Consultor le portail de référence du conseil en stratégie

News, décryptages et perspectives
du conseil en stratégie

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les autorités de contrôle irlandaises ont dévoilé un premier bilan des frais liés au redressement du système bancaire après la crise de 2008. Parmi les différentes dépenses, celles associées au conseil passent particulièrement mal pour The Independent.

En effet, parmi les principaux bénéficiaires des dépenses gouvernementales figurent KPMG et EY. Or les deux cabinets étaient également les deux principaux auditeurs des institutions au cœur de la crise irlandaise. EY, qui auditait Anglo et EBS avant le krach, a obtenu plus de 20 millions d’euros du gouvernement pour le conseiller dans l’après-crise. KPMG, auditeur de AIB, Irish Nationwide et Irish Life and Permanent, a touché de son côté 13 millions d’euros entre 2008 et 2012. Il n’en fallait pas moins pour que certains en Irlande pointent du doigt KPMG et EY, accusés de profiter d’une crise qu’ils n’ont pas su voir venir.

De nombreuses autres entreprises ont été engagées par le gouvernement irlandais pour redresser le système bancaire qui a dépensé pour 152 millions d’euros en frais de conseil entre 2008 et 2012. Parmi les bénéficiaires, on retrouve le BCG (5 millions d’euros) et McKinsey (4,4 millions d’euros).

Consultor utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous acceptez notre utilisation des cookies.