Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Karen_Demaison_interview_rh_conseil_en_strategie

Au-delà de l’attractivité du secteur et des rémunérations, le temps de travail, la gestion des carrières et l’épanouissement personnel sont des sujets dont s’emparent les RH – en stratégie aussi.

Une étude publiée par le cabinet Critères de Choix fait un premier panorama inédit dans le secteur du conseil.  Son auteure, Karen Demaison, répond au micro de Consultor.fr.

 

Consultor.fr (C.fr) : Karen Demaison, vous êtes une ancienne consultante en organisation et responsable ressources humaines chez Altran. Vous avez suivi un master en alternance dans les domaines des ressources humaines et de la responsabilité sociale des entreprises à l’IAE de Paris. En 2008, votre mémoire de fin d’études traitait de l’articulation entre vie professionnelle et vie familiale. C’est pour cette raison que vous avez créé en 2010 un cabinet, Critères de Choix, dédié à cette thématique. Aujourd’hui  vous publiez une étude sur l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle dans le secteur du conseil. Vous avez notamment rencontré Arnaud Gangloff, senior partner chez Kea & Partners, et Anne-Claire Lethbridge la directrice des ressources humaines d’AT Kearney France.

(C.fr) : En ce qui concerne l'équilibre entre vie privée et vie professionnelle, quelle est la législation existante ?

Karen Demaison (KD) :

 

(C.fr) : D’après vous, un équilibre aussi fragile peut-il s'appliquer à secteur aussi exigeant que le conseil en stratégie ?

(KD) :

 

(C.fr) : L’une des pratiques les plus emblématiques de la gestion du personnel dans la stratégie est le « up or out », à savoir  des objectifs croissants de performance imposés chaque année aux consultants, au risque d’être remercié s’ils ne sont pas atteints. Existent-ils encore ?

(KD) :

 

(C.fr) : Quelles mesures ont été mises en place chez AT Kearney ?

(KD) :

 

(C.fr) : Votre étude met en avant les idées de « coefficient corporel » et de « coefficient émotionnel » auxquels les consultants d’AT Kearney sont sensibilisés. De quoi s’agit-il ?

(KD) :

 

(C.fr) : Quel est le topo chez Kea & Partners ?

(KD) :

 

(C.fr) : Les collaborateurs peuvent avoir accès à des « pack parentalités » financés par le cabinet. Qu’est-ce que c’est ?

(KD) :

 

(C.fr) : D’autres offres proposées chez Kea & Partners, comme le « service psychosocial gratuit » ou « le compagnonnage » sont plus inattendues, pouvez-vous les décrire aux lecteurs de Consultor.fr ?

(KD) :

 

Benjamin Polle pour Consultor, portail du conseil en stratégie- 15/03/2012