McKinsey et l’Élysée qui confirme la proximité entre le chef de l’État et plusieurs consultants en stratégie qui ont soutenu sa campagne. Soutien qui fut poussé pour plusieurs consultants chez McKinsey : ils sont quelques-uns au 90 avenue des Champs-Élysées à avoir participé à des événements d’organisation de la campagne (réunion de réflexion, rédaction d’articles), comme Jean-Christophe Pierron, engagement manager ou Guillaume de Ranieri, partner.

D’autres ont poussé leur engagement un cran plus loin, à l’instar de Karim Tadjeddine, partner en charge du secteur public. Il a par exemple été jusqu’à donner de son temps pour comparer les prestataires possibles pour le développement d’un site Internet pour la campagne (relire notre enquête).

visioconference mardi 21 juillet kevin sneader emmanuel macron tech for good

Crédit photo : Kevin Sneader lors de la visioconférence du mardi 21 juillet. Présidence de la République.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.