Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 3 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

vault consulting rankingokL'Américain Vault, référence mondiale des sites dédiés aux carrières, a publié en début d'année ses traditionnels classements des meilleurs employeurs. Consultor.fr a profité de l'occasion pour revenir à l'origine du classement en Europe et chercher à tracer de grandes tendances.

Pour cette cuvée 2016, Consultor s'est intéressé à quatre classements des cabinets de conseil sur Vault . Les deux premiers, l'un pour les États-Unis et l'autre pour l'Europe, sont réalisés par les équipes du site.

Elles se basent sur les données récoltées tout au long de l'année 2015 pour établir une hiérarchie entre tous les acteurs du consulting en fonction de six critères allant de la notoriété du cabinet jusqu'au « overall business outlook » en passant par les salaires offerts aux consultants.

Les deux autres classements pris en compte, une fois encore l'un aux USA et l'autre en Europe, sont réalisés à partir des votes des utilisateurs de Vault. Nous avons compilé les données pour les réunir dans un même tableau, en nous concentrant sur les cabinets de conseil en stratégie présents sur les deux continents.

  Classement Vault   Classement des internautes   Note des internautes
  USA Europe   USA Europe   USA Europe
McKinsey 1 1   1 1   9,1 9,1
BCG 3 23   2 2   8,7 8,7
Bain 2 2   3 3   8,4 7,9
O. Wyman 6 3   11 4   5,7 6,3
AT Kearney 9 5   12 6   5,6 5,8
OC&C N/A 6   N/A 13   N/C 4,8
L.E.K. 13 15   15 14   5,1 4,7
Strategy& 14 7   19 18   4,8 4,4
R. Berger 26 4   41 5   4 5,9
Mars N/A N/A   N/A 25   N/C 3,6
AlixPartners N/A N/A   N/A 24   4 3,7

 

Inlassablement, le podium est constitué par le trio McKinsey/Boston Consulting Group/Bain, sauf exception du BCG pour le classement européen de Vault. De ce côté-là, c'est la surprise. Le BCG est classé 23e par les équipes du site internet, loin derrière les autres cabinets de conseil en stratégie. La publication américaine n'apporte aucune explication à cette position qui est étrange.

Elle l'est d'autant plus que les internautes continuent eux de classer le BCG en deuxième position, que ce soit en Europe ou aux États-Unis. L'autre enseignement moins étonnant de cette cuvée 2016, c'est la difficulté pour les cabinets européens de se faire une place outre-Atlantique. L.E.K. est le seul d'origine européenne à tirer son épingle du jeu. Il réussit même à être mieux classé aux USA qu'en Europe (13e aux USA contre 15e en Europe).

Roland Berger, l'autre cabinet du Vieux Continent qui réussit à exister dans le classement américain, chute aux portes du top 25. Chez les internautes, il est même plus loin, pointant à une petite 41e place. Un résultat qui peut décevoir, alors que le cabinet talonne le trio de tête depuis plusieurs années en Europe. Mars&Co, encore classé 22e en 2012, a lui totalement disparu des écrans radars. C'est également le cas d'OC&C, pourtant 22e en 2012 aux USA. En revanche en Europe, le réseau est en forme et s'approche peu à peu du top 5.

Pour le reste, il faut noter une relative cohérence entre les deux continents. Cette tendance est plutôt logique, quand on sait que la réputation compte pour beaucoup dans ces classements. Les grosses écuries ont des moyens qui leur permettent d'être toujours sur le devant de la scène. Pour elles, c'est d'ailleurs vital, elles se doivent d'engranger un maximum de notoriété quand des structures plus petites et moins coûteuses peuvent vivre plus discrètement.

vault consulting europe 2016

Un regard vers le passé révèle une relative stabilité du classement Vault. La plupart des cabinets gardent depuis cinq ans les mêmes positions, à peu de chose près. Le BCG, très mal en point dans le classement Vault européen, semble continuer une descente aux enfers débutée il y a quatre ans. Chez Consultor, on ne s'explique pas ce phénomène, d'autant plus que le BCG continue de bénéficier d'une position remarquable sur certains des grands marchés européens, d'être troisième aux États-Unis et de jouir auprès des consultants du monde entier d'une très belle image.

À noter également un malus au rachat par un Big Four. Strategy&, l'ancien Booz Allen Hamilton, n'a pas semblé au début pâtir de son intégration à PwC. Il en fait cette année clairement les frais.

En Europe, le cabinet passe de la 3e à la 7e place en seulement un an. Aux États-Unis, la dégringolade est plus impressionnante encore. Quatrième outre-Atlantique l'année dernière, il a perdu cette fois dix places et se fait même dépasser par l'Européen L.E.K, 13e. Dans une moindre mesure, le même sort est réservé à Parthenon, racheté par EY. En 2014, le cabinet pointait à la huitième place du classement américain alors qu'il est aujourd'hui quinzième.

Les consultants sont plus sévères encore avec les cabinets intégrés à un Big Four. Strategy& a chuté de la quatrième à la dix-huitième place en seulement deux éditions en Europe. Pour le reste, pas de grandes surprises. Les fluctuations sont relatives et aucun chamboulement notable n'est à relever dans les notes accordées par les internautes.

vault classement internautes consulting 2016

Gillian Gobé pour Consultor.fr

 

Ajouter un Commentaire