Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

londonLondres et ses tours de verre. Canary Wharf, la City. Des noms qui font office de fantasme pour tout spécialiste de la finance qui se respecte. Thomas André, manager chez Ares & Co, n'échappe pas au phénomène.

Le jeune consultant laisse libre cours à son enthousiasme lorsqu'il évoque « un bain d'énergie pour les affaires ». Depuis trois mois, il s'est installé dans la capitale anglaise, le temps d'une mission encore en cours. La plus belle à ses yeux.

 « Un projet majeur pour le client »

Ares & Co, implanté sur la place londonienne depuis 2013, a été missionné par une banque privée européenne pour ouvrir une antenne au Royaume-Uni. « C'est un projet majeur pour le client, très implanté sur son marché domestique et qui travaille désormais à son internationalisation. »

L'équipe franco-anglaise du cabinet part de zéro pour ouvrir une filiale en un temps record. « Le timing est très serré et le rythme assez enlevé », explique Thomas André. « L'objectif est d'ouvrir avant le dernier trimestre. » Sept mois seulement pour mener à bien la mission. Le délai serré exige une réactivité de chaque instant. « Une part de notre travail consiste à repérer les sujets complexes au plus vite et à faciliter la prise de décision rationnelle et rapide. »

« C'est ce que je recherchais en rejoignant le conseil »

Pour relever le défi, Ares & Co a mis en place une équipe expérimentée : deux partners, un senior advisor, un principal et plusieurs managers et consultants interviennent sur la mission. Thomas André se charge plus particulièrement du business case et de la proposition de valeur. Il met à l'épreuve ses compétences en gestion d'actifs et en banque privée. Selon lui, « le marché anglais est compliqué et plein de challenges. J'apprends beaucoup sur les aspects réglementaires et juridiques ».

Au-delà de ses tâches propres, le consultant participe à toutes les étapes du projet. « C'est ce que je recherchais en rejoignant le conseil, précise Thomas André. Je suis exposé à toutes les dimensions du business. C'est motivant de se dire que l'on peut avoir un impact sur tous les aspects d'un projet. » Au-delà de la technique pure, la mission exige des compétences humaines et de communication. « Il y a d'importantes différences culturelles entre le Royaume-Uni et le pays où est basé le client, précise Thomas André. Il faut également coordonner des services répartis sur plusieurs zones. Il y a une forte exposition internationale sur cette mission, avec quatre à cinq secteurs géographiques pris en compte. »

Une mission qui pourrait en appeler d'autres

À plusieurs reprises, Thomas André parle de « plaisir personnel ». Mais la plupart du temps, il s'efface derrière son cabinet. C'est que la mission représente un enjeu majeur pour Ares & Co, qui a ouvert un bureau anglais il y a seulement deux ans. « Puisque la marque Ares & Co est récente à Londres, nous travaillons également sur la légitimité du cabinet. » Un succès pourrait appeler d'autres missions du même type. D'autant plus que Thomas André détecte « un trend pour un certain nombre d'acteurs à aller vers le marché anglais et suivre leurs clients expatriés ».

Et puis la Grande-Bretagne, avec sa récente réglementation RDR (Retail Distribution Review), fait office de laboratoire pour le reste de l'Europe. « Les Anglais sont les premiers à mettre en place plus de transparence pour les clients privés du conseil en investissement. » Un mouvement qui sera suivi dans le reste de l'Union européenne, avec l'entrée en vigueur de la directive MiFID 2 à partir de 2017. « Cette mission, estime Thomas André, constitue une opportunité de prendre un coup d'avance et savoir ce qui va se passer en Europe en termes de transformation du business model pour les banques privées. » L'enjeu est de taille pour le cabinet qui doit boucler le projet en un temps record. De ce point de vue, pas de panique. Thomas André est confiant : « Nous sommes dans les temps et nous pilotons l'atterrissage avec beaucoup de soin ». Rendez-vous est pris pour la fin de l'année.

Biographie express

Diplômé de l'ENSIMAG et de Dauphine, Thomas André débute sa carrière chez Natixis à New York en 2000. En janvier 2003, il rejoint le cabinet CSC Peat Marwick et continue à se spécialiser dans le secteur financier. Après un MBA en finance et stratégie à HEC, il rejoint Ares & Co en août 2010.

Gillian Gobé pour consultor 

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.