Consultor le portail de référence du conseil en stratégie Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

GRDFLe distributeur de gaz clôture lundi 18 janvier un appel à candidatures de 80 millions d’euros sur une période de cinq ans maximum. Un besoin de conseil que plusieurs raisons peuvent éclairer : une clientèle stagnante (11 millions de clients) sur un marché entièrement ouvert à la concurrence pour la fourniture d'énergie depuis 2007, ou encore les importants objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre – GRDF est un émetteur significatif – que la France s’est engagée à atteindre. Un environnement à contraintes plurifactorielles, dans lequel des conseils en strat’ seront bienvenus.

Tout comme Pôle emploi (ici), la Caisse des Dépôts (ici), la SNCF (ici), GRDF finalise ces jours-ci un marché-cadre pluriannuel de conseil, qui permettra au groupe énergétique de présélectionner plusieurs dizaines de cabinets auxquels recourir sur les cinq prochaines années.  

En cela, GRDF est parfaitement dans les clous de ce que prévoit la réglementation européenne en matière de publication des marchés publics. La règle, depuis l’entrée en vigueur du « paquet commande publique  » de 2014, est que tous les marchés de services d’une valeur supérieure à 221 000 euros doivent faire l’objet d’une publication au Journal officiel de l’Union européenne (relire notre article). En 2019, les marchés attribués par l’Union des groupements d’achats publics (UGAP) rentraient aussi dans cette catégorie (relire notre article).

GRDF ne débute pas avec les cabinets de conseil en strat’

GRDF n’en est certainement pas à ses débuts avec les sociétés de conseil en stratégie, pour preuve, cette vieille mission confiée en 2009 à Roland Berger, conjointement avec ERDF (Enedis aujourd’hui), sur les opportunités de déploiements communs de compteurs intelligents aux deux entreprises (les Linky d’Enedis avec les Gazpar de GRDF qui doivent être installés dans 11 millions de points de distribution d’ici 2022). Et sa maison mère Engie y a plus souvent recours (relire notre interview de la directrice de la stratégie, nos informations sur la mission de McKinsey chez Endel ou sur les missions de Mars & Co qui, aux dires de Gérard Mestrallet, l’ancien PDG de Suez, était la boutique de conseil en stratégie historique du groupe... et les nombreuses missions conduites par l'ancien ministre Éric Besson au sein du groupe)

De même, GRDF est loin d’être inconnue des cabinets de conseil : Roland Berger, encore lui, a récemment été sollicité par la Commission de régulation de l’énergie (CRE) pour évaluer le degré d’indépendance du distributeur de gaz vis-à-vis d’Engie (relire notre article).

Un sujet d'indépendance prégnant qui justifie sûrement la passation de ce marché au niveau de GRDF et non à l'échelle du groupe Engie. En 2017, le même régulateur, dans un rapport sur l’indépendance d’Enedis et de GRDF vis-à-vis de leur maison mère respective, EDF et Engie, indiquait déjà avoir « constaté des pratiques qui sont de nature à mettre en cause le principe d'indépendance dans le domaine des ressources humaines de GRDF  », rapportait alors l’AFP citée par Challenges.

Alors que les enjeux stratégiques ne manquent pas : le distributeur gazier a largement communiqué ces derniers mois sur la transition énergétique et l’importance du gaz vert. Il faut dire que la France devra réduire sa consommation de gaz de 20 % en dix ans afin de tenir les engagements de réduction des émissions de C02.

Autant de circonstances qui peuvent expliquer les raisons du lancement de ce marché de conseil, sur lequel l’entreprise reste cependant peu diserte.

Une première

Quelles qu’en soient les raisons, un marché-cadre de cette ampleur, de cette durée et de ce montant est une première, ainsi que le groupe l’a confirmé à Consultor. Son objectif immédiat est double : mieux cadrer ses coûts et accélérer sa transformation. Le distributeur de gaz a lancé un appel à candidatures le 18 décembre qui se termine ce lundi 18 janvier pour neuf prestations.

Ces différents lots portent sur des accompagnements aussi divers que l’innovation, le change management, les projets IT, le digital, l’opérationnel et, bien sûr, la stratégie.

Deux lots sont spécifiquement dédiés aux conseils en stratégie : le premier lot porte sur la commande d’études stratégiques tandis que le second est destiné à des études stratégiques sur les métiers de l’énergie.

Chez GRDF, le marché, qui ne vient pas du comex, mais de la direction achats, est parti pour courir sur trois ans avec une possible reconduction d’une année à deux reprises, soit un total de cinq ans. Le budget global est de 80 millions d’euros, même si l’intégralité de cette somme pourrait ne pas être dépensée en fonction des besoins réels.

Un montant dont le poids est à relativiser. Pour rappel, en 2017, plus de 50 professionnels répondaient aux besoins d’achats des différentes entités de GRDF pour environ 1 131 millions d’euros d’achats contractés cette année-là.

Andeol Saunier De Cazenave, nommé en mars 2020 responsable du département achats tertiaires, prestations informatiques, télécoms chez GRDF, après six ans chez Engie, chapeaute la dizaine d’acheteurs qui mettent en œuvre la mise en place d’accords-cadres nationaux. L’acheteur de l’accord-cadre dans le domaine du conseil est Youness El Alaoui.

Concrètement, après réception des candidatures, une première short list sera établie avant le lancement d’appels d’offres spécifiques. Les premiers engagements devraient se concrétiser d’ici mai ou juin.

Pierre-Anthony Canovas pour Consultor.fr

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.