Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Le cabinet de conseil McKinsey & Company a-t-il truqué les résultats d'une mission fleuve de trois ans au sein de la prison new-yorkaise géante de Rikers Island pour les faire paraître plus probants qu'ils ne l'étaient en réalité ? Ce sont les faits détaillés par le site d'investigation américain Propublica dans une récente enquête

Début 2014, alors que le nouveau maire de New York Bill de Blasio est en en fonction depuis le 1er janvier 2014, la violence au sein des complexes pénitentiaires de Rikers Island (10 000 détenus en moyenne répartis dans divers centres pénitentiaires) atteint des proportions inquiétantes. Selon un rapport du département d’hygiène et de santé de la ville de New York, 129 blessures graves causées sur les détenus par le personnel pénitentiaire sont recensées sur la seule année 2013.

Le nouveau maire, dont l'ancien premier adjoint Anthony Shorris, décisionnaire dans ce dossier, est désormais senior advisor de McKinsey, choisit de recourir à un consultant extérieur. McKinsey, qui n'a pas d'autres expériences en milieu carcéral, est sélectionné du fait de ses précédentes missions auprès de la mairie de New York sur le 11 Septembre ou sur la réorganisation de la police de la ville. Les objectifs assignés au cabinet sont de limiter les rixes entre les prisonniers ou les assauts sur les gardiens de prison.

En réponse, McKinsey a tâché de déployer une stratégie dite de redémarrage (« restart ») des unités de vie au sein de la prison, ce qui, selon le cabinet, aurait conduit à une diminution de 50 % des niveaux de violence.

Faux, selon Propublica qui dit étayer son investigation par 10 000 pages de documents et 36 interviews de sources dont la moitié était directement impliquée dans la mission McKinsey. La réalité, décrit Propublica dans son enquête, est que les occurrences de violences n'ont cessé de croître et que le programme déployé par McKinsey a été mis sur pied avec des détenus jugés dociles et peu enclins à des bagarres.

Autre bévue pour le site d'information, le développement d'outils d'analyse de données mal développés, inadaptés à un contexte pénitentiaire ou tout simplement inutilisés : à l'instar du Housing Unit Balancer, censé prédire la probabilité de comportement violent des détenus ou d'un outil appelé IntelWtach, censé évaluer les possibles affiliations des détenus à des gangs via leurs téléphones.

Autant d'allégations que McKinsey conteste dans des réponses citées dans l'article.

L'ensemble des missions de McKinsey au sein des prisons de Rikers Island s'est étalé jusqu'en 2017 pour un coût total 27,5 millions de dollars, dont 5,5 millions de dollars pour le développement de plusieurs outils d'analyse de données.

La fermeture de la prison de Rikers Island a été annoncée par la mairie de New York et doit intervenir d'ici 2026.

USGS Rikers Island

Crédit photo : vue aérienne du complexe pénitentiaire. U.S. Geological Survey, conversion to PNG by uploader (Herr Satz). - The National Map Seamless Server, layer New York City (Mar 2006), latitude 40.79930093 to 40.78455349, longitude -73.89361276 to -73.86990631. Converted from GeoTIFF to PNG using GIMP. Acquired in march 2006; published by USGS in 2008; converted and uploaded to Commons on April 22, 2009.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.