Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Trois ans après l'éclatement de l'affaire qui avait pulvérisé la campagne présidentielle de François Fillon, voici le temps du procès, comme le rappelle l'AFP : l'ex-Premier ministre, son épouse Penelope et son ancien suppléant sont attendus lundi au tribunal de Paris pour répondre des soupçons d'emplois fictifs de Mme Fillon. En amont de ce procès, Le Monde fait le récit par le menu de la manière avec laquelle l'entregent politique de haut niveau entretenu par François Fillon lorsqu'il occupait les fonctions de Premier ministre a nourri son réseau de clients une fois devenu consultant.

À l'instar même de 2F Conseil : la société de conseil de François Fillon – radiée le 27 décembre 2017 – est créée juste après qu'il a quitté Matignon et juste avant de devenir député, sur les bons conseils d'Axa, dont le PDG d'alors Henri de Castries est un proche régulièrement fréquenté lorsque François Fillon était Premier ministre. La société est logée au 2 de l’avenue Hoche dans les locaux de Ricol Lasteyrie. Le cabinet de conseil financier fondé par René Ricol, un temps commissaire général à l’investissement de Nicolas Sarkozy, a été acquis par EY début 2015. C'est là aussi qu'est logé EY-Parthenon par exemple.

D'ailleurs le cabinet Ricol fera régulièrement appel à 2F Conseil, pour 290 000 euros d'honoraires entre 2012 et 2017. Marc Ladreit de Lacharrière, l'homme d'affaires français qui contrôle la société d'investissement Fimalac, lui aussi proche de François Fillon et condamné en décembre 2018 à huit mois de prison avec sursis et 375 000 euros d'amende pour avoir accordé un emploi fictif à Penelope Fillon dans La Revue des Deux Mondes, débourse 26 400 euros pour une mission d'accompagnement au Kazakhstan ou 42 344 euros pour un déplacement en Iran. Axa et Henri de Castries versent, quant à eux, 250 000 euros entre septembre 2012 et juin 2014.

Notes, rapports, mises en relation, François Fillon est député, mais aussi un consultant très actif, auprès de l'industriel avicole sarthois Denis Lambert ou libanais Fouad Makhzoumi. L'homme d'affaires libanais dont les activités portent sur la vente de pipelines est introduit en France auprès de Marc Ladreit de Lacharrière, René Ricol, Stéphane Richard, le PDG d'Orange ou Patrick Pouyanné, le PDG de Total. Tout en mettant à disposition la secrétaire qui est payée par le contribuable en vertu de ses anciennes fonctions de Premier ministre et son assistant parlementaire d'alors, ce que les juges d'instruction ont considéré être un mélange des genres problématique quoiqu'aucun conflit d'intérêts n'a été reproché à François Fillon.

Un mélange des genres qui a été à de nombreuses reprises critiqué par le passé. Ainsi ils sont nombreux les anciens ministres, conseillers politiques, essayistes, membres de conseils d’administration à se recycler dans une activité de conseil. Vous pouvez relire notre article à ce sujet.

François Fillon 2010

Crédit photo : François Fillon à la réunion publique de lancement de la campagne de l'UMP pour les élections régionales de 2010 à Paris. CC BY 3.0

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.