Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Déjà très actifs en Arabie Saoudite depuis de nombreuses années, le Boston Consulting Group, McKinsey et Oliver Wyman ont contribué – préalablement au scandale de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi le 2 octobre 2018 – à la réalisation de 2 300 pages d'un document établissant les grandes lignes d'un projet appelé Neom (nouveau en grec et futur en arabe), selon des informations du Wall Street Journal de juillet 2019.

Mohammed ben Salman, le fils du roi Salman, prince héritier et vice-Premier ministre, ambitionne de faire sortir de terre une ville du futur à 500 milliards de dollars vers Sharma, dans le nord-ouest de l'Arabie Saoudite. Annoncé en 2017, le projet Neom a mandaté au moins trois cabinets de conseil pour poser les bases de la planification urbaine, économique et juridique de la future ville.

Les résultats de cette mission datés de septembre 2018 que le Wall Street Journal a pu consulter vont très loin. Parmi les projets échafaudés dans la ville nouvelle figurent des taxis volants, la systématisation de robots ménagers aux domiciles des habitants, l'installation de grandes entreprises internationales telles que Amazon ou Tesla, la multiplication de restaurants étoilés par Le Michelin, l'implantation d'un système de détection automatique des crimes, l'ouverture de plages scintillantes couleur argentée, des technologies permettant la constitution de nuages artificiels pour élever le niveau de pluviométrie, des lunes géantes dessinées dans le ciel par une nuée de drones, une unité de transformation génétique pour allonger l'espérance de vie... Objectif : faire de Neom le lieu le plus désirable de la planète pour y attirer les meilleurs talents dans tous les domaines.

Dans les faits, pour le moment seule la construction d'un aéroport et d'un complexe hôtelier a débuté. McKinsey aurait aussi mis sur pied un modèle d'évaluation de la qualité de la vie quand le BCG aurait aussi conseillé l'Arabie saoudite sur la gestion de la délocalisation des quelque 20 000 habitants recensés dans la zone, et ce en suivant les standards de la Banque mondiale en matière de relocalisation forcée, ce qui selon les estimations du cabinet durerait jusqu'en 2025.

Déjà en 2016, selon Bloomberg, ce sont McKinsey, le Boston Consulting Group et Oliver Wyman qui semblaient se tailler la part du lion d'un marché du conseil en forte croissance dans le pays, aux côtés de Deloitte.

En quelques années, l'Arabie Saoudite est devenue un pôle d'activité très important pour ces entreprises, selon une enquête publiée par le New York Times dimanche 4 novembre 2018, comme en témoigne leur influence dans le projet de privatisation de la compagnie nationale pétrolière.

Par le passé, le Wall Street Journal accusait McKinsey de népostime en Arabie Saoudite. Lors des dernières années, le cabinet a embauché au moins huit enfants de personnalités importantes en Arabie Saoudite, des personnalités liées directement aux secteurs dans lesquels intervient le cabinet. Il est enfin soupçonné d'avoir contribué à l'identification de plusieurs opposants du pouvoir en place sur Twitter.

67244016 2445507149039762 1167203563651203072 o

Crédit photo : July 19th - 20th in NEOM on the Red Sea in the northwest of Saudi Arabia. Neom.

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.