Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

entretien de recrutement conseilNous vous proposons 10 conseils pour vos entretiens afin de vous préparer avant, figurer au mieux pendant et augmenter vos chances à l'issue de chaque entretien.

Bien avant l’entretien…

1. Rencontrez un maximum de consultants ou d’anciens consultants de manière informelle

Cela vous aidera d’abord à constituer votre réseau. Si vous les impressionnez, ils seront plus enclins à vous recommander.

Ils peuvent aussi vous faire rencontrer d’autres consultants pour que vous puissiez vous entraîner, recevoir des conseils, etc.

Plus vous en connaissez sur le métier, les exigences, la culture du cabinet, etc., meilleur vous serez lors de l’entretien. Et plus vous en savez sur les vrais problèmes et les vrais cas que peuvent rencontrer des consultants, plus vous serez performant lors de l’étude de cas : vous serez plus à même de savoir ce qu’attend un consultant de vos réponses aux cas.

Enfin, ces rencontres vous apporteront une meilleure connaissance du milieu et des personnes avec qui vous travaillerez. Cela peut vous éclairer sur ce qu’est vraiment le conseil et si c’est ce que vous voulez faire.

2. Commencer à vous préparer pour les cas

Les cas représentent plus de la moitié de votre "score" final qui déterminera l’issue de votre candidature, parfois même 100%.
Nous vous recommandons la lecture de nos techniques et astuces pour réussir vos études de cas.

3.  Entraînez-vous au calcul mental

Au cours de l’entretien, l’interviewer se débrouillera pour vous faire reflechir à un ou plusieurs calculs mentaux afin de tester vos skills quanti.. Il faudra être juste et rapide. Tant que faire se peut, facilitez vous le travail en préférant des chiffres ronds dans vos hypothèses de calcul. Préférez 50 à 47,5. 1000 à 978. Les multiplications et divisions seront beaucoup plus simples. En cours de cas, si vous arrivez à des chiffres peu maniables, demandez toujours l’accord de l’interviewer et proposez un arrondi raisonnable.

D’autre part, essayez de trouver des astuces avant de vous lancer dans des calculs compliqués. Par exemple c'est beaucoup plus simple de multiplier par 100 et diviser par 4 que de multiplier par 25. Plus facile de multiplier deux fois par 4 que de multiplier par 16...

Après il n'y a pas de secret il faudra vous entrainer, vous entrainer, vous entrainer... Cela ne vous servira pas que pour les entretiens de conseil en stratégie. Des applications iPhone de calcul mental existent, entrainez-vous dans le métro (Brain Maths ou Mathster par exemple).

Juste avant l’entretien…

4. Entraînez-vous à présenter votre parcours devant un miroir et avec des amis

Le miroir vous permettra de corriger votre attitude (expressions faciales, gestes, etc.). Vos amis vous donneront un feedback et des conseils sur votre performance. Ne parlez pas trop vite, et évitez de parler trop fort pour compenser…

5. Habillez-vous correctement

Une chemise froissée reflète une mauvaise préparation. Portez un costume, une cravate et des chaussures propres.  Il existe un dress-code informel en cabinet : costume sombre, chemise unie blanche ou bleuclair, chaussures noires ou marron foncé, col sans bouton, pas de gourmette. Bouton de manchette en ‘nice to have’.

N’en faites pas trop. Un smoking ou un costume très « tendance » joueront probablement contre vous. Certains pensent qu’il est bien de se distinguer. C’est un pari risqué et qui ne paie que rarement. Le plus sûr est de se fondre un maximum dans le décor et de se distinguer sur le fond plutôt que sur son apparence : privilégier des couleurs classiques et discrètes (gris, noir, blanc, bleu).  De nombreux candidats transpirent lorsqu’ils sont stressés, durant le cas, si c’est votre cas, préferz une chemise blanche, ce sera plus discret ; et apportez des mouchoirs…

Même attentes pour les femmes. Pas de parfum pour les hommes, et très léger pour les femmes. Pas d’odeur de cigarette notamment. Evitez aussi les pièces dans les poches, le gling-gling n’est pas très classe.

6. Lisez les journaux le jour de votre entretien (et les jours qui le précèdent)

Soyez au courant de l’actualité économique, internationale et politique. Vous pouvez très bien être amené à donner votre opinion sur un sujet d’actualité.

7. Connaissez votre CV sur le bout des doigts

Ne pas savoir ce que l’on a écrit ou ne pas pouvoir décrire en détail une expérience figurant sur son CV vous fera passer au mieux pour quelqu’un d’étourdi, au pire pour quelqu’un qui ment sur son expérience. S’il y a une chose que vous maîtrisez entièrement, c’est ce que vous avez mis sur votre CV, alors ne mélangez pas les dates ni les noms. Soyez donc prêts à parler de votre CV pendant 1, 2, 10 ou 30 minutes.

Pendant l’entretien…

8. Ayez un exemplaire de votre CV à portée de main

Sortez-le et proposez-le à votre interlocuteur s’il ne l’a pas en face de lui. S’il refuse, vous aurez une copie de votre CV en face de vous que vous pourrez toujours consulter en cas de doute sur une date… Essayez néanmoins de ne pas donner l’impression d’en avoir besoin pour vous souvenir de vos expériences !

9. Organisez bien vos notes

N’oubliez surtout pas de prendre du papier et de quoi écrire pour pouvoir prendre des notes sur l’entretien et surtout noter les informations distillées pendant le cas. Dans le cas contraire, vous passerez pour un candidat dilettante.

Pendant le cas, soyez organisé sur votre papier-brouillon. Votre interviewer sera attentif à la manière dont vous organisez votre réflexion par écrit.

10. Adoptez la bonne attitude

C’est une des choses les plus importantes. Il est normal d’être nerveux, mais il faut passer outre et donner envie à l’interviewer de travailler avec vous. Essayez de vous relaxer un maximum, détendez-vous... l’entretien se passera beaucoup mieux. Soyez actifs et dynamiques, mais sans en faire trop bien sûr, pour ne pas que cela paraisse forcé et artificiel.

Utilisez un langage corporel ouvert à vos interlocuteurs, souriez, et regardez le/les interviewer(s) dans les yeux. En quelques mots : ayez le pas vif, la poignée de main ferme, la voix et la posture maîtrisées (sans hésiter à mettre des modulations aux moments importants).

En fin d'entretien, et après l'entretien...

Consultez nos conseils pour laisser une bonne impression en fin d'entretien.

 

Consultor, portail du conseil en stratégie- 11/01/2011

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.