Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Début juillet, nous vous relations le début d’un scandale sud-africain impliquant McKinsey. C’est la suspicion d’une sorte d’« emploi fictif » de la société, Trillian Capital Partner, afin de répondre aux obligations de la loi sur les quotas ethniques qui a lancé ce scandale. L’affaire faisait déjà grand bruit sur place, mais depuis elle s’est transformée en soupçon de corruption et pourrait même connaître des rebondissements jusque devant la justice américaine.

En fouillant autour de l’affaire, la presse s’est aperçue que Trillian Capital Partner, payée 30 % d’une prestation qu’elle n’a pas réalisée, s’avère être une société liée à la galaxie de la famille Gupta, importante famille sud-africaine. La presse accuse Trillian d'avoir bénéficié d'une sorte d'emploi fictif. Pour le moment, la justice sud-africaine semble ne pas bouger d’un pouce, ce qui n’est pas le cas de son homologue américaine qui chercherait si une partie de l’infraction supposée n’aurait pas été commise sur le sol américain.

McKinsey a d’abord nié les allégations d’emploi fictif et engagé un prestigieux cabinet d’avocat pour porter plainte en diffamation. À la suite des nouvelles révélations, le management mondial du cabinet a retourné sa veste et mis à pied un Senior Partner de McKinsey sur place, Vikas Sagar. Il est reproché à ce dernier d’avoir mal représenté la compagnie lors de la signature de l’accord avec Trillian Capital Partner.

Depuis la publication de cette brève, McKinsey affirme que ce Senior Partner a pris un congé dans le but de se rendre disponible pour l'équipe interne d'investigation.

vikas sagar

Source : www.businesslive.co.za

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.