Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

McKinsey a jeté un sacré pavé dans la mare de son école préférée, Harvard. Un rapport d’avril 2015, qui vient tout juste d’être rendu public, pointe du doigt la rémunération des managers de l’école. En effet, les onze plus importants dirigeants de l’école ont, à eux tous, récolté pour 242 millions de dollars de salaire et bonus en seulement cinq ans.

Dans son rapport, McKinsey estime que les bonus, particulièrement élevés, sont accordés en fonction d’objectifs « easy-to-beat ». Un fait qui ne plaît pas aux autres salariés d’Harvard, qui se sont plaints auprès du cabinet de conseil. Le cabinet de conseil en stratégie, sans peur de vexer son client, a par exemple mis en avant le témoignage de l’un des salariés qui qualifie les dirigeants de « lazy, fat, stupid ».

Autre fait marquant du rapport, on apprend que le benchmark utilisé pour fixer la rémunération des dirigeants est quelque peu fantaisiste. Non seulement le salaire dépasse largement ce qu’il se fait sur le marché, mais l’on apprend également que les dirigeants peuvent négocier le benchmark sur lequel sera étalonnée leur rémunération.

Harvard a réagi à la fuite du rapport. L’école rappelle qu’il lui a été remis en avril 2015 et que depuis, elle a pris les mesures nécessaires pour normaliser la situation.

Source : Bloomberg

harvard-university-brand

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.