Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La société de gestion du nouveau stade de football de la ville d’Essen (Ruhr) a annoncé début mars sa volonté de récupérer une partie des honoraires payés à Roland Berger par la direction précédente. Entre 2008 et 2010, le cabinet avait réalisé une mission stratégique intitulée « Projekt Fussball », facturée 3,1 millions d’euros d’honoraires auxquels s’étaient ajoutés 257 000 d’euros de frais divers. Aujourd’hui, la direction s’interroge sur ce qu’il se cachait derrière de tels honoraires. L’ensemble des documents liés à cette mission, excepté les factures, a disparu. Par ailleurs, celui qui dirigeait la structure à l’époque refuse de sortir du silence pendant que Roland Berger traîne des pieds pour donner des informations. La société de gestion, qui a déjà attaqué son ancien managing director, a annoncé entamer une procédure amiable avec Roland Berger afin de comprendre à quoi était destinée la somme facturée et éventuellement demander un remboursement partiel. Cette démarche semble être le dernier pas avant une confrontation devant la justice.

Cette affaire pourrait avoir des conséquences plus fâcheuses encore pour le cabinet. Il est en effet engagé dans une mission pour la municipalité d’Essen, l’ambitieux projet « Essen 2030 ». Si les autorités n’ont pas encore annoncé la fin de cette collaboration, elles ont clairement laissé entendre que les missions futures de Roland Berger avec la commune pourraient être revues à la lumière des récents événements et surtout en fonction de la bonne volonté démontrée par le cabinet pour collaborer à l’enquête.

Source : WAZ

450px-Stadion essen

Consultor utilise Cookies, pour vous offrir le meilleur service possible. Si vous continuez à utiliser le site Web, vous acceptez notre utilisation des cookies.