Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Depuis son renflouement suite à la crise financière de 2008, la Commerzbank n’a pas su renouer avec la rentabilité, le cours de l’action ayant perdu près de 99 % par rapport à son pic avant la crise financière, et a baissé de 60 % sous l’ère de son dernier PDG, Martin Zielke, en poste depuis mai 2016. Le deuxième groupe bancaire allemand, depuis plusieurs années déjà, a mis en place un plan d’économies, un plan régulièrement revu à la hausse.

Au cours de l’été 2019, le gouvernement allemand, l’un des actionnaires principaux, avait demandé un audit d’évaluation de la stratégie de la Commerzbank au Boston Consulting Group, avec un rendu en février dernier.

Le BCG avait alors établi un doublement, voire un triplement des objectifs de réduction des coûts, mais aussi la nécessité de réduire considérablement le réseau de succursales, ainsi que l’arrêt de l’expansion de la division corporate à l’étranger.

Bain avait, de son côté, été mandaté par la Commerzbank en décembre dernier, avec un début de mission en janvier 2020, afin d’évaluer le plan initial, et d’émettre des recommandations complémentaires en avril (comme nous le rapportions ici).

Dans un contexte de crise sanitaire, l’activité de cette banque a été particulièrement mise à mal. « La crise du covid-19 a contraint de nombreux clients à se tourner vers les offres internet, ce qui a accéléré une tendance de fond en cours », a reconnu son CEO, Martin Zielke.

Aujourd’hui, il apparaît qu’au-delà des objectifs de réduction des coûts prévus dès cet été, une véritable révision de son business model semble incontournable. Pour cela, la Commerzbank fait appel à un autre cabinet, McKinsey, qui est chargé de réaliser un examen approfondi de la situation – qui devrait se dérouler au moins jusqu’en juin – et d’imaginer, entre autres, une restructuration des deux principales divisions de la banque axées sur les clients de détail et les entreprises.

Cette troisième mission de conseil, en quelques mois seulement, s’inscrit donc dans un contexte plus que critique pour le PDG de la Commerzbank, Martin Zielke, face à ses actionnaires principaux (dont le gouvernement).

En avril 2020, il a pourtant été nommé président du conseil d’administration de l’Association fédérale des banques allemandes, le lobby bancaire le plus influent d’Allemagne. « Les banques doivent développer davantage leurs offres numériques. Notre ambition est d’être les moteurs de la numérisation et d’être à l'avant-garde technologique », a-t-il admis dans son discours de réception.

commerzbank

Crédit : Commerzbank AG

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.