Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’intervention de McKinsey à Berlin dans la gestion de la crise des migrants aura fait couler de l’encre. Désormais, le sujet est même évoqué de l’autre côté de l’Atlantique. Le Washington Post y a consacré un long article, plutôt à charge et parfois de mauvaise foi.

Selon le journaliste et les témoins cités, les méthodes du conseil en stratégie ont eu pour effet « une baisse nette de la qualité du service ». Selon l’auteur, les « demandeurs d’asile ont moins de droits » et les frontières allemandes ont été fermées. Le journaliste ne précise pas en quoi ces décisions, en général de la responsabilité du politique, seraient cette fois du fait de McKinsey. Car la mission initiale du consultant était de réduire le temps de traitement des dossiers de demande d’asile, ce que McKinsey a réussi de l’aveu même du journaliste. Mais ce résultat ne satisfait pas non plus le plumitif. Preuve en est, McKinsey avait fait la même chose en Suède en 2009, deux ans avant la guerre en Syrie. Mais voilà, lorsque la crise des réfugiés a éclaté en 2015, le temps de traitement des dossiers a à nouveau augmenté. Le journaliste en veut à McKinsey d’avoir mis en place un modèle qui ne fonctionnait plus aussi bien six ans après, dans un contexte géopolitique totalement différent. Le journaliste aurait voulu régler un compte avec McKinsey qu’il ne s’y serait pas pris autrement.

McKinsey logo

 

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.