Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

classement-universum-france-2013Le classement d'Universum a été publié. Comme chaque année, il établit le ranking des entreprises les plus attrayantes aux yeux des étudiants français et du monde. En 2013, les cabinets de conseil ne séduisent plus autant que les années précédentes.

 

Comment se portent les cabinets de conseil dans le cœur des étudiants français ? C’est la question à laquelle le cabinet d’étude international Universum nous permet de répondre chaque année. En 2012, nous vous informions de l’embellie que connaissait le conseil, avec l’entrée au top 100 de Roland Berger et de Capgemini, tandis que le trio McKinsey, Boston Consulting Group et Bain & Company progressait tranquillement dans le classement. Deux tendances de fond apparaissent pour 2013.

Management vs ingénierie

Entre les étudiants en écoles de commerce et les étudiants en écoles d’ingénieurs, la différence ne saurait être plus grande. Alors que chez les premiers, le classement n’évolue presque pas, chez les seconds, le désamour pour les cabinets se fait clairement sentir.

À l’exception de Capgemini qui gagne une place par rapport à 2012, alors qu’il n’était même pas répertorié l’année précédente, et Roland Berger qui ne perd qu’un rang, tous les autres cabinets reculent très clairement. BCG perd cinq places, Accenture en cède huit. La chute la plus dure reste celle de McKinsey qui passe de la 33e position à la 47e place (après avoir occupé le numéro 39 en 2011). Quant à Bain & Co, il n’a toujours pas fait son entrée dans le classement.

La situation est moins contrastée du côté des étudiants issus des formations supérieures en management et en gestion. McKinsey et BCG conservent leur place dans le top 15, Bain progresse de trois places jusqu’à la 42e position et Accenture connaît un regain qui l’amène jusqu’à la 52e place, contre la 57e l’année précédente. En revanche, Capgemini et Roland Berger, épargnés par les ingénieurs, reculent de quelques places (moins deux pour le premier, moins trois pour le second), mais ils se maintiennent dans le classement.

En 2013, la donne a donc sensiblement changé, comme en témoignent les tableaux récapitulatifs ci-dessous qui comparent la cote des cabinets de conseil en France, de 2011 à 2013.

Classement Universum 2011

Classement Universum 2012

Classement Universum 2013

Hommes vs femmes

Le deuxième élément qui ressort du classement Universum a trait à la répartition entre les hommes et les femmes : les cabinets de conseil sont presque systématiquement mieux classés auprès des hommes qu’auprès des femmes. Le conseil en stratégie, un métier d’hommes ? Nous nous sommes penchés sur la question le mois dernier.

La prépondérance des hommes dans les métiers du conseil, et notamment dans la stratégie, pourrait ainsi trouver ses racines dès l’université, car les femmes semblent nettement moins attirées par ces carrières que les hommes : auprès des étudiants en école de commerce, McKinsey apparaît comme la sixième entreprise la plus attirante pour les hommes alors qu’elle se trouve à la 29e place dans les préférences féminines. Même constat pour BCG, classé 9e chez les hommes contre 31e chez les femmes.

En moyenne, les cabinets perdent vingt-deux places dans le top des femmes par rapport à celui des hommes, à l’exception de Capgemini, qui fait un meilleur score chez les étudiantes que chez les étudiants. Le cabinet a d’ailleurs la réputation d’être plus women friendly grâce à une politique relativement flexible sur les horaires de travail. Du côté ingénieur, même tendance, même si l’écart n’est que de onze places en moyenne (et cette fois-ci, c’est Accenture qui fait mieux chez les femmes que chez les hommes).

L’an dernier, déjà, les cabinets avaient pris conscience de l’intérêt de faire (re)venir les femmes dans le conseil. McKinsey publiait une étude sur la mixité, Women Matters, le nombre de femmes partners progresse. Mais le conseil reste un monde très masculin, comme nous le notions dès 2011 et comme le classement d’Universum le souligne.

 

Par Lisa Melia pour Consultor, portail du conseil en stratégie-17/05/2013

Ajouter un Commentaire

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.