Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Un juge fédéral a rejeté une partie de la plainte déposée par Jay Alix le fondateur de la société éponyme AlixPartners (dont il détient aujourd'hui 35 %) contre ce qu'il juge être des pratiques illégales de McKinsey dans le développement de ses activités de retournement.

Dans sa plainte déposée le 9 mai 2018, Jay Alix estimait que McKinsey avait illégalement planifié de nuire à AlixPartners sur son marché du conseil en management de crise et dans les Chapter 11 (disposition du Code de la faillite aux États-Unis qui permet aux entreprises en cessation de paiement de se placer sous la protection de la loi auprès d’une cour de justice, NDLR).

Que « par un schéma de racket, McKinsey a illégalement bénéficié de 101 millions de dollars sous forme d’honoraires de conseil en faillite », toujours selon le texte de la plainte.

Une plainte que le juge Jesse Furman à Manhattan a rejetée lundi 19 août estimant que « le lien entre la conduite prétendument illégale de McKinsey et les prétendues pertes d'AlixPartners est trop distant, aléatoire et indirect pour maintenir la plainte ».

Ce n'est que l'un des épisodes de la longue bataille judiciaire que se livrent Jay Alix et McKinsey.

En 2016, Jay Alix transmettait au parquet fédéral américain cinq dossiers de retournement sur lesquels McKinsey avait été mandaté.

Le 19 février 2019, le United States Trustee (UST), un département du ministère américain fédéral de la Justice (DOJ) chargé de superviser les cas de banqueroute d’entreprises, annonçait avoir conclu un accord financier avec McKinsey pour solder une investigation en cours au sujet de trois dossiers de retournement d'entreprises en difficulté pour lesquels McKinsey avait été mandaté.

En 2018, Jay Alix déposait à nouveau plainte au civil contre McKinsey et sept de ses dirigeants, dont Dominic Barton, l'ancien managing partner de McKinsey, accusés d'avoir contourné les règles de transparence dans onze mandats de retournement.

8976476064 98bfbf0292 z

Crédit photo : Dominic Barton, Global Managing Director, McKinsey & Company Fortune Global Forum 2013 Fortune Live Media Prise le 6 juin 2013 CC BY-ND 2.0

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.